06/04/2018

Eurofighter, sensible retard pour le radar AESA !

1085458406.jpeg

Le développement du nouveau radar a antenne à balayage électronique pour l'avion de combat Euro Fighter est en cours d'exécution, mais avec 13 mois de retard. De fait, le nouveau radar ne pourra pas être livré comme prévu cette année a confirmé un rapport du ministère de la Défense allemand.

En outre, la part de l'Allemagne dans le développement du radar a augmenté de 585 millions d'euros par rapport à l'estimation initiale, indique le rapport. L'acceptation et la livraison des avions du Block 25 (standard T3) continuent d'être retardées en raison d’une faiblesse dans la démonstration du nouvel ordinateur frontal révélé en 2017, indique le rapport.

Les retards sont dus à des difficultés imprévues dans le développement de logiciels et à une divergence persistante entre l'Allemagne et le Royaume-Uni sur la fonction principale du radar et à l'approbation tardive d'un nouvel ordinateur frontal. En outre, la "disponibilité limitée des composants radar souffre d’un retard de production.

airbus ds,eurofighter,typhonn2 t3,radar aea,radar captor-e,blog défense,aviation et défense,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone,avia news le blog de pascal kümmerling

Selon les estimations actuelles de l'industrie, le plan de développement peut continuer à être respecté, mais maintenant avec un risque de développement logiciel très élevé. Les partenaires industriels d'Eurofighter, ainsi que le consortium Eurofighter confirment que le programme se déroule comme prévu et que ce retard ne remet pas en cause le développement de la nouvelle version du « Typhoon II ».

La capacité de l'équipement radar et du système d'armes Captor-E devrait être améliorée avec la capacité requise (norme P3E) pour venir équiper prochainement la force aérienne du Koweït.

Les Eurofighter au standard T3 dont l’architecture repose autour du nouveau radar à balayage électronique actif Captor-E du consortium Euroradar offrant un champ de vision de 200 degrés. Il pourra emporter le pod de ciblage Lockheed Martin « Sniper » et des armes à guidage de précision, notamment le missile air-sol « Brimstone II » de MBDA et le missile de croisière « Storm Shadow ». L’avion emportera également les bombes à guidage laser GBU-12. La livraison de l'avion au standard T3 commencera en 2020.

2608938600.jpg

Photos :1 Eurofighter Typhoon T3 2 radar Captor-E @ Eurofighter

 

 

L ‘A350-900 de retour à FIDAE !

A350landing.jpg

L'avion d'essai en vol A350-900 est arrivé à l'aéroport Arturo Merino Benitez de Santiago Chile pour la 20e édition du salon aéronautique FIDAE, où il a été présenté en démonstration statique entre le 2 et le 5 avril.

L'A350-900 MSN002, a fait ses débuts à FIDAE en 2016. Le MSN002 est l'un des cinq avions d'essai de développement original, équipé d'une cabine à deux classes avec 42 sièges-lits en classe affaires et une configuration de  210 sièges en classe économique. Cet avion a été utilisé pour tester tous les systèmes de cabine, ce qui s'est avéré être un haut niveau de maturité depuis l'entrée en service de l'A350-900 en 2015.

L'A350-900 fait partie de la famille A350 XWB, une toute nouvelle famille d'avions de ligne long-courrier à fuselage large de taille moyenne qui façonne l'avenir du transport aérien. Depuis son lancement, Airbus a atteint près de 50% de la part de marché des commandes nettes d'avions à large fuselage en Amérique latine.

En 2016, LATAM Airlines Group est devenu le premier opérateur des Amériques à piloter l'A350 XWB à l'occasion de son premier vol en commande de 27 exemplaires. Les autres clients de l'A350 XWB comprennent Synergy Aerospace, principal actionnaire d'Avianca et propriétaire d'Avianca Brasil, qui a commandé 10 A350 XWB.

L'A350 XWB dispose de la dernière conception aérodynamique, du fuselage et des ailes en fibre de carbone, ainsi que de nouveaux moteurs Rolls-Royce écoénergétiques. Ensemble, ces dernières technologies se traduisent par des niveaux d'efficacité opérationnelle inégalés, avec une réduction de 25% de la consommation de carburant et des émissions, et des coûts de maintenance nettement inférieurs. Plus de 26 millions de passagers ont déjà profité du confort absolu de la cabine de l'A350 XWB Airspace qui, en plus de l'espace et du silence de l'avion, offre une meilleure ambiance, design et services. Actuellement exploité par 17 compagnies aériennes, l'A350 XWB a effectué plus de 100’000 vols sur 200 routes.

 

Photo :L ‘A350-900 lors de son arrivée à FIDAE @ Airbus/ J.V. Reymondon