12/06/2018

Le L-159 en course pour le futur avion d’attaque léger de l’USAF !

RbB8d.jpg

C’est une surprise tardive, mais l’avionneur tchèque Aero Vodochody et son nouveau partenaire Israel Aerospace Industries font une offre pour être sélectionnés pour le programme de soutien aérien rapproché OA-X de l'US Air Force avec une version avancée du L-159 qui, selon eux, pourrait être livrée à partir de 2020.

Les deux sociétés indiquent également que, si elles sont choisies pour les besoins d'environ 350 avions, elles envisageraient de mettre en place une chaîne de production et une chaîne d'approvisionnement pour l'avion à réaction aux États-Unis.

Bien que le financement d'OA-X n'ait pas encore été convenu, le PDG de l'avionneur tchèque, Giuseppe Giordo, s'attend à ce que le Pentagone ouvre bientôt une compétition officielle et affirme que le L-159 serait le plus rentable et l’option la moins risquée.

Rappel :

L'USAF a déjà invité Textron Aviation avec le Beechcraft AT-6 et Sierra Nevada/ Embraer et l’A-29 « Super Tucano », a participer à des essais. Les responsables de l’US Air Force ont récemment manifesté un intérêt pour une alternative à faible coût en ce qui concerne les missions de soutien aérien rapproché, du moins en ce qui concerne le opérations contre des groupes terroristes ne disposant pas de défense sol-air. Une autre solution devra être trouvée pour l’appui des unités au sol qui combattent des forces protégées par des moyens de défense aérienne. Rappelons que le Textron « Scorpion » a été éliminé de la campagne initiale, soit le seul avion à réaction engagé à l'époque.

Une chance pour le L-159 ?

Pour Giuseppe Giordo, « l'USAF ne peut pas se permettre le risque de voler avec des turbopropulseurs", ajoutant: "Nous croyons que les pilotes américains doivent avoir les meilleurs atouts dans les missions de soutien aérien rapproché. Ce n'est pas un avion de développement. Il a été utilisé dans un environnement de guerre opérationnel réel et peut remplir de nombreux rôles. "

Le L-159 : 

Le siège L-159 monoplace est un avion de combat multirôle léger conçu pour une variété d’opération air-air, air-sol et des missions de reconnaissance. L'avion est équipé d'un radar « state-of-the-art » multi-mode pour les opérations tous temps, jour et nuit et peut transporter un large éventail d’armement en service au sein de l’OTAN. La configuration du L-159 peut être adaptée aux exigences spécifiques des clients.

L’avionique comprend une interface homme/machine avec Head-Up Display, des écrans couleurs. Les fonctions sont de type HOTAS.L’avion dispose d’un bus de données MIL-STD-1553 couplé à un système de navigation précis avec gyroscope laser et système de navigation GPS. L’avion dispose d’un enregistreur de vol pour les débriefings avec vidéo. Le L-159 est équiper du système de d’oxygène de type OBOGS et d’un APU (Auxiliary Power Unit) qui le rende autonome et diminue le soutien au sol.

Le pilote peurt compter sur sept pylônes pour l’armement. Le L-159 est motorisé par un turboréacteur Honeywell GA F124-100 qui lui permet d’atteindre la vitesse de 955 km/h.

354551558.jpg

 Photos :Le L-159 tchèque@ Aerovodochody

EasyJet a transporté plus de 83 millions de passagers !

605038-un-avion-d-easyjet-le-12-novembre-2012-a-l-aeroport-de-geneve.jpg

La compagnie « low cost » easyJet a publié ses statistiques de trafic passagers pour mai 2018, révélant une croissance de 8,4 % du nombre de passagers par rapport aux 12 mois précédents, et atteignant pour la première fois la barre des 83 millions de passagers transportés en un an.

La compagnie orange a connu une augmentation de capacité de 5,7 % et une augmentation de 1,5 point du coefficient de remplissage qui s’élève à 93,5 %, en comparaison aux 12 mois précédents. (Période ayant pris fin le 31 mai 2018).

L’ensemble des chiffres sont en hausse par rapport à mai 2017, le nombre de passagers augmentant de 3,7 % et la capacité de 1,7 % par rapport au même mois l’an dernier.

Alors que pour l’ensemble du réseau, le coefficient de remplissage a augmenté de +1,8% par rapport à l’année précédente, en Suisse ce taux était de +3,6%.

L’augmentation de la capacité a été en partie impulsée par des campagnes de notoriété grand public menées par la compagnie orange, et par un certain nombre de jours fériés au mois de mai dans toute l'Europe, qui ont rendu d’autant plus populaires les escapades urbaines en Italie et en Espagne, mais aussi les courtes vacances sur les plages portugaises, grecques et des Baléares.

Le mois de mai a été marqué par le mariage royal et l’opération 'Your Royal Likeness' lancée par easyJet, qui consistait à chercher les meilleurs sosies du prince Harry et de Meghan Markle, grâce à une immense campagne multimédia à travers toute l’Europe.

Une campagne locale en Suisse a été lancée en mai 2018, ciblant les familles n’ayant pas encore réservé leurs vacances d’été, le printemps étant propice à l’organisation des vacances pour juillet / août. La compagnie s’est également adressée aux voyageurs d’affaires afin de renforcer sa notoriété auprès des entreprises.

easyJet a opéré environ 48’000 vols en mai 2018 et transporté plus de 7,8 millions de passagers sur son réseau européen.

 Les statistiques passagers ci-dessus n’incluent pas les opérations depuis/vers Berlin Tegel, qui ont débuté le 5 janvier.

La compagnie comptabilise 974 annulations en mai 2018, soit l’équivalent de 2,5 % de la capacité prévue, et une augmentation de 117 annulations par rapport à mai 2017. Environ 600 d’entre elles étaient dues aux grèves en France et en Italie, et 300 autres étaient dues aux mauvaises conditions météorologiques et à des restrictions du trafic aérien.

 

Photos : A320 easyJet à Genève @ Patrice Coffrini