16/06/2018

Phase finale pour le Global 7500 !

original.jpeg

Présenté en grande première lors du salon aéronautique EBACE de Genève en mai dernier, le Global 7500 a rejoint les installations de Bombardier à Montréal où le travail de finition de haute précision est effectué sur ce biréacteur phare de l’industrie. Les travailleurs qualifiés du Centre d’excellence de Bombardier situé à Dorval (Québec) ont commencé à construire et assembler des ensembles de mobiliers intérieurs incluant les cuisines, des lits pour les chambres, des meubles de salle à manger et des fauteuils « Nuage » pour de nombreux avions de clients depuis l’inauguration du centre à la fin de 2017.

« Alors que l’avion Global 7500 continue de progresser vers son entrée en service, nous sommes absolument enchantés d’accueillir le premier avion de série dans nos installations de Montréal », a déclaré David Coleal, président, Bombardier Avions d’affaires. « Le travail de finition intérieure de l’avion Global 7500 exige du savoir-faire et une technologie de pointe. Bombardier Avions d’affaires propulse son expertise de calibre mondial grâce à une nouvelle procédure modulaire de finition mettant à profit un banc d’essai avancé pour veiller à ce que tous les avions destinés aux clients dépassent les attentes sur tous les plans. »

Dans le cadre du programme de développement, les aménagements intérieurs sont validés au sol sur un banc d’essai Bombardier unique qui reproduit les conditions de vol selon les mouvements de la cellule et les charges de vol, à l’aide d’un fuselage de série monté sur un lit pneumatique. Ce processus a permis de valider l’ajustement et le fini des éléments de l’aménagement intérieur bien avant l’installation effective à bord de l’Architecte, le quatrième véhicule d’essais en vol. Bombardier utilise maintenant cet outil clé pour le processus d’installation de l’aménagement intérieur de ses avions de série pour assurer l’efficacité opérationnelle et une expérience sans compromis pour ses clients.

L’avion Global 7500 est dans les délais pour une entrée en service dans la seconde moitié de 2018. Tous les cinq véhicules d’essai sont opérationnels dans le programme d’essais en vol, avec plus de 2’000 heures d’essais en vol réalisés, témoignant d’une maturité et d’une fiabilité significatives, ainsi que d’un vol en douceur.

Bombardier a récemment confirmé que l’avion Global 7500 affiche une autonomie inégalée de 7’700 milles marins, soit 300 milles marins de plus que prévu dans les engagements initiaux. L’avion Global 7500 est le seul avion d’affaires à pouvoir relier New-York à Hong Kong et Singapour à San Francisco sans escale. Aujourd’hui, Bombardier a l’honneur d’annoncer d’autres améliorations des performances, qui, comme l’accroissement de l’autonomie, seront offertes sans coûts additionnels aux clients. Grâce au design évolué de son aile, rigoureusement testé au cours du programme de validation en vol, l’avion Global 7500 a également dépassé les engagements de performance au décollage et à l’atterrissage, affichant une nouvelle distance de décollage publiée de 5’800 pieds (1 768 mètres) avec le plein de carburant dans des conditions d’exploitation standard. Cette distance de performance au décollage améliorée est près de 500 pieds plus courte que celle de l’avion concurrent le plus proche, et bien plus petit, et permet à l’avion Global 7500 d’accéder à des aéroports aux pistes plus courtes.

DSC_7604.jpg

Photos : 1Global 7500 à Montréal@Bombardier2le Global 7500 à Genève @ P.Kümmerling