26/04/2018

Tornado allemands, Boeing propose l'EA-18G !

1658054485.jpg

Salon aéronautique ILA de Berlin, l’avionneur américain Boeing propose son avion d'attaque électronique EA-18G « Growler » à la Luftwaffe dans le cadre d'une campagne plus large, visant à remplacer la flotte de Panavia Tornado.

Bryan Crutchfield, directeur de Boeing pour les ventes mondiales, a déclaré aujourd’hui que l'EA-18G est la seule plate-forme actuellement disponible, qui peut remplacer la version de guerre-électronique et de reconnaissance de la variante ECR du Tornado allemand. Ceux-ci doivent être retirés vers 2030, en même temps que la flotte d'Interdiction (IDS) actuellement en service.

Boeing EA-18G « Growler » :

L’EA-18G dispose du radar AN/APG-79 à antenne active (AESA) lui permettant non seulement d’être autonome en comparaison de son prédécesseur le EA-6B en mode air-air, mais intègre des possibilités de liaisons de données numériques et de brouillage dirigé indépendant du reste des systèmes embarqués.

Pour la lutte contre les défenses ennemies, l’EA-18G dispose de pod ALQ-99 de brouillage  couplé à un système d’analyse à large spectre ALQ-218 lui permettant de différencier les types de radars (surveillances, poursuites, sol ou embarqué) et l’analyse des types de fréquences. Le système enregistre  et répertorie l’ensemble des menaces pour permettre leur restitution sur un écran tactique, avec une plus grande précision que par le passé.

2369059562.jpg

Les systèmes embarqués du «Growler» lui permettent d’agir sur trois modes tactiques :

- Reconnaissance électronique (analyse des diverses menaces, radar et missiles)

- Suppression des menaces connues et mémorisées selon un scénario prévu.

-  Réaction immédiate à l’engagement d’une nouvelle menace non répertoriée.

Du point de vue des communications, l’avion dispose du système AlQ-227 qui lui permet d’épier et de brouiller les communications adverses, en contre partie le Growler dispose pour sa propre protection le nouveau concept INCANS  qui améliore les communications et transferts de données à l’intérieur d’un groupe naval.

Capacités ECM :

-          Détection passive/active.

-          Analyse des menaces et classifications.

-          Brouillage actif, perturbation électronique (radar et communication).

-          Paralysie électronique avec des virus informatiques.

Capacités de tirs :

-          air-air (AIM-9X Sidewinder, AIM-120 AMRAAM,) 

-          Elimination de radars ennemis (AGM-88 HARM)

L’ensemble de ces possibilités offrent l’opportunité aux équipages du Growler de pouvoir participer directement à l’escorte d’un groupe d’attaque tout en étant susceptible de se défendre face à n’importe quelles menaces en vol.

46+29_Tornado_ECR_(5065493966).jpg

Photos : 1 EA-18G  « Growler »@ USN2 Tornado ECR @ Luftwaffe

Commentaires

Je pense que c'est un point très important que l'Allemagne devrait prendre pour le remplacement de ses tornados.
Le F18 sera déjà moins cher, il est bien plus en avance que l'eurofighter en terme technologie et une livraison plus rapide.

Écrit par : michel | 28/04/2018

@ michel
Je pense que cette offre de Boeing n'a pas de sens et n'a été lancée que pour faire diversion.
Actuellement l'Allemagne n'est plus en mesure de se disperser.

Comme vous le savez sûrement, au salon ILA, outre le projet SCAF d'autres accord ont été signés, un futur drone MALE et surtout pour le cas dont nous parlons "un avion de patrouille maritime Franco-Allemand"

Le Growler est surtout un avion de guerre électronique, le futur patrouilleur Franco-Allemand sera prêt en 2030.
Donc même la riche Allemagne ne sera pas en mesure d'acheter encore un avion supplémentaire et devra se "contenter" en attendant de l'Eurofighter

Écrit par : forêt10 | 28/04/2018

2ème tentative!

@ michel
Je pense que cette offre de Boeing n'a pas de sens et n'a été lancée que pour faire diversion.
Actuellement l'Allemagne n'est plus en mesure de se disperser.

Comme vous le savez sûrement, au salon ILA, outre le projet SCAF d'autres accord ont été signés, un futur drone MALE et surtout pour le cas dont nous parlons "un avion de patrouille maritime Franco-Allemand"

Le Growler est surtout un avion de guerre électronique, le futur patrouilleur Franco-Allemand sera prêt en 2030.
Donc même la riche Allemagne ne sera pas en mesure d'acheter encore un avion supplémentaire et devra se "contenter" en attendant de l'Eurofighter

Écrit par : forêt10 | 28/04/2018

Je vois le problème autrement: les USA reprochent à l'Allemagne la faiblesse de son budget militaire (env. 1,2% du PIB, mais aussi et surtout, ses excédents commerciaux massifs, de l'ordre de 70 milliard $, sauf erreur).

Il se pourrait alors que cette proposition ait avant tout un but politique (du style "vous voyez, vous ne faites vraiment rien pour corriger ces deux problèmes alors que vous pouvez le faire..."), ceci au moment où l'on est au seuil d'une guerre, commerciale celle-là, et que l'entente dans l'axe Washington-Berlin est très, très, très basse...

Il y a peut-être là un fil d'Ariane qui guide dans les méandres internationaux. La Chine et le Mexique font figure de cibles prioritaires des Etats-Unis, mais l'Allemagne n'est pas épargnée. A ce moment, les FA-18 ne seraient qu'un prétexte.

Écrit par : Badcox57 | 29/04/2018

Les commentaires sont fermés.