02/04/2018

Radar AESA pour le JF-17 !

23.jpg

Le 1er avril étant derrière nous, je vous propose de revenir à des nouvelles plus sérieuses. L’association sino-pakistanaise entre le constructeur d’Etat chinois AVIC en collaboration avec PakistanComlex (PAC) annonce la réalisation du JF-17 Block III, soit une version dotée d’un radar à balayage électronique AESA.

Radar chinois :

Pour venir équiper le JF-17, l'Institut de recherche en technologie électronique de Nanjing (NRIET) a développé le radar à balayage électronique (AES) KLJ-7A. Une maquette du KLJ-7A a été exposée par China Electronics Technology Group lors du salon aéronautique de Zhuhai en 2016 déjà.

Le radar AESA chinois est capable de suivre des dizaines de cibles et d'engager plusieurs d'entre elles simultanément, ainsi que d'avoir une bonne capacité de résistance au brouillage. Le KLJ-7A dispose de 1'000 émetteurs et récepteurs T/R, avec probablement 11 modes de fonctionnements avec une portée estimée à 170 km pour des cibles de 5 m² de SER.

Le remplacement du radar KLJ-7 à balayage mécanique de l'avion par un ensemble de type AESA est un élément clé de la configuration du Block III du JF-17, qui comprend également un poste de pilotage mis à jour et une meilleure avionique. Le radar pourrait également être utilisé pour améliorer les aéronefs en service dans la configuration des Block I et II.

L'ajout du radar AESA devrait stimuler les perspectives d'exportation de l’avion. Bien que le Pakistan et la société d'exportation chinoise CATIC aient activement promu le JF-17 sur le marché international pendant des années, le succès reste très limité pour l’instant.

45.jpg

A propos du JF-17 « Thunder » / FC-1 Xiaolong :

Le JF-17 «Thunder» (Pakistan) ou FC-1 «Xiaolong» (Chine) est une association sino-pakistanaise. Conçu en Chine par le constructeur d’Etat AVIC, il est cofinancé par le Pakistan et produit par  Pakistan Comlex (PAC). Chasseur mono-réacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93, dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôle d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21).

L’armement comprend un canons GSh-23 (23mm), jusqu’à 3’700kg de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 et PL-12/SD-10 chinois.

Photos : 1 JF-17 @ Hamid Faraz 2 le radar AESA KLJ-7A @ NRIET

 

Les commentaires sont fermés.