22/05/2018

Israël, premiers engagements du F-35 !

17050091398_16aa81fc9f_k-e1459778906921-965x5431-1024x640.jpg

Les bonnes nouvelles sur le programme F-35 nous arrivent de l’Etat Hébreu, le chef d'état-major de l'armée de l'air israélienne (IAF) a revendiqué le statut de pionnier en tant que première force aérienne à utiliser le Lockheed-Martin F-35 au combat. Mais entre la retenue des informations et les premières « fake news » disponibles sur web, je vous propose un petit retour sur information.

On ne connaît pas la valeur des objectifs du F-35 :

Premier élément, nous ne connaissons pas la valeur précise des deux cibles qui ont été touchée par l’engagement des F-35, ce qui est parfaitement normal, le « modus operandi » reste confidentiel.

 Ce matin lors d’une convention internationale regroupant des représentants d’une vingtaine de forces aériennes,  le commandant de la force aérienne pays le général de division Amikam Norkin: à annoncé : «Nous avons effectué la toute première frappe opérationnelle du F-35 » et d’ajouter « nous avons attaqué deux fois au Moyen-Orient avec le F-35 ».

Selon le commandant de la force aérienne israélienne, plusieurs frappes ont été réalisées ces dernières semaines avec des F-16, F-15 et dernièrement le F-35 contre des objectifs Iraniens

(Force Qods) basés au sein des installations de la base aérienne T-4 à 250 kilomètres d'Israël. Par ailleurs, les vols de reconnaissances ont montrés que les forces iraniennes continuaient à stocker des munitions dans cette base, y compris avec des capacités de défense aérienne.

"Au cours des dernières semaines, nous avons compris que l'Iran transportait des missiles à longue portée et des roquettes vers la Syrie, dont des missiles" Uragan "que nous avons attaqués, juste au nord de Damas", a ajouté le général Norkin. "Les Iraniens ont tiré 32 roquettes sur Israël, nous en avons intercepté quatre, tandis que le reste est tombé en dehors du territoire israélien.

"Par la suite, nous avons attaqué des dizaines de cibles iraniennes en Syrie. Malheureusement, les systèmes de défense aérienne syriens ont tiré plus de 100 SAM (missiles surface-air) en utilisant des batteries de missiles de types : SA-5, SA-17 et SA-22. En réponse, nous avons détruit leurs batteries SAM.

Cependant, on ne connait pas exactement où et comment les F-35 ont été utilisés. Ont-ils frappé en Syrie ou au Liban ? Quel genre de mission ont-ils effectué? Attaque aérienne réelle ou reconnaissance «simple» armée ou électronique ?

 

idf-strikes-iranian-targets-in-syria1.jpeg

Fausse rumeur :

En effet, depuis quelques semaines, des rumeurs parlent d’une prétendue mission de F-35 dans l'espace aérien iranien rapportée par le journal koweïtien Al-Jarida. Deux avions furtifs F-35 « Adir » auraient survolé la Syrie et l'Irak et se sont faufilés dans l'espace aérien iranien, effectuant des missions de reconnaissance sur les villes iraniennes Bandar Abbas, Esfahan et Shiraz. L’Etat major israélien a de son côté totalement démystifié cette rumeur.

Ce que l’on sait :

Pour l’instant la Force aérienne israélienne a débuté des essais réels à petite échelle avec le F-35. Ceux-ci doivent permettre de valider plusieurs éléments : l’adaptation du système israéliens de guerre-électronique installé sur l’avion, valider la formation des pilotes et l’engagement du nouvel avion avec notamment les F-16 « Sufa » et F-15I.

L’arrivée du F-35 demande une adaptation de fonctionnement et donc de la formation des pilotes. Pour les pilotes de F-35, il faut une formation basée à 50% sur simulateur contre 30% avec les autres appareils et ceci pour faire face au volume d'informations et des systèmes technologiques complexes de l’avion. Et pour autant, les pilotes de F-35 doivent apprendre à pouvoir travailler avec les F-16 et F-15 plus maniables et dont l’engagement est différent. 

Les F-35 israéliens vont progressivement être impliqués dans des opérations toujours plus importantes, incluant d'autres avions de missions spéciales de type EW (Electronic Warfare). L’objectif à terme et de géolocaliser et classer les systèmes ennemis. Le F-35 fournira progressivement des renseignements électroniques haut de gamme combinés à des capacités avancées de fusion de capteurs pour créer une image intégrée unique du champ de bataille. Le F-35 deviendra à terme le noyau en de la force aérienne pour mener une attaque et diriger des frappes aériennes d'autres des F-16 et F15.

 Rappel : 

Le F-35 permettra progressivement à l’Etat d’Israël de maintenir une suprématie aérienne et son avance qualitative technologique dans la région, notamment en matière de dissuasion, mais également en cas de frappes préventives. Par contre, du fait du nombre réduit de F-35, l’ossature du combat aérien sera maintenu avec les F-15 et F-16 modernisés. Une nouvelle commande de F-15 est actuellement en fin négociation avec Boeing. Pour les israéliens, le système centralisé de maintenance de Lockheed-Martin représente une dépendance vis-à-vis des Etats-Unis inacceptable d’une part et dangereuse de l’autre. Les industriels israéliens à travers la société Israël Aerospace Industry (IAI) dispsoent dorénavant d’un service de maintenance complet. Israël à mis en place sont propre pare-feu pour vous assurer que l'information privilégiée ne passe pas entre les Etats-Unis et israéliens via un système externe tel que le système Autonomic Logistics information (ALIS)

De plus, pour Israël il est inconcevable de rester dépendant en matière de pièces détachées. Pour ce faire le pays va constituer son propre stock pour garder son autonomie en cas de conflit. A noter que les israéliens sont les seuls à diposer des « codes sources » du F-35.

Un F-35 différent :

Les israéliens participent au programme F-35 avec notamment la production de 811 paires d’ailes par Israel Aerospace Industries (IAI). De plus, Elbit Systems fournit le viseur de casque du pilote. Il faut également noter, que les F-35 "Adir" israéliens sont sensiblement différents avec un système de communication unique dans le cockpit. De plus, les F-35 "Adir" disposent d’un second système de liaison de données, connu sous le nom de "Ravnet-300" et produit par la société Rafael Défense. Ce système qui est à certains égards comparables au système « Link16 » standard de l'OTAN, fonctionne nettement plus rapidement et permet plusieurs applications. Mais les israéliens vont encore plus loin, avec le remplacement du système de guerre-électronique ASQ-239 «  Barracuda » de BAE Systems par un système indigène.

 

1280px-IAF-F-35I-2016-12-13.jpg

Photos : 1 & 3 F-35 « Adir » israéliens Lance roquettes iranien @ IAF

 Remerciements : mon ami "Jarod" de la Heyl ha'avir pour les infos.

 

 

 

Commentaires

Merci pour cet article très intéressant et fort complet, je trouve incroyable la manière dont les européens se font refourguer le F-35 sans même négocier, alors qu'israël (notamment sous perfusion us )est capable d'imposer ses vues avec une indépendance sur l'avion, l'obtention des codes sources. Et en Europe, on se laisse totalement devenir "dépendant" d'un avionneur américain sans même allez voir ce qu'il se fait du côté des Rafale, Typhon et Gripen.

Écrit par : Jorge | 22/05/2018

A noter que la première photo est d'un F-35B, pas I, reconnaissable au canon externe porté sous le fuselage (qui est optionnel) et à la bosse derrière le cockpit pour l'entrée d'air de la propulsion verticale. On voit bien sur la deuxième photo le canon interne du F-35A/I sur la gauche du fuselage.

Écrit par : Noth | 22/05/2018

Effectivement on peut souligner l’intérêt pour la supériorité numérique de l’avion qui attire les européens, mais pour combien de temps et à quelle prix ? Celui d’une totale dépendance envers Lockheed. Les israéliens ont su négocier et s’affranchir.

Écrit par : Marco | 23/05/2018

il ne faut pas oublier que l industrie militaire israel est plus performance que celle des europeens

Les israéliens ont su negocier car ils ont de quoi produire des sytemes armements interessants et fiables jusqu a maintenant tant sur le domaine terrestre qu aerienne.

il suffit de voir l imbroglio des tirs des missiles mcdn produit par mbda europeene par la marine francaise recemment.

on voit qu un produit d arme europeen n a aucune fiablite en cas de mise en oeuvre pour une operation militaire dont le timing et la fiabilite du fonctionnement sont primordiaux.

Comment les pays europeens peuvent se vanter d etre capable de produire des systemes d armes modernes de qualite afin d etre independants des produits des ricains alors que les industriels armenent en europe ne sont pas capables de produire des missiles de croisiere qui fonctionnent corectement a la premiere utilisation.

Dans ce cas,c est normal que les europeens dependent des ricains!

Écrit par : karim | 23/05/2018

J’apprécie fortement votre commentaire, parce que ici on discute souveraineté et indépendance de choisir librement. Quand je pense que la France ne pourra pas vendre les Airbus a l’Iran a cause des sanctions imposes par les USA (composants d’origine américain dans cet avion, j’ai un sentiment de profonde peine de voir a quel point l’Europe est sur le dictat d’un autre pays. Comme si l’industrie aéronautique en Europe ne pourrait s’en passer de cette dépendance technologique. Beaucoup de peine.

Écrit par : Alberto | 23/05/2018

Jorge, premièrement Israël collabore avec les industries américaines de manière très étroite, si vous prenez le cas du F-35, les ailes sont fabriquées en Israël, pareil pour les aillerons et les gouvernes, 2 fois plus légères et 3 fois plus résistantes que celles anciennement produites au USA, les système de contrôle par vision et le casque du pilote, certainement la partie la plus complexe dans la modernité de cet avion, tout ça est aussi produit en Israël, quand au F-35i, peut-ont encore parler d'un avion 100% américain, cette version israélienne du F-35 est entièrement équipée d'électronique israélienne, de radars israéliens etc..

C'est comme avec les versions précédentes du F-16, les améliorations apportées par Israël en font un appareil totalement différent de sa version originale.

Autre point, le F-35 est prévu d'être produit à plusieurs milliers d'exemplaires, plus de 1'000 sont déjà prévus à la production.

Il faut également dire que si ont le compare avec le Rafale, la France a attendu plus de 26 ans avant que le Rafale soit opérationnel dans un conflit, ce n'est pas par hasard, le F-35 a attendu 12 ans et c'est Israël qui a été le premier à lui confier des missions et pas les USA !

Tout ça réunis font qu'Israël est un partenaire idéal pour tout constructeur d'avions de combat, la France a choisit des clientèles moins hightex, c'est le moins que l'ont puisse dire, que cela serve de leçons à Monsieur Parmelin !

Le F-35 est désormais "LA SOLUTION" pour toute armée cherchant réellement des résultats et des performances !

Dernier point, les radars russes pourront bientôt être recyclés en fours à micro-ondes, c'était déjà le cas avec les F-16 et F-15 israéliens, mais là, c'est un autre débat, est-ce que les F-35 américains sont aussi furtifs que les versions "Adir", la question reste entière !

Écrit par : Corto | 23/05/2018

@Corto

"Il faut également dire que si ont le compare avec le Rafale, la France a attendu plus de 26 ans avant que le Rafale soit opérationnel dans un conflit"

Le Rafale a été déclaré opérationnel en juin 2004. Sa première participation à un conflit date de mars 2007, soit TROIS ANS plus tard.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_Rafale

Écrit par : FredericA | 23/05/2018

@FrederA: Après il y a conflits et confits, encore faut-il comparer ce qui peut l’être. Pour autant, Israël c’était intéressé au Rafale en son temps, mais le refus de vouloir le vendre de la part des gouvernements successifs on finalement avorté l’idée. La France préfère vendre aux pays Arabes.

Écrit par : Liv | 23/05/2018

@Liv
La France a refusé de vendre des Rafale à Israël.
Elle est bien bonne celle-là: Avez-vous une quelconque preuve? Un lien peut-être?
Depuis longtemps, question d'avion de combat, Israël n'achète pratiquement que US, vues les subventions qu'il reçoit de ce dernier.

Écrit par : James | 23/05/2018

@James : Ne soyez pas si vindicatif, effectivement, Israël s’est intéressé au Rafale dans les années 1993 à 1996.

Écrit par : Pk | 23/05/2018

@alberto

desole pour mes commentaires trop execessifs sur les industriels armements europeens vis a vis de ceux des ricains.

Mais vous devez etre d accord avec moi que les societes armements israeliennes sont meilleurs que les MBDA, Thales etc ...

Car en israel, ils ont produit des systemes antimissiles performants tels irome dome ou front de David , etc ... que nous les avons vu en oeuvre avec efficacite lors des bombardement des groupes extremistes helbolaz ou hamas sur le territoire israel, Est ce que vous connaissez un produit equivalent en europe ?

israel a produit un system sophistique de protection des chars de combat face aux missiles anti char russes ou chinois uitilises par le helbolaz ou le hamas ou l armee syrienne contre les tanks merkava israel ce produit s appelle le Trophy

Ce systeme Trophy a ete adopte par US ARMY pour le tanks us Abrams

ce qui fait que ce produit Trophy Israelien va permettre aux ricaines d utiliser leurs vieux Tanks Abrams a moins frais face aux Tanks de dernieres generations russe de T 4 Armata !
Est ce que vous connaissez un produit equivalent en europe ?

et il apparait que sans ce system de protection active Trophy , les meilleurs chars de combat europeens tels le leclerc francais ou le leopard allemand sont a la merci des chars Armata Russes

Je sais que ce dernier exemple sort du cadre aeronautique de ce blog mais c est juste un des exemples concrets pour vous montrer la superiorite de l industri armement israel par rapport a l europe

comment vous voulez que l europe de la defense soit forte si sur le plan industriel militaire. elle n est pas aussi performance technologiquement par rapporta celle d israel.

A partir de ca, il ne reste qu a l europe d acheter us a 100 % pour sa defense
et il n y a pas d autres choix .

Écrit par : karim | 23/05/2018

@karim : "Mais vous devez etre d accord avec moi que les societes armements israeliennes sont meilleurs que les MBDA, Thales"
Israël a des point forts remarquables, mais de là à affirmer la supériorité globale de son industrie d'armement, je rigole.
.
La première chose que vous devriez avoir la décence de remarquer, est que l'industrie militaire israélienne ne produit qu'une petite partie de son armement, et que le reste est fait chez oncle Sam... et en Europe, précisément.
.
Ils ont de très bons fournisseurs, de très bonnes armes, d'importants crédits US, et certains de leurs équipement produits localement peuvent être supérieures aux armes européennes (notamment en elint ), mais ils ne produisent pas tout, et n'ont simplement pas les capacités techniques, matérielles ou humaines de le faire. Que voulez-vous, avec un territoire grand comme un département français et 8M d'habitants, il ne leur est physiquement pas possible de faire autrement. Ils se concentrent sur certains points qui sont importants pour eux, collaborent intensément avec les Etats-Unis, et c'est déjà pas mal.
.
Si l'Europe et les Etats-Unis prenaient leurs distances en termes politiques et militaires d'Israël, Israël serait dans l'incapacité d'assurer sa défense à court/moyen terme. On ne peut pas parler de supériorité de l'industrie israélienne dans ces conditions de dépendance.

Écrit par : v_atekor | 23/05/2018

@Pk,
La question était que la France refusait de vendre le rafale à Israël, non que ce dernier s'était intéressé au Rafale, d'ailleurs dans les années 96/96, aucun avion de série n'était encore produit.
Loin de moi de vouloir me venger de quoi que ce soit. Je suis juste étonné de ce genre d'affirmation.

Écrit par : James | 23/05/2018

@James : Mais il s’agit bien de cela, une demande d’information avait été faite auprès de Dassault, mais devant la frilosité politique, le dossier Rafale a été abandonné par Israël. L’objectif de l’époque étant de trouver un remplaçant au F-16 les plus anciens. Dans le même temps le pays regardait en direction du F-35. Aurait-on pu imaginer un duo Rafale et F-35 en Israël ? Pas impossible à cette période.

Écrit par : PK | 23/05/2018

@corto

"Le F-35 est désormais "LA SOLUTION" pour toute armée cherchant réellement des résultats et des performances !"

bon slogan publicitaire (même si lockheed vend des F35A et non des F35I ...)



"Dernier point, les radars russes pourront bientôt être recyclés en fours à micro-ondes, c'était déjà le cas avec les F-16 et F-15 israéliens, mais là, c'est un autre débat, est-ce que les F-35 américains sont aussi furtifs que les versions "Adir", la question reste entière !"

vous direz cela a l'equipage du F16 israelien abattu dernierement

apres les technologie dite furtive remonte à une trentaine d'année et pensez que les technologie de detection n'ont pas évolué pour en tenir compte fait sourire ...

maintenant je ne dis pas non plus que la furtivité ne sert a rien, simplement dans l'eternel duel "glaive/bouclier", negliger un des 2 est toujours une erreur

Écrit par : Laurent10 | 23/05/2018

@James et PK : James, merci de me prendre pour une bille, masi voyez-vous lors de ma période de formation militaire en Israël au sein de l'armée de l'air j'ai pu suivre le débat à l'époque.

PK: Merci pour la confirmation.

Je puis vous confimer les éléments suivants: durant l'année 1995, Israël espérait pouvori négocier l'achat de 50 F-22 Raptor replacer les plus vieux F-15 et 130 à 150 avions de combat en deux ou trois tranches, en locurrence le Rafale par exemple, pour combler le départ des F-16 vieillissant. Les autres F-16 auraient été remplacé par la suite par le F-35.

Comme vous le savez, rien de tout celà ne fût possible et explique la modernisation des F-16, la négociation sur un compllément de F-15 et un achat limité de F-35 inférieur aux besoins réels, essentiellment dû au prix.

Actuellement, le pays réfléchit aux possibilités futures pour remplacer les F-16 et autre F-15 à l'aube de 2030 à 2035, avec notamment une projet indigène. Mais rien de sûr pour l'instant.

Bonne soirée, Livy alias Liv

Écrit par : Liv | 23/05/2018

@Laurent10,

Concernant le F-16 abattu, ce sont les russes qui ont tirés 24 missiles pour finalement touché un avion qui était rentré sur le territoire israélien et qui avait déclenché son système de brouillage, la ruse était bonne, mais pas deux fois !

Les russes ont amassés toute leur armada radars en Syrie, ça a été le principal casse-tête de Poutine pendant ses multiples mandats, c'est aussi pour cette raison qu'il a vu Netanyahu 5 fois en moins de 2 ans et qu'il lui parle au téléphone une fois par semaine.

Il y a 7 ans, IAI avait développé un mini-drone chasseur des S-300 et ses semblables, des engins de faible coût capable d'amender grave la "deuxième" puissance militaire mondiale, Heil-Ha-Avir a mené plus de 140 misions en Syrie, au Liban et parait-il ailleurs, pas une seule fois les radars russes n'ont vu la moindre trace, même après des analyses ultérieures, je vis en partie en Israël et un de mes voisins a fait sa carrière dans l'armée russe, ingénieur spécialiste radar, il a toujours des amis dans le service, c'est clair, Israël contrôle complètement les cieux de la toute la région, non seulement les brouillages israéliens rendent leurs avions invisibles mais ils peuvent simuler des traces à l'autre bout du pays. C'est aussi une des raisons qui fait que les russes ont déployés autant de stations radars en Syrie, ils deviennent "nuts" et ne comprennent rien de rien alors que les techniques israéliennes sont loin d'être toutes dévoilées et exploitées !

A force d'observer, les techniciens russes ont remarqué que les avions israéliens éteignaient leurs brouillages avant de poser leurs avions, ils ont profités de cette lucarne pour envoyer 24 missiles S-75 vraisemblablement deux S-300, et c'est un S-75 qui a été plus performant, c'est pour dire, cependant, immédiatement Israël a fait comprendre aux russes qu'il ne fallait pas trop vouloir jouer avec Tsahal, comme par hasard, le lendemain tous les bâtiments mouillant dans le port de Tartous ont quitté les eaux syriennes et ne sont toujours pas revenus !

Depuis, la Russie s'est pratiquement totalement retirée de la Syrie et hier, Poutine a sermonné vigoureusement le "guide" suprême en l'invitant de quitter la Syrie, ce qui ne va pas tarder, pour ce qu'il en reste !

Autre point, un général de Tsahal a annoncé il y a 5 ou 6 mois qu'Israël n'avait plus vraiment besoin d'avions de combats, du moins d'avions de combats habités, que les drones, les nano-satellites et les missiles font très bien le boulot !

Et c'est la question qu'il faut se poser ; Il y aura t-il encore des avions de combats habités dans les prochaines décennies ?

Les avions de combats conventionnels ne sont-ils pas en train de livrer leurs derniers combats ?

Avec les nouveaux casques visions et commandes intégrées développés par Elbit, pourquoi encore mettre des pilotes dans les avions ?

Un pilote est 100 moins rapide que les calculateurs et ne résiste pas aux G, de plus, le système reconnais pratiquement tout, jusqu'à la marque des baskets d'un passant à 5 km !

Écrit par : Corto | 24/05/2018

@Liv & @PK
Je ne contredis pas sur le fait qu'Israël s'intéressait au Rafale à l'époque et les débats s'il y avait eu lieu, ce serait passé en qu'Israël mais je n'ai pas souvenir de débats en France.
L'embargo sur les Mirage III étant déjà loin, il y avait des contrats sur du matériel militaire entre qu'Israël et la France dans le domaine d'équipement électronique par ex. avec Thomson/ESD (devenus de nos jours Thales). Je ne vois donc pas pourquoi ce ne serait pas le cas pour des avions de combat.

Écrit par : James | 24/05/2018

@corto
Je ne sais pas comment vous comptez vos années mais ce qui est certain c'est que le dernier rapport de la sous commission à la défense us ne dit rien de positif sur le f-35 à l'exception des ventes à l'étranger.
Rayon d'action trop faible pour la navy, la sous commission évoque le retour du a-12.
La sous commission recommande également l'accélération du programme de rénovation du a-10, le manque de capacité CAS DU F-35 étant maintenant un problème.
Ce qui veut dire que cet avion est mauvais dans tous les rôles que les us voudrait lui confier au point que tous les autres programmes sont soit relancés h soit accélérés.

Écrit par : Herciv | 24/05/2018

@corto
"Autre point, un général de Tsahal a annoncé il y a 5 ou 6 mois qu'Israël n'avait plus vraiment besoin d'avions de combats, du moins d'avions de combats habités, que les drones, les nano-satellites et les missiles font très bien le boulot !"

On a déjà entendu ce son de cloche de la part des USA vantant la suprématie des missiles, coulant du coup le projet CF-105 Arrow des canadiens, et on connaît la suite.

Écrit par : James | 24/05/2018

James@ "et on connaît la suite." Pourriez nous faire un petit résumé ? Perso, je mettrai ma main au feu qu'il n'y aura plus d'avions avec pilote dans vingt ans...
(c'est beaucoup plus facile de faire voler un zinc sans pilote qu'une voiture dans la circulation actuelle sans conducteur...).

Écrit par : Géo | 24/05/2018

Un article "alternatif" sur les engagements opérationnelle du F-35 en Israël :

http://www.businessinsider.fr/us/strange-notches-on-f-35-raise-questions-over-first-combat-with-israel-2018-5
A prendre avec des pincettes mais les réflecteurs sont quand meême étonnants.

Écrit par : herciv | 24/05/2018

@Géo
"et on connaît la suite.", la suite était que les USA avaient renoncé au tout missile (BOMARCK) et revenus aux chasseurs pour la défense aérienne et que le Canada a dû acheter des Voodoo aux USA!
Concernant les avions sans pilote à bord, pour faire du A/S sur cibles bien identifiées et bien dégagées de troupes amis, autrement dit, pourquoi les drones armés actuels ne sont pas équipés de canon?
Pour le A/A, c'est encore plus costaud, précisément en dogfight dont je n'aborde pas ici le besoin. De nos jours, aucun système IA ne permet de bien identifier un ennemi en dogfight.

Écrit par : James | 25/05/2018

"De nos jours, aucun système IA ne permet de bien identifier un ennemi en dogfight." C'est justement là que j'ai des doutes. Si un pilote le peut, alors un système IA le peut aussi. Autant je trouve les prédictions style Stephen Hawking "l'IA va nous dominer tous et ce sera la fin de l'humanité" totalement ridicules, autant je pense que dans ce genre de domaine, l'humain ne fait pas le poids. Et c'est une question à court terme. Dans cinq ans, il y aura des avions sans pilote qui auront la suprématie du ciel...
Ce qui, soit dit en passant, remet complétement en cause le programme du dinosaure Parmelin, encore programmé Mirage III et Chaudet...

Écrit par : Géo | 25/05/2018

@Géo
L'identification d'un ennemi (et par conséquent d'un ami) doit être parfaite avant de tirer:
Ce travail peut être fait par une machine dans une majorité des cas, c'est du domaine du possible
Pour les rares cas qui restent, c'est là que l'être humain fait la différence avec une machine, autant pour parfaire l'identification que pour décider de tirer ou pas grâce à une sorte de raisonnement ou de feeling impossible pour l'instant à modéliser pour être comprise par une machine.
D'autre part, si bug il y a, l'ensemble des drones en vol aurait effectué la même erreur de jugement puisqu'ils exécutent un même programme. Si c'était des humains à bord, probablement tous n'auraient pas pris la même décision.
Je pense que l'être humain a encore sa place pour longtemps encore, dans la boucle de décision.

Écrit par : James | 25/05/2018

James, sachez que des machines savent 1 milliards de fois mieux se reconnaître entre elles que ne pourrait le faire des humains, secondo, si dommage collatéral il y a avec des drones, qu'importe, il n'y aura pas vie en jeu !

Donc ne je comprend pas votre inquiétude ?

bien à vous

Écrit par : Corto | 25/05/2018

Hier soir et il y a 3 jours, des cibles en Syrie ont été caramélisées, de très importantes explosions ont secoués les alentours des 2 bases concernées !

L'aviation israélienne est en train depuis quelques mois de détruire complètement les importants sites militaires situés en Syrie et depuis 2 ans et demi, ce ne sont pas moins que 240 cibles stratégiques qui ont été neutralisées, tout cela sans que de véritables ripostes soient entreprises par les forces en présence en Syrie et au Liban.

C'est sans aucun doute, la "guerre" la coûteuse en matériel que la Syrie ait connu dans son histoire, cela augure des futurs conflits, du chirurgical visant expressément des stocks d'armes et de munitions, de centre névralgiques, radars, postes de commandements, tout cela sans que l'armée du pays ciblé ne pipe mot !!

Écrit par : Corto | 25/05/2018

Pour Géo, Parmelin a raison d'opter pour les F-35, pour plusieurs raisons ; premièrement il est furtif de par son avionique, deuxièmement, ses systèmes de commandes sont quasi déjà compatibles avec des interfaces extérieures, et troisièmement parce que même si il n'est pas encore totalement parachever, du moins les versions US, selon des officiers israéliens, c'est un avion qui a un avenir très prometteur !

Il se dit que Tsahal opère déjà avec des avions de combat sans pilote, sans doute des F-16, allez savoir si ils n'ont pas déjà effectués des missions ?

Écrit par : Corto | 25/05/2018

@Corto
Que vous en sachiez autant sur les capacitées israélienne grâce à vos relations déjà cela étonne mais qu'en plus vous en sachiez tout autant sur les capacitées russes ça en deviens peu crédible (vos relation sont des agents doubles ?) . Comment expliquer l'enlisement depuis 7 ans en syrie si la supériorité d'Israel est aussi suprématique que vous l'affirmez ?
Vous me faite pensez à ces gens qui passe leur temps sur facebook à vanter les mirifiques découvertes des chercheurs israéliens que malheureusement ma tante gobe naïvement et reposte n'ayant pas le moindre bagage scientifique pour détecter le charlatanisme.

Écrit par : tori | 25/05/2018

Géo et Corto: et si vous aviez un peu de culture militaire vous pourriez nous épargner ces interventions d’une rare bêtise.

Ou avez-vous vu que Parmelin avait opté pour le F-35 ? D’une part n’est pas pilote et de l’autre il défendra le choix des équipent compétentes.

Je vous signale que le futur avion de combat devra être capable de voler en binôme avec les futurs drones à réactions.

Non, les israéliens n’ont pas de drone-F-16 !!!

Pour le reste lisez donc les articles de ce blog jusqu’au bout, vous apprendrez quelque chose .

Écrit par : Marco | 25/05/2018

Mort de rire devant vos propos corto et geo!!! Une israélienne.

Écrit par : Liv | 25/05/2018

Géo / Corto : le duo mytho ? Ou un seul homme atteint de schizophrènie ?

Écrit par : Max | 25/05/2018

Même si Israël n'exploite pas le FA-18, alors pourquoi la Suisse envoie ses pilotes en Israël pour perfectionnement !

Au responsable du blog :

Je sais bien que lorsque certains n'ont pas de réponse, leur bas-instincts prennent le dessus facilement !

Mais, ce n'est pas très instructif au niveau du débat !

Par contre, les parties de rires lorsque les pilotes de l'armée suisse passe faire leurs stages chez Heil-Ha-Avir !

En Suisse pour devenir pilote, faut-il être fils de banquier ?

Un peu comme en Syrie !

Quoi qu'il se passe, ne vous attendez pas à des prouesses de la part de vos fils à papas, jamais ils ne risqueront leurs vies, ils n'ont pas été éduqués pour cette tâche !

C'est un peu comme en Syrie, ils ont plus d'avions que de pilotes, et seuls les fils à papas du régime sont "aptes" à piloter, le résultat est qu'ils ne savent que bombarder et gazer des civils !

Il y a certainement un parallèle à faire entre l'armée suisse let l'armée syrienne, toutes les deux nations n'ont fait que développer des scénari permettant de mater des populations civiles !

Parmelin est également en négociations avec Israël pour différents types d'armements, notamment des missiles et des solutions UMVS diverses, domaines dans lesquels Israël est à la pointe au niveau mondial !

(confirmation, le F-35i peut être interfacé depuis une base au sol)

Écrit par : Corto | 25/05/2018

J'ai bien peur que vous ayez tous un peu trop le nez dans le guidon...
Il y en a même qui sont assez graves : "Géo / Corto : le duo mytho ? Ou un seul homme atteint de schizophrènie ?"
Où est le côté mytho ?Il sait ce que cela veut dire, mytho, le max ?
Comment fait-il pour me confondre avec corto ?
Est-ce qu'il sait ce qu'est la schizophrénie, le max ? Alors qu'est-ce qu'il y a de schizophrène dans nos commentaires ?
J'aimerais assez aussi que Liv explique ce qu'elle trouve drôle dans MES propos. M'étonnerait qu'elle y arrive, l'israélienne...

Écrit par : Géo | 25/05/2018

Géo & James: l'identification ami/ennemi est réalisée par électroniquement par l'IFF, celé donne soit une forme définie sur un écran radar soit un son dans un casque (Stinger par exemple). Mais l'IFF peut ne pas fonctionner et là deux option sont possibles: l'identification humaine à courte distance ou via un IRST de seconde génération.

Messieurs vos connaissances en la matière semblent dépassées, et venir ici comparer l'achat du Mirage III, qui par ailleurs via les modificatons faitent à l'époque en ont fait la meilleure version disponible sur le marché, n'ont rien à voir avec le cahier des charges du futur avion de combat.

Messieurs, lorsqu'on ne maîtrise pas un sujet, l'on se garde de venir donner des leçons, bon retour en classe...

Écrit par : Steeve | 25/05/2018

@Corto: Il me semble que vos informatiosn date un peu, les pilotes suisses ne s'entraient plus en Israël depuis longtemps, celé date de l'époque du Mirage IIIS. Seul les futurs pilotes et mécaniciens de drones Hermes 900 sont présent dans ce pays depuis quelques mois. Pour le reste, je vous laisse libre de vos propos qui n'engage que vous.

Bien à vous

Écrit par : PK | 25/05/2018

@ Corto
Il est certain que je n'aimerais pas vous avoir comme collègue et je vous fuirais si tel était le cas.

Le risque est très faible, remarquez, car vos "capacités d'analyse" vous écarteraient définitivement de mon environnement professionnel. Dommage que vos idées très personnelles vous fasse déraper jusqu'à frôler le ridicule.

Écrit par : Badcox57 | 26/05/2018

Ce que je veux dire concernant la Suisse, vous avez actuellement un excellent ministre des affaires militaires, pas du tout que je sois partisan de l'UDC, mais Parmelin est très conscient des dangers qui menacent la Suisse, dans les airs comme sur le terrain. La Suisse va devoir se confronter dans un très proche avenir (c'est déjà le cas) à des menaces de taille, l'Italie va prendre des dispositions drastiques en matière d'immigration, la France et l'Autriche ont déjà placés des unités armées aux frontières et la Suisse partage des frontières techniquement complexes avec l'Italie, sans équipement adaptés à ce genre de menaces, la Suisse va très vite être dépassée au vu des configurations géo-politiques européennes, la France est aussi potentiellement dangereuse pour la Suisse, tous les jours des "braquages" ont cours le long de la frontière française, un bureau de change proche de la frontière française a été braqué 3 fois dans la même journée,

Écrit par : Corto | 26/05/2018

Sans drones, sans systèmes de reconnaissance biométrique et sans technique de protocoles appropriés, Genève sera bientôt coupée du reste du pays, en matière de drones, rien que pour Genève, 3 à 4 unités ne seraient pas de trop, mais avec les incroyables lenteurs et blocages politiques, n'y comptez pas !

Actuellement, des avions de combats sont impuissants vis-à-vis des menaces qui affectent la Suisse, à défaut de drones, des Pilatus PC sont nettement plus efficaces, donc je préconiserai que la Suisse s'oriente vers une solution urgente consistant à s'équiper d'une cinquantaine de PC7 ou PC9 supplémentaires plutôt que de se préoccuper avec des F-35 ou autres avions de chasse et de combat !

Écrit par : Corto | 26/05/2018

La denière fois que des pilotes suisses se sont rendu en Israël, il s'agit de 2016, avec des hélicoptères Super Puma/ Cougar pour aider à éteindre les incendies de Haïfa. Pas d'entrainement en au combat.

Par contre une délégation vient régulièrement par invitation israélienne lors des rapports du commandement. Mais pas d'exercice prévu non plus.

Écrit par : Liv | 26/05/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.