02/06/2018

L’USAF prolonge officiellement ses A-10 !

A-10-loadout.jpg

L'US Air Force a publié sa demande officielle de propositions visant à remplacer 112 ailes de sa flotte Fairchild Republic A-10 « Thunderbolt II ». Avec cette prolongation qui vise combler les retards et le manque opérationnel du F-35 pour l’appui rapproché, l’A-10 devrait pouvoir rester en service au moins jusqu’en 2025 voir même au-delà.

Le contrat de livraison aura une période de commande de base de cinq ans commençant à l'attribution du contrat, deux périodes de commande optionnelles d'un an par la suite, et une période de livraison de quatre ans suivant la fin des périodes de commande. L'USAF demande une réponse d'ici le 22 juin. La livraison de la production doit commencer au plus tard en avril 2019.

L'USAF a lancé le programme en vue de remplacer les ailes pour la flotte de A-10 en 2006 avec un contrat à Boeing. La compagnie a terminé les mises à niveau de six des neuf escadrons A-10 encore en opération en janvier 2018.

Historique :

Le 6 mars 1967, l’US Air Force proposa à 21 constructeurs de lancer une étude pour son programme Attack-Experimental ou AX d'avion d’attaque peu coûteux. Six compagnies répondirent à l'appel, dont Fairchild et Northrop, qui reçurent des contrats pour construire des prototypes. Le premier vol du prototype YA-10A de Fairchild a eu lieu le 10 mai 1972. Le 10 janvier 1973  le A-10 est déclaré vainqueur de la compétition face au Nothrop A9 Les premiers A-10A ont été livrés en octobre 1975 à la base de l’USAF de Davis-Monthain, dans l’Arizona. 714 appareils (dont un biplace) furent construits pour l’USAF entre 1975 et 1984. L’A-10 « Thunderbolt II » a cependant été assez mal accueilli dans les forces aériennes américaines, les autorités avaient plus confiance dans les F-16 et F-15.

A-10-return-to-Afghanistan-2018.jpg

Photos :A-10 « Thunderbolt II » @ USAF

Commentaires

Prolongement de vie des:
- F16
- F15
- F18
et maintenant l'A10!
Il n'y a pas à dire les Américains font VRAIMENT confiance au F-35...

Écrit par : forêt10 | 02/06/2018

Les Américains comme beaucoup d'autres pays, leur but est d'avoir un avion qui pourra remplacer 2 - 3 - 4 autres modèles en service, mais il est très difficile d'avoir un avion qui soit furtif, qu'il puisse porté de grosse charge, qu'il soit 100% air-air et air-sol.
Si vous désirez un avion furtif, il vous faudra sacrifié tout ce qui risque le faire visible avec l'armement en interne et j'en passe, une furtivité oui, mais aussi une force de frappe diminuée au niveau armement.
Au final ce sont des politiciens qui ont du pouvoir de décision, mais peu de compétence sur le sujet.
Pas de soucis en suisse c'est pareil.

Écrit par : michel | 03/06/2018

@foret: l'autre soucis du F-35, c'est que vu les retards (et l'argent disponible aussi pour les commandes), sans modernisation d'appareils plus anciens, indépendamment des capacités du F-35, l'USAF, l'US Navy et l'USMC risquent de se retrouver en manques d'appareils parce que la production de F-35 n'arrive pas à suivre le vieillissement actuel des appareils...

N'oublions pas qu'hormis les F-22, les derniers F-15C/D doivent dater de 1985, les derniers F-15E (hormis quelques appareils commandés pour remplacer des appareils détruits) de 2001 et les derniers F-16 de 2005.
Et que l'USAF a environ 1250 F-16 (dont seulement 250 environ au block 50/52, le reste étant composé d'environ 400 block 40/42 (fin de production: 1995) et d'environ 600 block 30/32 (fin de production: 1989), environ 230 F-15C/D et environ 200 F-15E en service. Inutile de dire qu'au rythme actuel de production du F-35, et vu l'âge d'environ 50% des F-16 et des F-15C/D (au moins 30 ans), sans modernisation/opération d'allongement de la durée de vie des cellules, l'USAF va se retrouver avec un manque d'appareils assez rapidement...

Les plus touchés devant être les Marines, qui ne peuvent compter sur aucun appareil alternatif pour remplacer leurs AV-8B (moins de 100 semblent encore être en service aujourd'hui).

Écrit par : chris2002 | 04/06/2018

@chris2002

Vous avez totalement raison ... et lorsqu’on voit l’age de la flotte de l’USAF on se rend compte que le prolongement des appareils anciens aurait été obligatoire ... même si le F-35 n’avait pas été autant en retard !! A cause des rythmes de production et de formation.
Pour le cas du A-10, c’est avant tout une question de doctrine ... le F-35 n’a jamais été prévu pour effectuer des missions à la manière du A-10. Il est conçu pour remplir les mêmes missions mais de façon différente.

Le prolongement du A-10 est donc logique... car les remplaçants ne sont pas arrivés mais aussi parce que la méthode A-10 est encore pertinente (pour combien de temps ??)

Écrit par : Dany40 | 04/06/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.