18/04/2018

La REGA a reçu son premier Challenger 650 !

AB5_5699.jpg

La Garde aérienne suisse de sauvetage « Rega » a reçu le premier des trois nouveaux avions-ambulance de type Bombardier Challenger 650. Le nouvel avion de la Rega a été développé sur la base de la flotte précédente et apporte diverses améliorations pour les patients et les équipages. Lors de sa conférence de presse annuelle du jour, la Rega est revenue sur l’an dernier : avec 15'958 missions en 2017, la Rega a été sollicitée plus que jamais auparavant, tant en Suisse qu’à l’étranger. Cela représente une mission toutes les 33 minutes

L'avion-ambulance immatriculé HB-JWA est le premier des trois nouveaux avions-ambulance qui compléteront la flotte de la Rega d'ici à la fin 2018. Pour Ernst Kohler, CEO de la Rega, la nouvelle flotte représente un investissement pour le futur : "Le nouvel avion est l'un des avions-ambulance civils les plus modernes au monde ; nous nous assurons ainsi de pouvoir porter une assistance professionnelle et fiable aux patientes et patients dans le monde entier pour les prochaines années." La Rega parvient à clôturer ce projet dans les délais fixés et dans le budget prévu de 130 millions de francs au total pour les trois aéronefs. 

Challenger 650 : l'histoire à succès se poursuit

Le Challenger 650 est le successeur des trois avions-ambulance précédents de la Rega, les Challenger CL-604. Ces derniers ont œuvré pour des interventions en faveur de la population suisse depuis 16 ans - plus longtemps que n'importe quel autre avion dans l'histoire de la Rega. L'équipement intérieur et médical des avions-ambulance est fabriqué sur mesure : au cours des quatre dernières années, une équipe de pilotes, de professionnels de la santé et d'ingénieurs de la Rega s'est associée à des spécialistes externes pour développer la nouvelle cabine. Les modifications se basent non seulement sur l'expérience menée avec les CL-604 mais aussi sur l'expérience acquise par la Rega pendant près de 60 années d'activités dans le rapatriement de personnes malades ou blessées. 

TH8_0904.jpg

Les patients bénéficient d'amélioration en cabine et dans le cockpit

Les patients bénéficieront non seulement de places plus larges et multifonctionnelles et d'une diminution du bruit en cabine, mais aussi de la technologie de pilotage la plus moderne dans le cockpit. Grâce aux nouveaux outils de navigation et de communication, les pilotes peuvent désormais emprunter des routes aériennes de plus haute altitude, par exemple au-dessus de l'Atlantique. En raison d'une résistance de l'air plus faible aux altitudes élevées, le nouvel avion-ambulance brûle moins de kérosène, ce qui a pour conséquence de diminuer les arrêts pour s'approvisionner en carburant. Urs Nagel, chef pilote avion-ambulance de la Rega : "Avant tout, en ce qui concerne les vols long-courriers, nous pourrons rapatrier nos patients plus rapidement et plus économiquement". Par ailleurs, un nouveau radar météorologique augmente la sécurité durant le transport, d'une part, et, d'autre part, une caméra infrarouge permet l'approche d'un nombre supplémentaire d'aéroports en cas de mauvaise visibilité. C'est un avantage majeur pour les pilotes de la Rega, lesquels naviguent chaque année sur plus de 400 aérodromes différents à travers le monde. 

La Rega organise chaque année le rapatriement de plus de 1'200 patients

Les équipages de la Rega rapatrient des patients malades ou blessés de l'étranger à bord des trois avions-ambulance ou sur des vols de ligne. Les équipages médicaux à bord des avions-ambulance comprennent toujours au moins un-e médecin de vol et un-e spécialiste en soins intensifs. L'année dernière, la Rega a rapatrié 1'249 patients dont 901 dans l'un de ses trois avions-ambulance. La centrale d'intervention a organisé un transport sur vol de ligne pour 348 patients, accompagnés au besoin d'un-e médecin ou d'un-e infirmier-ière spécialiste en soins intensifs. 

Nouvelle flotte - nouvelle parure

La Rega renouvelle également une partie de sa flotte hélicoptère : d'ici le milieu de l'année 2019, six nouveaux hélicoptères de sauvetage de type Airbus Helicopters H145 remplaceront les EC 145 qui équipent ses bases de plaine. En 2021, trois hélicoptères de sauvetage toute météo de type AW 169-FIPS complèteront ce renouvellement. La Rega profite de la modernisation de sa flotte et saisit l'opportunité de rafraîchir son logo, resté inchangé depuis plus de 20 ans. Le nouvel avion-ambulance Challenger 650, immatriculé HB-JWA est le premier aéronef de la Rega à porter cette nouvelle signature.

 

TH8_0838.jpg

Photos :Le nouveau Challenger 650 de la REGA @ REGA

Commentaires

Encore un avion aux racines helvétiques : Le Challenger était à l'origine un projet de William Lear, concepteur du Lear Jet, avion né en Suisse avant d'être produit aux USA.

Et contrairement au Lear Jet, pour les équipages, le Challenger offre une cabine suffisamment haute pour ne pas avoir besoin d'y circuler courbé quand on est de bonne taille; et, cerise sur la gâteau, la porte bien dimensionnée évite de se cogner la tête!

Un grand coup de chapeau aux équipages de la Rega, dont la noble tâche et l'expérience méritent le plus grand respect. Happy landings, chaps !

Écrit par : Luc | 19/04/2018

Comment peut-on déployer un tel luxe, et avec quel argent ? Est-ce pour de tels palaces volant que nos primes d'assurance explosent ? Enfin, je ne devrais pas trop me plaindre : encore quelques années de déconnade et un tel luxe sera assuré pour les chienchiens des mémères helvétiques. Et on se demande pourquoi l'humanité est condamnée à disparaître...

Écrit par : Géo | 24/04/2018

@Géo: Pour votre information, pour son financement, la Rega s'appuie sur deux éléments phares: d'un côté, les nombreuses contributions versées par la population suisse et, d'autre part, les recettes tirées de ses interventions (versements des assurances, etc.). Les dons représentent environ 60 % des revenus de la Rega, ce qui signifie que son activité dépend en grande partie de la générosité de ses donatrices et donateurs.
Par ailleurs, il ne s'agit en rien d'un avion d luxe, mais d'un appareil permettant de transport des blessés dans des conditions optimales de sécurités.

Écrit par : Florence | 24/04/2018

Exact, la REGA fait un boulot extraordinaire. Un accompagnement sans faille pour la prise en charge, les soins et l'accompagnement. J'ai eu écho de plusieurs exemples et c'est vraiment fait avec un professionnalisme, une écoute des patients et famille et une collaboration efficace pour optimiser la prise en charge et le rapatriement si nécessaire. L'évaluation des frais, des coûts est fait avec maitrise et intelligence.
C'est quasi le seul don important que je fais chaque année en plus de ma cotisation.

Écrit par : Corélande | 25/04/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.