14/02/2018

Suisse : modernisation de la protection des Gougar & achat de Bombardier Challenger !

SUI1535h.jpg

Le programme d’équipement militaire prévoit pour les Forces aériennes, la modernisation du système de guerre-électronique des Hélicoptères Cougar et l’achat de deux avions Bombardier Challenger 604. Nous parlerons du retrait d'une partie des F-5 dans un autre article.

Modernisation des Cougar :

2010 à 2014. Entre-temps, un programme de maintien de la valeur est également devenu nécessaire pour le Cougar, dont l’acquisition remonte à la fin des années 90, pour les raisons suivantes :  le système d’autoprotection intégré a atteint la fin de sa durée d’utilisation. Il doit être renouvelé. Faute de quoi, l’hélicoptère ne pourra plus être engagé dans des zones de conflits ou dans des régions à risques, c’est-à-dire ni dans la promotion militaire de la paix ni lors de conflits armés. 
Aujourd’hui, différents défauts et lacunes sont constatés dans le domaine de la procédure d’approche par satellite, de l’identification militaire ami ou ennemi et de la radiocommunication aérienne sécurisée. Afin de pouvoir encore utiliser le Cougar avec succès dans toutes les situations pendant la prochaine 
décennie, ces lacunes doivent être comblées et les défauts constatés éliminés. À défaut, l’éventail d’engagement de l’hélicoptère serait considérablement réduit.

Avec les deux hélicoptères de transport Super Puma et Cougar, l’armée dispose de deux systèmes semblables, mais pas identiques. Le Cougar est un développement du Super Puma. Si l’on harmonise les deux hélicoptères, ce qui est prévu dans le cadre du maintien de la valeur demandé du Cougar, les procédures d’engagement et l’instruction s’en trouveront simplifiées et les processus d’exploitation optimisés.

Description de la variante proposée et arguments

La planification comprend le maintien de la valeur des hélicoptères de transport Cougar existants, à l’exception de l’hélicoptère VIP, qui doit satisfaire à d’autres exigences. Le maintien de la valeur comprend un nouveau système d’autoprotection avec des capacités améliorées, de nouveaux appareils radio de bord, un système d’identification ami ou ennemi de la nouvelle génération ainsi que l’ajout de la capacité à réaliser des procédures d’approche par satellite. Les hélicoptères seront équipés d’un nouveau système d’alerte de trafic et d’évitement, d’un viseur de casque ainsi que de diverses autres fonctionnalités et seront donc largement harmo- nisés avec le Super Puma. Le câblage électrique sera entièrement remplacé.

En même temps que le maintien de la valeur, une révision en profondeur des hélicoptères s’impose. Avec les mesures prévues, il sera possible d’utiliser les machines au moins jusqu’en 2030. En outre, l’harmonisation entre les Super Puma et les Cougar permettra de limiter la hausse des coûts d’exploitation et de maintenance.

Le maintien de la valeur comporte aussi l’adaptation du matériel au sol et de la documentation relative à l’instruction, à l’exploitation et à la maintenance. Le simulateur, les moyens didactiques informatisés et le système de planification des engagements seront adaptés par les services des modifications respectifs et financés par le maintien de la valeur du Cougar.

Dans la perspective des mesures demandées ici, un Cougar a déjà suivi le maintien de la valeur planifié en tant que prototype et il est actuellement en phase de test, vraisemblablement jusqu’à l’automne 2018. Le début des travaux de maintien de la valeur des autres hélicoptères est prévu au printemps 2019 pour s’achever en 2023.

Deux Challenger 604 :

3929756871.jpg

La Confédération a besoin d’importantes capacités de transport aérien, notamment pour l’armée. L’avion Beech 1900D du Service de transport aérien de la Confédération (STAC) nécessitera, fin 2018, l’investissement de deux à trois millions de francs pour la modernisation de son avionique et de sa cabine. Ce maintien de la valeur deviendrait superflu en cas d’achat des deux avions d’occasions de la Rega et le Beech 1900D pourrait être vendu.

A l’avenir, les deux CL604 permettraient de gagner en autonomie et de remplir diverses missions : rapatriement et évacuation sanitaire (MedEvac) rapides de citoyens suisses, soutien à des actions d’aide humanitaire (HUMRO) et au Corps pour l’aide en cas de catastrophe, transport de détachements, réalisation de modules d’instruction à l’étranger et engagements divers. Les deux appareils pourraient en outre être mis à la disposition du Secrétariat d’Etats aux migrations (SEM) pour le rapatriement de personnes expulsées pour lequel la location coûteuse d’avions supplémentaires pourrait être évitée.

Etant donné que la Rega vend ses avions avec leur équipement médical pour le transport de blessés, la Confédération pourrait couvrir ses propres besoins pour ce type de transports ou en faire bénéficier les engagements subsidiaires (avec le soutien de la Rega ou d’autres prestataires) en cas d’urgence médicale impliquant des citoyens suisses à l’étranger.

Des dépenses inutiles pour la location d’appareils de remplacement pourraient également être évitées en cas de panne ou d’entretien normal d’un des deux avions. De plus, les CL604 pourraient remplir des missions d’engagement avec plus de souplesse, d’efficacité et de stabilité dans un périmètre plus large avant d’atteindre la fin de leur durée de vie en termes d’heures de vol (prévue pour 2031).

Pour l’achat de ces avions, le DDPS souhaite proposer un crédit d’armement de 13 millions de francs dans le message sur l’armée 2018. Au final, c’est le Parlement qui tranchera.

Le STAC effectue non seulement des vols en faveur des département fédéraux, mais aussi des engagements militaires, notamment pour les contingents des opérations de promotion de la paix de Swissint et des Forces aériennes dans les Balkans, ainsi que des vols de mensuration pour swisstopo. Le service utilise une flotte mixte constituée de jets commerciaux, d’avions à hélice et d’hélicoptères. (Sources DDPS).

Photos : 1 Cougar 2 Challenger 604 @ DDPS

 

 

Commentaires

Suis allé voir le programme armement 2018 a fin de comparé le nouveau et l'ancien.
Il y a bien des choses que j'ai du mal à comprendre.
Pour la modernisation des puma et le retrait des tiger, la pas de problème, mais ce qui ce complique c'est l'artillerie, ok les M109 sont dépassés, mais je ne comprends pas que rien n'est prévu pour les remplacé et pour les forteresses aussi.
Depuis bien des années, je me pose de sérieuses questions sur nos conseillers fédéraux en charge du département militaire.
Je comprends que la façon de faire la guerre a changé, mais on voit dans des pays en guerre d'avoir toujours une artillerie ou d'autres moyens et que tout n'est pas si différent du passé à part des équipements plus efficaces
en suisse on supprime tout, notre armée est sous-équipé et on supprime encore ?
Ou va ton au juste ?
Il me semble que l'on a 10 fois plus de camions ou de jeep afin de partir plus vite en arrière.

Écrit par : michel | 15/02/2018

@Michel, En fait M109 modernisés resteront en service jusqu'au rempalcement de ceux-ci par un nouveau système qui doit être commandé en 2025.

Par contre, oui nous aovns augmenter le nombre de véhicules. La raison provient du fait que l'armée ayant réduit ses effectifs, elle ne peut occuper l'ensemble du territoire, de fait la mobilité devati être augmentée.

Écrit par : PK | 15/02/2018

Le problème des forts d'artillerie, c'est qu'aujourd'hui, on est capable de larguer une bombe/un missile avec une précision que quelques mètres, sur coordonnées GPS. De fait, comme les installations sont fixes, si l'ennemi dispose de la position des canons et à la limite des entrées des différents forts, peu importe le degré de camouflage de ces installations, elles seront réduites à néant en un rien de temps, en faisant tout au plus des nids d'aigle difficiles à prendre, mais sans forcément grande capacité de défendre un territoire.

Reste les M109, mais il ne s'agit pas de les retirer complètement du service, juste d'en garder environ 130, ceux modernisés (environ 100 pour le service actif et le reste pour l'instruction). Pour comparaison, l'armée française prévoit de ne plus avoir qu'une centaine d'obusiers ou de canon montés sur camion d'ici à 2025 (actuellement il doit y avoir 30-40 AUF1 en service, et 77 Caesar).
Ou autre comparaison, l'armée suédoise ne dispose plus que d'une cinquantaine de canons montés sur camions (des Archer), le reste étant de simple canon tractés FH77.

Écrit par : chris2002 | 15/02/2018

Deux Challenger 604 :?
Le PC 24 ne couvre t-il pas les mêmes besoins?

Écrit par : forêt10 | 17/02/2018

@forêt10: le PC-24 fait partie de la gamme light des jets privés comme le Phenom 300 et le Citation CJ4+. Le Challenger fait partie de la gamme "Super-intermédiaire".

Écrit par : Pk | 18/02/2018

@PK
Merci!

Écrit par : forêt10 | 19/02/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.