23/01/2018

Première certification pour le B787-10 !

 

B787-10-N528ZC-BEOING-CO-.jpg

Washington, Boeing a annoncé que son B787-10 « Dreamliner »  reçu son certificat de type modifié (ATC) de la Federal Aviation Administration (FAA). Cette certification permet ainsi à l’avion de pouvoir débuter son service commercial.

L'attribution de l'ATC plafonne un programme d'essais en vol avec succès qui a commencé en mars 2017 et a impliqué trois avions d'essais en vol qui totalisait environ 900 heures de test. L'équipe du programme d'essais en vol de Boeing a pris les avions à travers une série de tests pour confirmer la manipulation de l'avion, les systèmes et la performance globale a satisfait aux exigences internes et normes de certification pour assurer la sécurité du vol.

Le B787-10 devrait prochainement recevoir  d’autres certifications en provenance d'autres organismes de réglementation de l'aviation avant son entrée en service.

Le B787-10 :

Lancé en juin 2013 au salon du Bourget, le nouveau B787-10 élargit et complète la famille «787» : il transportera de 300 à 330 passagers dans un rayon d’action de 11’910km et couvrira plus de 90 % des lignes desservies par les bi-couloirs à travers le monde. Le B787-10 sera également 25 % plus économe en carburant que les actuels avions de dimensions équivalentes et plus de 10 % moins gourmand que tout ce que propose la concurrence pour l’avenir.

Le B787-10 disposera de l’aménagement intérieur hors du commun de la famille «787». Ses passagers bénéficieront de technologies qui rendent les vols plus agréables : des hublots plus grands avec variateur de luminosité, un air plus sain, une hygrométrie accrue, une pressurisation de la cabine plus confortable, des coffres à bagages plus volumineux, un éclairage par LED apaisant et un vol moins sujet aux turbulences.

À ce jour, Boeing a reçu plus de 170 commandes pour les B787-10 de clients dans le monde entier. La première livraison se fera auprès de la compagnie Singapore Airlines au premier semestre de 2018.

Photo : B787-10 @ Boeing

22/01/2018

Le Myanmar opte pour le Sukhoi Su-30 !

Fighter_Airplane_Sukhoi_Su-30_Su-30MK_Russian_532474_1280x854.jpg

La Russie va vendre six avions de combat SU-30 « Flanker » au Myanmar, (ex-Birmanie) a rapporté lundi l'agence de presse RIA, citant le ministère russe de la Défense. Le Myanmar est également intéressé par l'achat d'autres matériels militaires russes pour ses forces terrestres et navales, a rapporté RIA.

Avec cette nouvelle acquisition bien que limitée pour l’instant et l’arrivée des premiers JF-17 « Thunder », la Force aérienne du Myanmar a débuter sa mutation.

Des Sukhoi Su-30Mk ?

On sait pas pour l’instant quelle version est vendue au Myanmar. On peut cependant penser que la version export de base, soit le Sukhoi SU-30MK est concernée. Cette version bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil est doté d’une avionique améliorée, d’un radar AESA de type Phazotron Zhuk-MA plus puissant, capable d’engager plus de quatre cibles simultanément et ceci également vers l’arrière. L’avion dispose une certaine capacité en matière de furtivité et ceci grâce à une diminution de la signature radar. L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indien BrahMos et KH-59M Ovod-M. L’avionique dispose d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage longue portée TV. 

L’appareil est doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn corporation, dont la durée d’entretien est montée à 2000 heures en lieu et place des 1000 sur les versions plus anciennes. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permet une meilleure sécurisation en cas de manœuvre  extrême.

 

Photo : Su-30Mk @ Sergy

Suède, Svenskt Ambulansflyg commande des Pilatus PC-24 !

pc_24_pilatus_svenskt_ambulansflyg-653x316-c-default.jpg

La Suède va moderniser sa flotte d’avions ambulances avec une commande de 6 jets Pilatus PC-24. À partir de 2020, la société Svenskt Ambulansflyg devrait être responsable de tous les vols de sauvetage en Suède. Svenskt Ambulansflyg devrait également disposer d’options pour 4 appareils supplémentaires. La commande a une valeur de près de 74 millions de dollars.

La version ambulance du PC-24 emportera un équipement médical complet pour le transport de personnes blessées ou en états de chocs.

pilatus aircraft,pc-24,avions ambualnces suède,svenskt ambulansflyg,avion medevac,transport sanitaire,jet privés,buzjet,nbaa,ebace,infos aviation

Une forte bataille :

Le jet suisse l’a emporté suite à une difficile bataille avec les avionneurs Cessna Citation CJ4 et Beechcraft King Air. Il semble que les capacités spectaculaires du PC-24 concernant sa distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770m ont particulièrement impressionnés. le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable). Par ailleurs, sa grande porte de chargement latéral offre des possibilités de chargement particulièrement souple.

Le PC-24:

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Pilatus vise une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse d'utilisation dans les régions au ciel encombré.

Svenskt Ambulansflyg: 

Le but de la société suédoise est de fournir des vols d'ambulance à ses membres. L'objectif est de rationaliser les vols d'ambulance, afin d'accroître les avantages pour les patients et la sécurité des patients grâce à la coordination des ressources partagées. Swedish Flight Ambulance est une fédération municipale avec le gouvernement fédéral et fédéral.Les membres sont font partie des conseils de comté et des régions de la Suède.

 

 

 

2224224314.12.jpg

Photos : 1 PC-24 aux couleurs de Svenskt Ambulansflyg @ Pilatus 2 Exemple d'intérieur médicalisé 3 le premier PC-24 de série @ Stepahn Widmer

21/01/2018

Belgique, autorisation de vente et rapprochements industriels pour F-35 !

f-35a-lightning-ii-behind-the-sc-1280x768.jpg

Le département d'Etat américain a approuvé une éventuelle vente de 34 avions de combat Lockheed- Martin F-35A à la Belgique. Le contrat est estimé à 6,53 milliards de dollars.

Pour une telle vente à l’étranger, l’avionneur Lockheed-Martin a toujours besoin de l'approbation du Congrès, mais la bénédiction du Département d'Etat fait en sorte que Lockheed se rapproche un peu plus de son objectif de remplacer la flotte vieillissante de 59 F-16A/B en Belgique.

Le paquet d'exportation offert à la Belgique comprend 38 moteurs Pratt & Whitney F135, dont quatre pièces de rechange, ainsi que la gamme complète de systèmes de guerre et de commandement et de contrôle électroniques, ainsi que les services de soutien et de logistique «autonomes» de Lockheed-Martin.

Lockheed-Martin se rapproche de l’industrie belge :

Par ailleurs, l’avionneur américain vient d’annoncer qu’avec l'un de ses fournisseurs, ils conclueront dans les prochaines semaines deux accords avec l'industrie belge pour répondre aux préoccupations du gouvernement en vue d’obtenir une garantie économique en cas d'achat l’appareil. Afin de garantir un partenariat futur, Lockheed-Martin prépara donc un "Memoranda of Understanding" (MoU) avec acteurs de l'industrie aéronautique en Belgique.

Un second MoU sera signé le 29 janvier entre la société Belgian Engine Center (BEC) basée à Herstal et Pratt & Whitney qui fabrique le moteur F-135 du F-35 Lightning II. Les deux entreprises "réaffirmeront également leur partenariat croissant par la signature d'un Memorandum of Understanding, qui facilitera l'accès de BEC à de nouveaux marchés et aux technologies futures", conclut le communiqué.

On apprend également qu’un second accord devrait être signé le 29 janvier entre la société Belgian Engine Center (BEC) basée à Herstal et Pratt & Whitney qui fabrique le moteur F-135 du F-35 Lightning II. Les deux entreprises "réaffirmeront également leur partenariat croissant par la signature d'un Memorandum of Understanding, qui facilitera l'accès de BEC à de nouveaux marchés et aux technologies futures", conclut le communiqué.

 

f35hypox-1.jpg

Photos : Le F-35A @ Lockheed- Martin

 

 

L’Embraer E190-E2 meilleur que prévu !

E2-Pic5.jpg

En attendant la certification de son E190-E2 dans les semaines à venir, l’avionneur brésilien Embraer a publié vendredi plusieurs spécifications définitives pour l'avion. Celles-ci tendent à montrer que la nouvelle version du E-190 sera encore plus performante que prévu.

Selon Embraer, l’avion consommera 1,3% de carburant en moins par rapport aux estimations initiales et pourra voler 750 miles nautiques de plus. L’avion pourra désormais relier Londres à Mexico. L’E190-E2 devrati obtenir sa certification Initialement durant le premier semestre de cette année, le programme a effectué 2’000 heures de vol et, selon Fernando Antonio Oliveira, directeur du programme, plus de 98% de tous les tests requis pour l'approbation finale.

Par ailleurs, Embraer a terminé les tests de fonctionnement et de fiabilité en utilisant un E195-E2 au cours de la troisième semaine de décembre, soit trois semaines plus tôt que prévu. Les améliorations aérodynamiques se traduisent par une diminution du taux de combustion de 17,3% pour l'E190-E2 par rapport à l'E190-E1, par rapport à l'estimation initiale de 16%, a expliqué Oliveira. La compagnie attribue l'amélioration à une performance meilleure que prévu de la nouvelle aile, un fuselage aérodynamiquement «propre» et l'utilisation «intelligente» des commandes de vol électriques.

1964578286.jpg

Par ailleurs, Embraer s'attend maintenant à ce que les pilotes n'aient besoin que de deux jours et demi de formation de transition pour l'E2, soit une demi-journée de moins que le plan original. "Les différences dans les procédures sont très petites, Il n'y a pas besoin d'un simulateur de vol complet, et les 2,5 jours représentent en réalité moins de 10% de l'entraînement au vol complet pour un nouvel avion », a déclaré Silva. «Donc, ce niveau de formation en transition devient un argument de vente très fort pour les opérateurs actuels d'E-Jet ... En période de pénurie de pilote, avoir un dixième de la formation de transition normale pour passer à un avion plus efficace est un avantage très important par rapport à une nouvelle plate-forme. "

La nouvelle famille E2-Jet : 

Parmi les plus grandes nouveautés qui composent la nouvelle famille E-Jet, on trouve la refonte des ailes, une amélioration du de l’espace cabine et la nouvelle suite avionique et l’entrée en service de la quatrième génération de commande de vol électrique. Un autre changement important concerne le remplacement des moteurs existants pour la famille « PurePower » de Pratt & Whitney. Cette nouvelle génération de moteurs dispose de la technologie « Geared Turbofan », qui permet à la soufflante de tourner à une vitesse inférieure à celle du compresseur, réduisant considérablement la consommation et le bruit.

Embraer estime que le nouveau E-Jets E2 aura un coût par siège similaire à celle des avions à fuselage étroit remotorisés tel que, l'A320neo d'Airbus et le Boeing 737MAX. Mais le constructeur estime que le coût par voyage sera nettement plus faible, ce qui pourrait créer une nouvelle niche de marché avec moins de risques et un dimensionnement correct de la flotte pour les compagnies aériennes. La famille E-Jet E2 dispose actuellement d'un portefeuille de 267 commandes fermes, plus de 373 options et droits d'achat, composés de compagnies aériennes et des sociétés de leasing.

862,575-53c44891961c47f19dba23bc767f2254-embraer-e190-e2-cabin-interior-1500q.jpg

Photos : 1 E190-E2 2 Cockpit 3 Intérieur @ Embraer