22/01/2018

Suède, Svenskt Ambulansflyg commande des Pilatus PC-24 !

pc_24_pilatus_svenskt_ambulansflyg-653x316-c-default.jpg

La Suède va moderniser sa flotte d’avions ambulances avec une commande de 6 jets Pilatus PC-24. À partir de 2020, la société Svenskt Ambulansflyg devrait être responsable de tous les vols de sauvetage en Suède. Svenskt Ambulansflyg devrait également disposer d’options pour 4 appareils supplémentaires. La commande a une valeur de près de 74 millions de dollars.

La version ambulance du PC-24 emportera un équipement médical complet pour le transport de personnes blessées ou en états de chocs.

pilatus aircraft,pc-24,avions ambualnces suède,svenskt ambulansflyg,avion medevac,transport sanitaire,jet privés,buzjet,nbaa,ebace,infos aviation

Une forte bataille :

Le jet suisse l’a emporté suite à une difficile bataille avec les avionneurs Cessna Citation CJ4 et Beechcraft King Air. Il semble que les capacités spectaculaires du PC-24 concernant sa distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770m ont particulièrement impressionnés. le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable). Par ailleurs, sa grande porte de chargement latéral offre des possibilités de chargement particulièrement souple.

Le PC-24:

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Pilatus vise une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse d'utilisation dans les régions au ciel encombré.

Svenskt Ambulansflyg: 

Le but de la société suédoise est de fournir des vols d'ambulance à ses membres. L'objectif est de rationaliser les vols d'ambulance, afin d'accroître les avantages pour les patients et la sécurité des patients grâce à la coordination des ressources partagées. Swedish Flight Ambulance est une fédération municipale avec le gouvernement fédéral et fédéral.Les membres sont font partie des conseils de comté et des régions de la Suède.

 

 

 

2224224314.12.jpg

Photos : 1 PC-24 aux couleurs de Svenskt Ambulansflyg @ Pilatus 2 Exemple d'intérieur médicalisé 3 le premier PC-24 de série @ Stepahn Widmer

Commentaires

Excellent ça, il cartonne le PC-24!

Écrit par : Martin | 22/01/2018

Hum, une société suédoise d'intérêts publics qui achète des PC-24, très bien d'ailleurs, mais la suite se sont des PC-21 ? La Suède se place dirait-on ! Je dis celà, je ne dis rien.

Écrit par : Florence | 22/01/2018

Svenskt Ambulansflyg fonctionne-t-elle comme la Rega, par donateurs ? Le PC-24 me paraît un bon choix : Le Citation est étriqué; les Suédois n'étant pas réputés pour leur petite taille, "plier" deux pilotes, un toubib, un assistant et du matériel médical à côté d'une civière avec un gusse d'1,80 mètre me paraît moins compliqué dans un PC-24. Quand au King Air, très bon avion au demeurant, c'est une machine à turbopropulseurs, plus lente. Or chacun sait que dans les EVASAN, le facteur temps est primordial.

Happy landings aux équipages et pax de ces jets de l'espoir :-) !

Écrit par : Luc | 23/01/2018

@ Florence:
PC21 pour la Suède ? Why not ! Entre pays neutres, il faut bien s'entraider (s'entraîner?)

@ Luc :
Il n'y a pas que des géants en Suède. Les Trolls y habitent aussi...

Mais je pense que les responsables suédois ont quand même pris toutes les mesures (!!!) nécessaires pour s'assurer qu'ils n'auront pas besoin d'un chausse-pieds pour tout ranger à l'intérieur.

Quant au fonctionnement des secours en question, rien à voir avec la REGA. Il s'agit d'une association des fédérations municipales (un système similaire à une réunion de cantons en CH). C'est donc l'État et les "régions" qui financent en quelque sorte. Il se peut qu'il y ait des donateurs (IKEA pour les fauteuils "PILÔTT" et les armoires de rangement des médicaments "KLASSMOALA") Par exemple !! :-) Enfin je dis ça, je n'en sais rien...

@ moi-même
Le PC24 est un petit bijou !

Écrit par : aathmos | 23/01/2018

Florence,
Je me permets de répondre à votre commentaire avec une certaine naïveté peut-être.

Pilatus a une "énorme" expérience pour les avions ambulance avec le PC12 qui est utilisé comme tel dans bien des pays aujourd'hui dont certains souffrent de climats extrêmes.

Le PC 24 a déjà été commandé comme avion ambulance en Australie donc il s'agit probablement d'un bon jet pour cette utilisation. Le type de terrain est similaire à l'Australie dans le sens où de grandes surfaces sont inhabitées et les pistes préparées ne se trouvent pas partout.
C'est un des rares si ce n'est le seul jet à pouvoir décoller sur des pistes courtes non préparées. Ce type d'avion permet donc une certaine "rapidité" d'intervention et une meilleure couverture.

Pour un avion de cette taille, le coffre n'est pas du luxe pour stocker du matériel médical. Et finalement, le côté "versatile" permet aussi une revente plus aisée, le nombre de clients potentiels est bien plus important que pour un avion plus spécialisé.

Mais il est possible qu'il s'agisse de stratégie politique, combien même 74 millions "c'est rien".

Écrit par : Fabrice | 23/01/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.