12/04/2018

Encore des revers pour le F-35 !

20170303raaf8185068_0001.jpg

La saga des problèmes du F-35 continue de plus belle. D’une part les livraisons sont stoppées au Pentagone pour des raisons contractuelles et de l’autre, le nouveau standard F-3 livré à la RAAF devait être pleinement opérationnel, mais il n’en est rien.

Litige sur la corrosion :

Le ministère américain de la Défense a interrompu la livraison des avions F-35 de Lockheed-Martin Corp à la suite d'un litige quant à la responsabilité des coûts engendrés par un défaut de production.

Le constructeur a confirmé mercredi l'arrêt des livraisons pour une question contractuelle, sans donner davantage de détails. Lockheed Martin se dit néanmoins confiant quant à son objectif de livraison de 91 appareils pour 2018.

Cette situation est due suite à la découverte de corrosion sur les panneaux extérieurs en fibre de carbone de l'avion. Le DOD et Lockheed-Martin ont trouvé une solution au problème de la corrosion, mais seraient dans une impasse sur qui devrait payer pour réparer les F-35 déjà stationnés dans le monde.

La bonne nouvelle qui tombe à l’eau :

En début de semaine Lockheed-Martin a annoncé la livraison de trois avions F-35 à la RAAF équipés du logiciel Block 3F, soit une version plus performante que le logiciel 3I installé dans les deux premiers exemplaires livrés à la Royal Australian Air Force, explique la ministre australienne de la Défense, Marise Payne.

Pour bien comprendre le développement des standards du F-35, voici un raccourci :

  • Block 1A / 1B - Le block 1 comprend 78% des plus de 8,3 millions de lignes de code source nécessaires à la capacité de combat complète du F-35. Le block 1A était prêt pour la configuration de l'entraînement alors que le bloc 1B fournissait une sécurité initiale à plusieurs niveaux.
  • Block 2A - Le block 2A est actuellement distribué à la flotte de F-35. Il offre une formation améliorée, y compris la fonctionnalité pour la fusion hors-carte, les liaisons de données initiales, l'attaque électronique et le débriefing de mission. Avec le block 2A, près de 86% du code requis pour une capacité de combat complète volent.
  • Block 2B - Le block 2B fournit des capacités initiales de combat, y compris, mais sans s'y limiter, des liaisons de données étendues, la fusion multi-navires et les armes vivantes initiales. Les Marines américains ont déclaré CIO en juillet 2015 avec le Block 2B. Avec le block 2B, plus de 87% du code requis pour une capacité de combat complète volent.
  • Block 3i - Le block 3i fournit les mêmes capacités tactiques que le block 2B. La principale différence entre 2B et 3i est la mise en œuvre d'un nouveau matériel, en particulier le processeur intégré intégré mis à jour. La Force aérienne a déclaré le CIO avec le bloc 3i en août 2016. Avec le bloc 3i, 89% du code requis pour une capacité de combat complète.
  • Block 3F - Le block 3F fournit 100% des logiciels requis pour une capacité de combat complète, y compris, mais sans s'y limiter, l'imagerie par liaison de données, les armes complètes et l'entraînement intégré.

Sauf que le nouveau Block 3F ne permet pas information détaillées sur les menaces, et ne sera pas disponible à 100% avant cet automne au plus tôt et ceci bien que le bureau du programme ait achevé tous les tests de précision des bombes et des missiles prévus pour 2017, il continue d'analyser ces événements. Le Bureau des essais opérationnels et de l'évaluation du Secrétaire à la Défense, ou DOT & E, craint que si des lacunes sont constatées et perdurent, le JPO devra prendre plus de temps pour développer et tester les corrections.

Alors que le rapport estime que les tests des systèmes de mission nécessaires pour terminer le développement devaient être terminer en février 2018, "le programme n’est pas en mesure d'atténuer complètement les nombreuses lacunes ouvertes à la fin de SDD, entraînant des déficits dans les capacités du Block 3F.

Des questions se posent désormais en ce qui concerne la façon dont le JPO pourrait exécuter la prochaine phase du développement des F-35, anciennement connue sous le nom de «modernisation du Block 4».

Photo : F-35 RAAF @ Lockheed-Martin

 

Commentaires

Il y a 2-3 trucs bizarres:
1.De la corrosion sur des panneaux en carbone !!??

Écrit par : Al&X | 12/04/2018

@Al&X : "De la corrosion sur des panneaux en carbone !!??"
Je me suis fait la même remarque, mais c'est vrai que ce terme n'est pas utilisé que pour les métaux: "la corrosion est la dégradation d'un matériau sous l'action du milieu ambiant et par un processus autre que mécanique." (Larousse). Typiquement, le revêtement furtif n'est pas forcément très résistant, et peut-être que les autres matériaux sont également moins résistants que prévus... ^^

Écrit par : Jo-ailes | 12/04/2018

@AI&X : Remboursez les invitations !
.
Entre les contrats Indiens et les problèmes du F35 on a de quoi rigoler pour 5 ans de plus.
.
Au-delà des "petits" défauts, je m'interroge sur l'aspect opérationnel. Israël à quelques uns de ces oiseaux depuis 2 ans, et en Syrie ce sont des F15 et F16 qui font le coup de feu régulièrement, et précisément pour des missions de bombardement de sites fortement défendus, ce qui est la mission n°1 du F35.
.
A mon avis il y a un loup d'une autre ampleur que les problèmes de corrosion des panneaux en carbone.

Écrit par : v_atekor | 13/04/2018

Y a pas que le revêtement qui n'est pas très résistant, sur ce machin-là... On devrait rebaptiser cet engin volant "Snaggy" (pour "full of snags", rempli de problèmes).

Souhaitons à ses malheureux pilotes qu'au moins le siège éjectable fonctionne bien.

On dit que si un avion est beau, il vole bien. A voir la tronche du F-35, il est en travaux...

Écrit par : Luc | 13/04/2018

Il est vrai à voir les nombreux articles sur cet avion, qu'il a beaucoup de problèmes, mais pour pouvoir arriver à la perfection, il faut parfois se casser les dents à plusieurs reprises... prenons Edisson et ses ampoules, il en a fabriqué des dizaines de millier avant d'arriver à la faire fonctionner correctement... cet avion n'est pas la panacée, mais sûrement qu'il va aider à améliorer d'autres appareils en apprenant de leurs erreurs et apportant seulement ce qui fonctionne.
La grande aventure de l'aviation ne s'est pas faite que de réussites, il y a aussi beaucoup de ratés, de crash, de toutes sortes, d'accidents ainsi que des avions qui ont été construits soit en avance sur leurs temps soit en retard....
Ce F-35 a couté déjà des milliards mais il a sûrement amenés quelques innovations importantes dans le domaine de l'aviation qui pourront être utilisés par d'autres constructeurs dans un futur proche... Voyons le verre à moitié plein et laissons le verre à moitié vide de côté... ABE, Salut.

Écrit par : Bluvespa | 13/04/2018

@Luc: "On dit que si un avion est beau, il vole bien. A voir la tronche du F-35, il est en travaux..."
En même temps, pour le JSF ils avaient le choix entre le X-32 et le X-35: au niveau tronche, je crois ils ont choisi le moins pire des deux... ^^

Écrit par : Jo-ailes | 13/04/2018

@Bluvespa : En fait le verre est deux fois trop grand.

Écrit par : v_atekor | 13/04/2018

Juste un petit indice étrange :

http://www.air-cosmos.com/f-35-fin-des-essais-de-developpement-109741

Je cite l'article de Air et Cosmos :

"Après 12 ans, les essais de développement du F-35 s'achèvent donc. Le 11 avril 2018, le dernier essai en vol de la phase de développement et démonstration du programme JSF (Joint Strike Fighter) a eu lieu.[...]
La fin de cette phase du programme devrait permettre, selon Lockheed Martin, de livrer une version opérationnelle du standard 3F du F-35."

Est ce qu'on va nous expliquer comment des avions livrés AVANT la fin des essais devant officiellement permettre de finaliser le block 3F pourraient avoir ce même block logiciel 100% opérationnel ????

Les choses semblent prévues très normalement de cette façon selon certains articles... Bizarre non ??

https://www.usinenouvelle.com/article/video-lockheed-martin-boucle-un-marathon-de-tests-en-vol-pour-son-avion-de-combat-f-35.N679934

Il va falloir arrêter de nous prendre pour des imbéciles en jouant sur les mots. L'Australie est le premier à se faire livrer des F-35 équipés du logiciel block 3F, donc la version stable de ce block est opérationnelle !!!
Par contre, est ce que block 3F est dans sa version finale ??? Bien sûr que non puisque Lockheed Martin annonce très officiellement que le développement du F-35 vient juste de se terminer ...au fait il s'agissait du software design and development (SDD) Alors comment le logiciel final 3F aurait il pu être livré alors que les derniers tests étaient en cours !!!

Plus étrange encore .... Où sont les déclarations des officiels australiens se plaignant de leurs F-35 block 3F tous neufs ??

Est ce que tout va bien pour le programme F-35 pour autant ??? Bien sûr que non, le programme est en retard et le SDD qui vient d'être validé n'est pas la version 100% opérationnelle attendue. C'est une étape importante qui a été réalisée mais le développement n'est pas totalement achevé. Le F-35 sera totalement opérationnel en 2020, à cette date il sera à la disposition des unités opérationnelles (sauf l'US Navy qui a confirmé 2021 sur le porte avion USS Carl Vinson en premier déploiement)

Écrit par : Dany40 | 14/04/2018

@bluvespa

"Ce F-35 a couté déjà des milliards mais il a sûrement amenés quelques innovations importantes"

hum, ça fait cher les quelques innovations
=> https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-07-10/f-35-program-costs-jump-to-406-billion-in-new-pentagon-estimate

avec un peu de recul les americains auraient sans doute mieux fait de partir du F22 (une version FB22 fut envisagé)

le F22 coute une fortune car produit a moins de 200 exemplaire mais sur une grande serie (+ une version modernisé/simplifié notamment pour les materiaux furtif) on doit rejoindre le F35 ... pour un tout autre avion

+ http://www.opex360.com/2016/05/29/relancer-la-production-du-f-22-raptor-pas-idee-folle-juge-le-chef-detat-major-de-lus-air-force/

Écrit par : Laurent10 | 14/04/2018

Au final le F35 ne serait-il pas un avion de transition, un avion de 5e génération prévu a être construit en série, mais en parallèle les technologies mises dessus seraient des systèmes à l'état prototype qui serait la pour la fabrication future de la 6e génération d'avion.
Tous ces problèmes techniques, informatiques, ne serviraient pas pour le futur ? En d'autres termes, on développe aujourd’hui les systèmes de demain, mais des systèmes encore mal maîtrisés.
Une sorte de face cachée développée par les Américains.

Écrit par : michel | 15/04/2018

@michel

en cas de F35 "avion de transition", les americains auront toujours l'option de ne commander qu'une petite/moyenne serie de F35

si besoin, a court terme les ligne des F15 et F/A18 sont toujours active (et ces avions toujours au top)

a moyen terme, un F22 en version "strike", la ligne de fabrication n'est que mise sous cocon
(+ transférer les commandes du lockheed F35 sur le lockheed F22 doit etre negociable ... )

a long terme, un avion de 6° generation
(même si je pense que le F22 a un potentiel énorme pour le moment sous exploité)

=> la solution finale sera peut etre un mix de tout ceci, les américains ont les finances (et la masse d'avions) pour pouvoir faire comme bon leur semble (a contrario des européens ..)

Écrit par : Laurent10 | 15/04/2018

Ah il manquait encore un point de mon étonnement :
2.« Le block 3F fournit 100% des logiciels requis pour une capacité de combat complète, y compris, mais sans s'y limiter, l'imagerie par liaison de données, les armes complètes «,« ne permet pas information détaillées sur les menaces ». (Je mets juste des phrases originales ensemble!)
Mais alors c’est quoi la capacité opérationnelle complète ? 120% du software? Il y a alors encore du boulot... c’est plus compliqué de changer le soft une fois les flottes opérationnelles....
Notez que je pense malgré tout que la stratégie de mise en réseau (en essaim ) des avions de combat est certainement la bonne... ça rendra malheureusement les meetings aériens moins attractifs...
Tiens au fait, Pascal, tu as un calendrier ?

Écrit par : Al&X | 15/04/2018

Essayons de répondre dans l'ordre :

- Le coût du F-35 par rapport aux innovations qu'il apporte :

Le PDG de Dassault a apporté une réponse claire à cette question devant la Commission de la défense. Il a expliqué qu'un programme comme le F-35 permettait des développements dans 75% des techhnologies militaires stratégiques d'un pays. Les applications sont massives dans les domaines militaires (Air, mer, terre, spatial).
Pour le cas du F-35 lui même on ne sait pas tout mais on sait de façon certaine que ce programme a permis des avancées majeures dans le domaine des liaisons de données et dans le domaine de l'automatisation. On peut ajouter à cela la conception d'un revêtement furtif beaucoup moins couteux à l'entretien que les précédents.
Ensuite concernant le coût complet du programme qui est utilisé par ceux voulant dire qu'il est "énorme" ... il faut rappeler que ce programme (et donc le fameux coût) se réparti sur plusieurs décennies. Ramener à un coût annuel le F-35 coûte moins de 50 milliards de dollars par an, c'est à dire moins que les "Black programs" de la CIA.

- Le F-35 avion de transition ?? ce n'est pas totalement idiot car le F-35 a avant tout la vocation à imposer de nouvelles normes: Systématisation de la furtivité, priorité à la mise en réseau et à l'automatisation. Comme le Chef d'état major de l'armée de l'air française l'a expliqué, le F-35 mets en place de nouveaux standards de l'aviation que tout le monde devra suivre.

Et oui en effet .... le futur avion 6eme Gen du programme PCA devra beaucoup au programme F-35.

- Pour le logiciel et ses défis :

Le logiciel est LE gros défi du programme F-35. Les ambitions de ce software sont énormes ... et les difficultés de mises au point sont massives. Le fait que le block 3F soit validé sur les avions export veut dire que l'architecture est stable et fiable ... il ne reste plus qu'à terminer la programmation finale et en particulier la bibliothèque de menaces. Mais la réussite du défi software est aujourd'hui acquise.

La version finale du block 3F devrait être disponible cet automne ...

Écrit par : Dany40 | 20/04/2018

@Dany40: A vous lire tout va bien dans le meilleurs des monde, le F-35 et extraordinaire !
Heureusement qu'à chaque nouvelle génération d'avion, nous n'avons pas connu autant de déconvenues, de retard, de surcoûts. Mais ça vous semblez volontairement l'oublier.

Quant aux stantards nouveaux, dont vous parler avec lesquels vous tentez de vous justifier en déformant les propos du Général Lanata, je vous rappelle que la futur version du Rafale F4 et du Gripen E seront justement basées sur ces normes avec lea problèmes en moins et une maniabilité efficiente.

Écrit par : Conrad | 20/04/2018

@Conrad

Je ne répondais qu’aux points abordés sur les interventions précédentes... À aucun moment il ne faut oublier que le programme F-35 est très en retard et très haut dessus de son budget initial. Je fais partie de ceux convaincus qu’il y a eu des ententes frauduleuses entre l’USAF et Lockheed Martin dès l’origine du programme ...
Par contre , ces retards et surcoûts sont ils graves pour les USA ??? Non pas une seule seconde aussi injuste que cela puisse paraître ... et c’est ce que le PDG de Dassault a très bien expliqué .

Ces soucis de gestion étant déclarés ... est ce que le F-35 sera un appareil performant ?? Oui très certainement... tout simplement parce qu’il ouvre la voie vers la définition du « bon » avion de combat des prochaines décennies.

Vous parlez des Rafale et Gripen a juste titre ... oui ils vont émuler des capacités similaires au F-35 et sûrement à couts moindres .... mais 10 ans plus tard !! Les impératifs stratégiques des USA et des nations moyennes comme la France sont différents. Les USA doivent tout faire pour courir devant a tout prix alors que les autres peuvent attendre que le chemin soit défriché... tout simplement. En terme de liaisons de donnée par exemple , une capacité beaucoup plus importante que la maniabilité d’un avion , le F-35 est le seul appareil à posséder une liaison de nouvelle génération 100% performante aujourd’hui... le MADL n’a aucune concurrence à ce jour et rien n’est prévu d’equivalent par la concurrence avant plusieurs années !

Après ... on peut vouloir nier les propos du CEMAA ... mais il a été extrêmement clair ... et quand on connaît les règles d’expression devant les commissions du parlement on sourit face aux maladroites tentatives visant à nuancer voir ignorer ce qu’il a dit clairement... son propre exact est :


https://theatrum-belli.com/audition-du-general-andre-lanata-chef-detat-major-de-larmee-de-lair-commission-defense-de-lassemblee-nationale-19-juillet-2017/

« Comme je vous l’ai indiqué dans mon exposé, j’observe une pression très importante de l’industrie aéronautique américaine en Europe, avec le déploiement progressif d’un avion de combat de dernière génération, le F-35. Ce dernier change la donne sur le plan des capacités opérationnelles en raison, principalement, de sa discrétion – il n’est pas détecté par les radars actuels – et de ses capacités de connectivité : il connecte massivement des informations avec les autres appareils du système de combat aérien »

Change la donne sur le plan des CAPACITÉS OPÉRATIONNELLES.... vous pouvez tourner ça dans tous les sens mais ce terme a un définition claire et unique dans le lexique officiel. Le général indique sans l’ombre d’un doute que la furtivité et la connectivité du F-35 modifie l’equilibre des forces pour ce qui touche aux capacités à remplir ses missions ...

Après ... non tout n’est pas rose sur le F-35 ... c’est une terrible arme géostratégique de mise sous dépendance des autres pays par les USA. Mais ce sera un système d’arme efficace et imposant de nouvelles normes ... difficile d’en douter aujourd’hui à moins de vouloir nier les réalités

Écrit par : Dany40 | 21/04/2018

@conrad

"dany40 A vous lire tout va bien dans le meilleurs des monde, le F-35 est extraordinaire ... ça vous semblez volontairement l'oublier ... vous tentez de vous justifier en déformant les propos du Général Lanata ..."

vous avez en peut de mot resumer le boulot de dany40

1° marteler que le F35 est formidable

2° désinformer en ignorant et/ou interpretant certaines infos

Écrit par : Laurent10 | 22/04/2018

@dany40

"Vous parlez des Rafale et Gripen a juste titre ... oui ils vont émuler des capacités similaires au F-35 et sûrement à couts moindres .... mais 10 ans plus tard !!"

le gripen E est annoncé pour 2019

le rafale F4 est pour 2025 => acheter des F3R et les mettra à jour en 2025
(+ vous pouvez nous garantir que le F35 sera 100% opérationnel en 2025 ...)

"sûrement à couts moindres" et ceci n'est pas un DETAIL pour les pays européens !!!

Écrit par : Laurent10 | 22/04/2018

Les commentaires sont fermés.