26/02/2018

La Russie relance son projet de laser embarqué !

DW4dSpDXcAAUMh9.jpg

La Russie confirme avoir relancé son projet de laser embarqué. Dans les années 1980 la Russie a commencé à travailler sur le développement d’un banc d’essai volant de type basé sur le Beriev A-60 (programme A-60SE) pour tester des armes laser. Puis dans les années 1990 le banc d’essais fût transféré sur un II-76, mais par manque de financement les travaux ont été gelés en 2011. Pourtant, dès l’année suivante, des essais limités ont continué d’être effectués.

Contrer les américains :

L’objectif russe est simple : contrer les recherches effectuées aux Etats-Unis avec le Boeing YAL-1 Airborne Laser ABL (pour Airborne Laser Test Bed), soit une arme embarquée basée sur un  laser délivrant une puissance de l'ordre du mégawat et de type chimique iode-oxygène.

Nouveau départ :

Cette fois les russes semblent prêts au lancement d’un II-76MD-90a doté d'un laser de haute précision embarqué pour fonctionner comme une arme antisatellite. Selon un communiqué du ministère de la Défense russe, le système pourra éblouir les satellites de renseignement, de navigation et de communications militaires adverses ou même brûler des optiques et des capteurs sensibles en utilisant des éclats d'énergie laser intensifs.

Pour la Russie deux objectifs sont doivent être atteint, la puissance et la précision du laser combinée à une navigation ultra-précise, qui doit être en mesure de déterminer avec précision la position de l'avion pour diriger les faisceaux laser étroits sur les cibles sélectionnées.

 

16061_640.jpg

Photos : 1 Le nouveau projet de laser embarqué 2 L’II-76 qui servit aux essais dans les années 90@ VVS

 

Commentaires

On arrivera dans un futur ou tous les avions de combat seront équipés d'arme laser.
Fini les soutes à bombes, missiles, ce jour-là on pourra dire que les avions seront réellement furtifs.

Écrit par : michel | 27/02/2018

A voir la photo, seul le radôme est neuf sur ce zinc. Cela choque un peu de voir cela vu l'importance en théorie d'un tel programme...

Écrit par : Badcox57 | 27/02/2018

@Badcox57: En même temps il s’agit du premier essai qui date, le nouveau projet est basé sur la nouvelle génération d’II76, donc un avion neuf.

Écrit par : Jérôme | 27/02/2018

@Badcox57
Logique, pour l'instant ils en sont au niveau de la mise au point du système embarqué.
Lorsque ce dernier sera opérationnel (dans quelques années), le moment sera venu, alors, de lui attribuer un "porteur" suffisamment puissant au niveau "Electricité" (1 MW il faudra les produire) ...

Écrit par : forêt10 | 27/02/2018

@michel
Et dans ce futur, les avions de combat auront la taille d'un 747, car pour un seul coup de laser, il faut dépenser en énergie l'équivalent de 10.000 batteries de voitures...

Écrit par : Matt | 27/02/2018

Pour neutraliser les satellites, ne serait-il pas plus facile de viser les panneaux solaires que les optiques et capteurs?
Le jour où un zinc est détruit instantanément par un impact de laser est encore très très loin, le temps de verrouillage sur la cible est donc primordiale, c'est une arme complémentaire aux missiles et bombes mais nullement une remplaçante

Écrit par : James | 28/02/2018

Les commentaires sont fermés.