19/03/2018

L’Uruguay s’intéresse au L-15 armé !

9.jpg

La Fuerza Aérea Uruguaya (Armée de l'air uruguayenne, FAU) s’intéresse de près à la version armée de l’avion école et d’attaque au sol Hongdu Aviation Industry Corporation (HAIG) L-15 chinois.

Remplacer les IA-58 « Pucara » et Cessna A-37B :

La FAU a désespérément besoin de modernisation, mais manque de liquidités. L'IA-58 aurait été déclassée en 2017 en raison d'un manque de pièces de rechange, tandis que la dernière douzaine de A-37B opérationnels sont maintenus en achetant des pièces de rechange et en sous-traitant des fournisseurs des États voisins. De fait, il devient urgent de remplacer ces deux aéronefs.

Facilités de paiements :

L’Uruguay est à la recherche d'un avion moderne dans le rôle d'attaque légère, mais dispose d’une faible marge de manoeuvre en ce qui concerne le financement du futur avion. La Chine semble se montrer particulièrement souple à ce sujet.

Des essais en Chine :

Un rapport chinois antérieur a révélé que la FAU avait envoyé une équipe d'officiers en Chine en août 2016 pour évaluer le L-15. Les photos ont révélé que les pilotes évaluateurs venaient de Escuadrón Aéreo n ° 1 Ataque et Escuadrón Aéreo n ° 2 Caza, qui volent les FMA IA-58 Pucará et Cessna A-37B. Si la transaction se réalise, le pays deviendra le premier client du L-15 en Amérique-latines.

Le Hongdu L-15 :

La PLAAF (People's Liberation Army Air Force) dispose d’un nouvel avion école développé par le constructeur aéronautique chinois, Hongdu, en coopération avec Yakovlev. Issus des planches à dessins de l'ingénieur M. Zhang Hong. Le L-15 « Falcon » reprend les lignes du Yak-130, mais dispose d’une capacité supersonique.

Ce choix permet aux élèves pilotes de poursuivre entièrement leur entrainement au combat sur un seul type d'avion avant leurs affectations en unités de front.

Présenté pour la première fois en 2004, l’avion effectua son premier vol le 26 mars 2006 mais motorisé par deux réacteur ZMKB-Progress DV-2 sans PC (postcombustion) d'une puissance de 21.58 kN. Pour réponde aux besoins de l’entrainement avancé, les ingénieurs ont finalement opté pour une remotorisation de l’avion avec le Ivchenko-Progress AI-222K-25F (construit sous licence en Chine) d'une puissance comprise entre 49 et 86 kN qui lui permet d’accélérer jusqu'à Mach 1,6. Le moteur IA-222-25F a été initialement développé pour équiper les Yak-130 de l’aviation russe. Pour information, le prix d'un exemplaire du Hongdu L-15 avoisine les 10 millions de dollars. Le L-15 a connu un succès à l'exportation en Zambie, où il est désigné L-15Z, avec des livraisons de six avions achevés en 2017.

7.jpg

Photos : HAIG L-15 @Weimeng

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.