31/01/2018

F/A-18, découverte d’une fissure sur une charnière !

27073032_1707080312682414_7078366903194181086_n.jpg

Le contrôle intermédiaire d’un F/A-18C des Forces aériennes a fait apparaître une fissure sur une charnière d’un volet d’atterrissage. Tous les F/A-18 seront soumis à un contrôle avant leur prochain vol, à titre préventif.

Une charnière fissurée a été découverte sur un volet d’atterissage d’un F/A-18C lors d’un contrôle intermédiaire le 29 janvier 2018. Il a été décidé, à titre préventif, de soumettre tous les F/A-18C/D des Forces aériennes à un contrôle des charnières, au moyen d’un appareil spécial permettant de détecter les fissures même minimes. Il s’agit là d’une analyse dite non destructive des microstructures.
Un travail de deux à trois heures est requis par appareil en moyenne, préparatifs compris. La procédure a commencé ce mercredi. Pour ce faire,
on a utilise un appareil spécial permettant de détecter les fissures même les plus minimes.

Pas de risque pour la Police du ciel :

Les deux appareils utilisés pour le service de police aérienne (PA24) ont été contrôlés en priorité. Les vérifications ont pu être terminées ce mercredi après-midi et n’ont pas révélé de problème. Ces deux F/A-18 Hornet seront donc à nouveau disponibles sans restriction pour le service de police aérienne dès la première heure demain matin. Les autres F/A-18  engagés dans le service de vol des Forces aériennes sont actuellement en cours de contrôle ou vont y être soumis tout prochainement. L’ensemble de la flotte des F/A-18 devrait avoir passé le contrôle d’ici jeudi soir. (Sources DDPS).

51176.jpg

 Photos : 1 F/A-18 C @ Neo Falcon Création 2 la pièce déffectueuse @ DDPS

Commentaires

Après 20 ans de service, nos F/A-18 attrapent quelques rides. Rien de plus normal. Les avions civils, avec leur rythme de vol soutenu, subissent le même vieillissement, plus lentement et plus régulièrement toutefois. Avec une bonne surveillance au boroscope, c'est tout-à-fait gérable et ça n'empêche pas les avions d'être sûrs.

Voilà encore une nouvelle qui va déclencher une tempête médiatique sur les nouveaux avions de combat... ça devient une habitude.

Écrit par : Luc | 01/02/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.