19/06/2018

Le Sénat américain bloque la livraison de F-35 à la Turquie !

LM-F-35.couverture_LM.jpg

Je vous en parlais le 15 juin dernier, la mobilisation du Sénat américain à fonctionner un vote qui bloque temporairement la livraison des F-35 à la Turquie.                       

Le projet de Loi d’autorisation de la Défense nationale (NDAA) contenant l’amendement vise à interdire les ventes de F-35 à la Turquie doit encore être adopté par la Chambre et ne devrait pas devenir loi avant la fin de l’été.

 De fait, la vente de F-35 à la Turquie est momentanément bloquée à moins que Trump certifie que la Turquie ne menace pas l'OTAN, l'achat de matériel de défense de la Russie ou la détention de citoyens américains. L'amendement affirmait que l'achat du système S-400 en provenance de Russie augmentait les tensions et les risques pour l'alliance de l'OTAN. Il exige également la libération du pasteur américain Andrew Brunson, qui fait face à des accusations de terrorisme en Turquie.

Avant de pouvoir être légiféré, le projet de loi doit être concilié avec celui déjà adopté par la Chambre des représentants. Cette mesure de compromis doit ensuite être adoptée par les deux chambres et signée par Trump. 

Réaction en Turquie :

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu déclaré que la Turquie se tournerait vers d’autres marchés si les USA ne lui permettaient pas d’acheter les avions de combat F-35 auprès de l’avionneur  Lockheed-Martin.

Ankara a juré de riposter face à toute tentative de restriction en matière d’exportation de matériel militaire. Il semble que la visite du président russe Vladimir Poutine en avril dernier en Turquie a inclus des discussions de livraison en ce qui concerne le Sukhoi Su-57.

De son côté Lockheed-Martin s’attend toujours à remettre un F-35 à la Turquie, lors d’une cérémonie qui aura lieu à Fort Worth, au Texas, le 21 juin, mais l’avionneur ne sait pas, si l’avion pourra rejoindre la Turquie. Selon le calendrier, le premier avion aux couleurs de la Turquie doit rester aux USA durant 6 mois pour assurer la formation des pilotes turcs avant de s’envoler vers Ankara.

 

Photo :F-35 @ Lockheed-Martin

 

 

Commentaires

ça c'est énome !

Écrit par : Franky | 19/06/2018

Franchement, à la place des turcs, en réponse je fermerais toute base et tous accès US sur le territoire !

Et bim

Écrit par : Nato | 19/06/2018

On peut se demander combien de temps cette mesure sera tenable ? Car les effets seront important, hormis un achat possible de Su57 mais pas garanti, un retrait de la Turquie de l’Otan (Que certains souhaitent) et le fait que l’indistrie turque travaille à produire des éléments du F-35.

Écrit par : Steeve | 20/06/2018

" Il faudra combien de ventes de F-35 à combien de pays supplémentaires pour que l’ideologie laisse place à la lecture des faits ???

Écrit par : Dany40 | 02/05/2018 "

J'ai bien fais de la mettre de coté pour plus tard celle la ^^

Blague à part rien n'est joué pour le retrait du F35 en turquie.

Écrit par : tori | 20/06/2018

@Steeve: Effectivement cette mesure si elle devait être confirmée par le Congrès aura de nombreuses conséquences dont probablement une réaffectation dès éléments produits en Turquie. Ce qui pourrait arranger certains alliés des USA. Par contre il est évident que la Turquie même si au final reçoit ses F-35 se méfiera a l’avenir avec comme conséquence une augmentation de la diversification des ses approvisionnements. De l’autre la volonté politique de construire son propre avion de combat en sort renforcé avec cet épisode.

Écrit par : PK | 20/06/2018

La pression est telle au sein de l'OTAN pour voir la Turquie sortir que cette affaire du F-35 pourrait etre l'occasion de pousser la Turquie àpartir d'elle meme, ce qui arrangerait tout le monde.
La Base de l'OTAN en Turquie n'est plus indispensable, on dispose de nouveaux pays alliés dans la région qui permettront ce remplacement.
De toute façon la situation actuelle n'est pas le fait de Trump, des américains ou de l'Europe, c'est la Turquie elle meme qui s'éloigne de nos valeurs, de nos principes de démocraties et qui régulièrement provoque ces propres alliés (invasion en Syrie et attaques de nos alliés, aide importante à Daesh au début du conflit, agression répété avec la Grèce, provocation oral répété contre l'UE, menace envers l'UE sur l'immigration, achat de matériel militaire russe, etc).

que la Turquie veuille remplacer le F-35 par le Su-57 est un très mauvais choix car l'avion a des spec bien différentes de ce que souhaite la Turquie. Ce serait payer bien cher un avion dont ils n'auraient pas besoin.
Pour moi la Turquie s'est mise toute seule dans cette situation et s'est éloignée brutalement de ses alliés et s'est rapproché de notre ennemi. Qu'elle en assume les conséquences. On ne peut pas laisser indéfiniment la Turquie faire et dire n'importe quoi.

Écrit par : Albert66 | 20/06/2018

La Turquie pourra remplacer le F-35A par le Su-57 qui est supérieur dans pas mal de domaines, mais ne pourra jamais remplacer les F-35B envisagés pour l’Anadolu qui deviendra alors un « simple » porte-hélicoptères. Si malgré tout ça elle reste dans l’OTAN, les Su-57 auront en plus du mal à communiquer avec les aéronefs des alliés au moins que la Turquie réussisse a les doter de liaison de données compatibles. Il faut encore que Moscou accepte doter un pays de l’OTAN avec son dernier bijou. Le mieux dans ce cas pour les turques serai d'acheter un avion européen (ce qui n'est pas non plus gagné) tout en accélérant le développement du futur chasseur turc.

Écrit par : GBU | 20/06/2018

La Turquie est un pays instable qui vaut mieux éviter de l'armée en matériel hyper performent, ce Erdogan est un dictateur n'en déplaise a certain.
Il y a cas donné cette fameuse base au Russe, car de toute façon la Turquie mange a tous les râteliers et pense imposé leur loi.

Écrit par : michel | 20/06/2018

La planète entière a compris que le Turquie a tourné sa veste en devenant un allié de la Russie. Le seul problème maintenant c’est de la faire dégager de l’Otan et bien évidemment de ne pas lui vendre le chasseur le plus évolué de tous les temps. Les turcs ne manqueraient pas l’occasion d’en refiler un à la Russie qui en démonterait chaque pièce pour s’en approprier la technologie.

Evidemment les turcs menacent d’acheter le Su-57 qui est une daube. L’Inde a fait comprendre à la Russie récemment, qu’ils aillent vendre leur tas de ferraille ailleurs. Les US doivent sacrément rigoler devant la menace.

Écrit par : Szut | 20/06/2018

"Pour moi la Turquie s'est mise toute seule dans cette situation et s'est éloignée brutalement de ses alliés et s'est rapproché de notre ennemi."
"Notre ennemi"...Qu'est-ce que je disais : un panel de va-t-en guerre...Inoffensifs bien sûr, mais quel délire !

Écrit par : Géo | 20/06/2018

Szut, effectivement je pense que la leçon des F-14 iraniens est restée un cas d'école pour les USA qui ne vont pas prendre le risque de voir leur nouveau chasseur partir en russie pour un démontage en règle. vu la très grande proximité entre Erdogan et Poutine, deux dictateurs, le risque pour la sécurité nationale US est trop grande pour en accepter la vente.
Personne ne doute que tout le monde aimerait virer la Turquie de l'OTAN, car c'est un allié instable, perturbateur et non fiable, donc le partage de technologie, de stratégie et d'infos aux sein de l'OTAN est délicat quand on a un canard boiteux. La bonne technique c'est de faire en sorte qu'ils partent d'eux meme et je pense que le F-35 peut etre la solution pour enrager les Turque et le voir partir. Le fait de les voir prendre des Su-57 n'est pas un problème en soit.

Écrit par : Albert66 | 20/06/2018

"Vu la très grande proximité entre Erdogan et Poutine, deux dictateurs, le risque pour la sécurité nationale US est trop grande pour en accepter la vente."
C'est une "proximité" de circonstance, et sur le fil du rasoir. Les turcs ont descendu un avion russe, et donc tué le pilote et son assistant. La Turquie a massacré un million et demie d'Arméniens au prétexte qu'ils étaient chrétiens, donc pro-Russes. Ils se détestent de longue date. Si l'Europe a un ennemi (je ne parle pas de l'OTAN, l'instrument américain pour manipuler les Européens...) séculaire et héréditaire, c'est la Turquie. Les Serbes, "slaves du sud" par rapport aux slaves du nord (Russes), ont sauvé l'Europe de l'invasion turque. Raison pour laquelle ils sont détestés par les Américains, qui eux aujourd'hui sont nos vrais ennemis.

Écrit par : Géo | 21/06/2018

Démocratie , dictature ... j'ai pas l'impression de décider de la politique de mon pays (france), ni plus ni moins qu'un turc ou un russe en revanche je constate que mon niveau de vie baisse pendant que le leur monte.

La france n'existerais plus sans l'alliance conclue par François 1e au 16e siècle qui permis de prendre à revert l'armée du saint empire romain germanique. Ils sont resté un partenaire stratégie pendant plusieurs siècles (jusqu'à ce que napoléon aille leur chercher des noises) ce qui fais de la turquie le plus important partenaire de toute notre histoire.

Et comme disait Degaulle (ce traitre et incompétent, sic) à chaque fois que la france a été en mauvais terme avec la russie ce fût de sombre moment de notre histoire.

Écrit par : tori | 21/06/2018

A suivre les commentaires de cette discussion, dans 3 jour on est en guerre contre les pays de les USA, la Turquie, et la Russie. Ca va faire du monde.

Écrit par : v_atekor | 21/06/2018

Dommage en effet: il s'agit d'un blog sur l'aviation et si c'est normal que l'on déborde çà et là, certains en profitent pour nous livrer leur "science" très personnelle, qui me laisse sacrément froid tellement celle-ci est entachée de révisionnisme en regard de l'histoire ou de faits récents. Sans doute est-il moins risqué de cracher dans l'Œil de Trump que dans celui de Poutine, démocratie oblige !

Écrit par : Badcox57 | 22/06/2018

Badcox57@ Tout dépend de quel point de vue vous parlez. Si vous appartenez à l'armée suisse, on doit constater avec regret que certains officiers n'ont pas encore compris qu'il n'existe plus d'URSS et sont encore complétement soumis à la propagande américaine, qui ne sert que les intérêts américains (il est assez facile de s'en apercevoir ces temps...).
Ce qui est très regrettable pour cette armée, déjà dans un état de décomposition assez avancée en raison des multiples changements sans queue ni tête qu'on lui a fait subir...

Écrit par : Géo | 23/06/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.