19/06/2018

Des Rafale Marine à Meiringen !

m24-bis.jpg

Le Département de la Défense confirme que le demain quatre Rafale Marine se poseront sur la base aérienne de Meiringen. L’Armée suisse offre aux pilotes français, dans le cadre de leur formation au vol de navigation, la possibilité de s’entraîner à atterrir sur un terrain d’aviation étranger en milieu alpin.

Les vols de navigation avec escale à l’étranger font également partie de la formation standard des pilotes suisses. L’aérodrome militaire de Meiringen est considéré comme exigeant et est donc populaire auprès des forces aériennes étrangères pour ce type d’entraînement. Les jets français voleront de Landivisiau (F) vers la Suisse. 

Sur le plan juridique, cette escale se fonde sur l’accord entre le Conseil fédéral et le gouvernement de la République française relatif aux activités communes d’instruction et d’entraînement des forces armées françaises et suisses.

Photo : Rafale Marine @ H. Canola

 

 

Commentaires

Ah Bon ??? Etonnant car l'Armée de l'air française n'est pas une habituée de ce type devenue dans notre pays, hormis l'exercice Epervier.
Je ne doute pas du besoin des pilote français en la matière, mais à 10 mois des premiers essais en suisse des avions en concours, nous avons ici une petite opération "charme" à peine voilée. Mais bon, il faut bien se faire un peu de pub et celà dera de bonnes photos.

Écrit par : Marco | 19/06/2018

La bataille prend forme et les avionneurs vont redoubler de stratagèmes pour présenter leur fleuron.

Écrit par : Florence | 19/06/2018

AHHHH mais très bien ça! Ils peuvent bien tous venir nous rendre visite les Rafale, Gripen, Typhoon, Super Hornet et même la casserole de F-35 de quoi faire de belles photos!!

Écrit par : Spotteur fou | 19/06/2018

@Marco: Les français ont assez de montagnes pour entraîner leurs pilotes ;-) Mais les forces aériennes (en Europe en tout cas)se rendent régulièrement en "visite de courtoisie" chez leurs voisins. Après, s'il y a un contrat en bout de piste, pourquoi-pas?

Écrit par : John | 20/06/2018

@John: mais je ne dis pas le contraire, mais il n’y a pas de hasard et ce petit entraînement tombe à point nommé pour une petite piqûre de rappel marketing.

Écrit par : Marco | 20/06/2018

@John & Marco : Hé oui, les avionneurs vont redoublés de d’actions diverses pour marquer leur venue dans notre compétition. Certaines seront directes : meetings aériens, invitations de la presse et les lois directes comme : les conférences pour l’industrie et les petites visites comme celle-ci. Le fait du futur vote oblige les avionneurs à ne pas être agressifs entre eux et leurs démarches montrent l’intérêt pour notre pays, une bonne chose.

Écrit par : Steeve | 20/06/2018

Les commentaires que je peux lire sont intéressants. Pour autant, je tiens à souligner qu'il s'agit de Rafale MARINE. Bien que volant sur des appareils embarqués à l'origine(F/A-18), la Force Aérienne Suisse n'a pas besoin de cette version de l'appareil. Je me permets de rappeler que le (seul) porte avions français sera de nouveau opérationnel dans quelques semaines après une longue immobilisation et que les pilotes ont besoin de s'entraîner notamment au déroutement sur des aérodromes étrangers. Dans le même ton, je me réfère également à l'opération Chesapeake. Si vous en avez l'occasion, demandez à un pilote de l'aéronautique navale si au cours de sa carrière il ne s'est jamais dérouté sur un aérodrome inédit suite à un appontage impossible pour cause d'une mauvaise météo ou d'un problème technique en zone plus ou moins hostile. Je peux vous affirmer que cela arrive...

Écrit par : Pascal | 20/06/2018

@Pascal : Encore une fois on ne remet pas en cause l’exercIce d’aujourd’hui ni un tel besoin! Juste qu’il n’y a pas de hasard et que le calendrier tombe bien pour ce qu’ont appelle du marketing !

Écrit par : Marco | 20/06/2018

Hum le hasard est une chose provoquée par ha je savais pas ?
N'oubliez pas que nos amis français mangent à leur déjeuner tous les matins un petit filou ?
Après un avion-marine ce pose chez nous n'est pas si bête je pense et pourquoi pas des exercices ou une alliance sur le porte-avions français.
On ne connaît pas ce qu'il se cache derrière.

Écrit par : michel | 20/06/2018

SI les rafales passent une fois en suisse, je peux vous affirmer que je reconnais immediatement les F18 suisses quand ils font leurs exercices quotidiens dans le doubs. Meme s'ils sont plus hauts dans le ciel, ils sont nettement plus bruyants que nos mirages ou rafales

Écrit par : francois | 20/06/2018

Trêves de suppositions ! Nos Amis Français viennent s'entrainer sur un aéroport militaire difficile qu'ils n'ont pas ! Et nos pilotes les accueilleront comme il se doit en frères d'arme ! Tout le reste n'est que "blabla".

Écrit par : Daniel Cochard | 21/06/2018

On peut penser ce que l’on veut, cet exercice à été un joli coup de pub, les resaux sociaux regorgent de photos et le nombre de spotters et autres curieux qui on fait le déplacement confirme cet état de fait.

Écrit par : Marcus | 22/06/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.