21/01/2018

Belgique, autorisation de vente et rapprochements industriels pour F-35 !

f-35a-lightning-ii-behind-the-sc-1280x768.jpg

Le département d'Etat américain a approuvé une éventuelle vente de 34 avions de combat Lockheed- Martin F-35A à la Belgique. Le contrat est estimé à 6,53 milliards de dollars.

Pour une telle vente à l’étranger, l’avionneur Lockheed-Martin a toujours besoin de l'approbation du Congrès, mais la bénédiction du Département d'Etat fait en sorte que Lockheed se rapproche un peu plus de son objectif de remplacer la flotte vieillissante de 59 F-16A/B en Belgique.

Le paquet d'exportation offert à la Belgique comprend 38 moteurs Pratt & Whitney F135, dont quatre pièces de rechange, ainsi que la gamme complète de systèmes de guerre et de commandement et de contrôle électroniques, ainsi que les services de soutien et de logistique «autonomes» de Lockheed-Martin.

Lockheed-Martin se rapproche de l’industrie belge :

Par ailleurs, l’avionneur américain vient d’annoncer qu’avec l'un de ses fournisseurs, ils conclueront dans les prochaines semaines deux accords avec l'industrie belge pour répondre aux préoccupations du gouvernement en vue d’obtenir une garantie économique en cas d'achat l’appareil. Afin de garantir un partenariat futur, Lockheed-Martin prépara donc un "Memoranda of Understanding" (MoU) avec acteurs de l'industrie aéronautique en Belgique.

Un second MoU sera signé le 29 janvier entre la société Belgian Engine Center (BEC) basée à Herstal et Pratt & Whitney qui fabrique le moteur F-135 du F-35 Lightning II. Les deux entreprises "réaffirmeront également leur partenariat croissant par la signature d'un Memorandum of Understanding, qui facilitera l'accès de BEC à de nouveaux marchés et aux technologies futures", conclut le communiqué.

On apprend également qu’un second accord devrait être signé le 29 janvier entre la société Belgian Engine Center (BEC) basée à Herstal et Pratt & Whitney qui fabrique le moteur F-135 du F-35 Lightning II. Les deux entreprises "réaffirmeront également leur partenariat croissant par la signature d'un Memorandum of Understanding, qui facilitera l'accès de BEC à de nouveaux marchés et aux technologies futures", conclut le communiqué.

 

f35hypox-1.jpg

Photos : Le F-35A @ Lockheed- Martin

 

 

Commentaires

6.53 M$ pour 34 avions et des compensations avec les industries belges, n’est-ce pas une bonne solution pour la Suisse?

Écrit par : McCall | 21/01/2018

Pauvres amis Belge, alors là les frittes sont cuites.

Je n'arrive pas à comprendre une telle situation, on connaît bien les problèmes du F35 et ce n’est pas fini et on décide quand même par en acheté.

Il été même prévu par nos amis Belge de construire un aérodrome au fin fond du pays hors les localités à cause du réacteur de l'avion donc le bruit est un problème.

Écrit par : michel | 21/01/2018

Je vais faire de l'humour facile, mais... on n'en a pas fini avec les histoires belges sur le F-35 :-) ! La FAéB, dont la valeur n'est plus à prouver, mérite mieux que ce jouet foireux, peu fiable et au prix prohibitif.

Écrit par : Luc | 22/01/2018

@Mcall
Quand on voit que 22 avions avec un partenariat industriel assez poussé ne coûtaient à la Suisse "que" 3.2 milliards CHF, on peut douter que 34 avions et des miettes industrielles soient avantageux pour un coût de 6.5 milliards USD...

Écrit par : jp_perfect | 22/01/2018

et encore ça ce n'est que le prix de vente, les belges vont pleurer (comme les autres) quand ils vont voir le cout d'exploitation et de maintenance.
Mais bon c'est leur choix et avant de pleurer ils ne pourront pas dire qu'ils n'étaient pas au courant.

Écrit par : Albert66 | 22/01/2018

Avant toute chose .... pour l'instant la Belgique n'a absolument pas fait son choix pour le remplacement de ses F-16. Ce n'est pas parce que Lockheed Martin avance ses pions qu'ils ont obligatoirement gagné la partie.

Ceci étant dit ... il faudrait que ceux qui ne cessent de s'étonner de l'envie d'achat de F-35 par de très nombreuses forces armées se posent les bonnes questions. Peut être êtes vous dans l'erreur lorsque vous pensez que le F-35 est un mauvais avion ??? Peut être avez vous regardé cette affaire par le mauvais bout ??

Dans le monde militaire, aujourd'hui, personne ne remet en question les capacités et les qualités du F-35. On remet en question son coût et ses retards, on remet en question la dépendance technologique vis à vis des USA qu'il va incarner ... mais personne de sérieux ne pense que le F-35 ne sera pas performant au niveau opérationnel.

Encore une fois, que ce soit par sa furtivité et sa connectivité, le F-35 correspond aux attentes des militaires pour les décennies qui viennent ... que cela plaise ou non aux analystes passionnés de l'internet qui veulent toujours croire à ce mythe d'une furtivité pas ou peu utile à l'avenir .. ou qui ne veulent pas croire que les liaisons de données et l'intégration de l'avion de combat dans un réseau tactique dynamique sont des absolues priorités ...en tout cas une priorité bien plus importante que le taux de virage à vitesse soutenue de l'appareil.

Écrit par : Dany40 | 22/01/2018

les choses ne se font pas par hasard.
Pour foncer sur le F35 aujourd'hui connaissant tous ses problèmes, ça pue la corruption à plein nez. Les finances
belges vont peut être souffrir du coût d'achat ou du coût d'exploitation
du F35, mais je pense que qq comptes en banque de personnes bien placées
vont bien se remplir.

Écrit par : Toto | 22/01/2018

Locheed aurait-il mentit sur les coûts réels en Belgique :on est passé d'un prix de 3.36 milliards d'euros à 5,35 milliards d'euros soit les 6.53 milliards de dollars justement annoncés dans l'article de PK ?

Écrit par : Nico | 23/01/2018

@Nico: effectivement le coût total a changé avec une augmentation de 2 milliards d'euros.

Écrit par : PK | 23/01/2018

Très juste PK, après votre article, voici que la Belgique découvre le pot aux roses : https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_remplacement-des-f-16-les-f-35-coutent-presque-2-milliards-de-plus-que-prevu?id=9817779

Écrit par : Martin | 23/01/2018

Eh bien les hollandais ont eux aussi des soucis : Le cours élevé du dollar risque de rendre impossible l'achat des trois derniers avions de combat F-35 que les Pays-Bas souhaitent acquérir.
Le cours élevé du dollar face à l'euro risque de rendre impossible l'achat des trois derniers avions de combat F-35 - sur 37 appareils (87 au départ) -, que les Pays-Bas souhaitent acquérir, selon la secrétaire d'Etat néerlandaise à la Défense, Barbara Visser.

Écrit par : Marco | 23/01/2018

"et encore ça ce n'est que le prix de vente, les belges vont pleurer (comme les autres) quand ils vont voir le cout d'exploitation et de maintenance."

il me semble bon de rappeler qu'un des objectif premier du JSF (futur F35) était de faire "un avion pour tout faire, pour tout le monde" afin de le produire en masse a tres bas prix
=> plantage complet !

dans le cas de la belgique, celle -ci ayant déjà du mal a faire voler suffisamment ses F16 (par manque de €€€ ...), ça donnera quoi avec le F35 ?

+ 34 avion ça en fait combien de vraiment opérationnel (hors maintenance/entrainement )?

pour la belgique acheter (+ en plus grand nombre) des F16 viper serait sans doute plus réaliste
et quelle laisse les USA remplir le role du "high end technologique", apres tout leur budget est pratiquement NO-LIMIT (contrairement a nous autres pauvres européens ...)

Écrit par : laurent | 23/01/2018

@ Laurent
Absolument d'accord avec vous, un avion pour remplacer x autres modèles, coûts attractifs, avion pas cher, mais cela est peut-être voulu, une fois le système lancé, tous sont aveuglés par ça.
Le marché des avions n'est pas comme les sortes de pain chez votre boulanger, on vous promettra monde et merveille et le jour venu les problèmes commence, mais combien de pays ce retrouve bloqué et doive obligatoirement prendre ce modèle, mais aussi certain ont les yeux plus gros que le ventre.
Au final on vous promet des miracles et tous courent être soignés.

Écrit par : michel | 27/01/2018

@ michel

- le cout d'achat: il fait que les pays achètent des "MINI flottes"
=> perte de capacité

- le cout d'exploitation: il est (hélas) probable que ces dite "MINI flottes" ce transforment assez rapidement en "MICRO flottes" apres mise sous cocon d'une partie des F35 par contrainte budgétaire
=> on dit quoi ? game over ...

le tout pour un avion dont on peut s'interroger sur la capacité de lockheed de le mettre au point un jour.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-01-24/lockheed-f-35-s-reliability-progress-has-stalled-pentagon-told
https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-01-25/lockheed-defends-its-f-35-after-pentagon-tester-s-criticism

Écrit par : Laurent | 28/01/2018

Bonjour à vous tous!

Voici une info "qui n'est pas piqué des hannetons"

http://www.defense-aerospace.com/article-view/release/190364/f_35-may-be-out-as-germany-weighs-tornado-replacement-options.html

Écrit par : forêt10 | 02/02/2018

@Foret10: vous avez un peu de retard, Pk avait fait un article dans ce sens. Il y a plusieurs semaines

Écrit par : Nico | 02/02/2018

@Nico

Je ne pense pas, sauf si ce bon Aloïs (Alzheimer) a décidé de me jouer un tour à sa façon?
J'ai en effet pris connaissance de l'article de PK le 12-12-2017 et j'y ai été de ma petite note le 13-12-2017.

L'article que je vous ai posté, est assez singulier, c'est pourquoi je vous l'ai soumis, car pour faire (très) bref, il est maintenant INTERDIT dans la Luftwaffe, de prononcer le mot F-35, au risque de se faire limoger!

Écrit par : forêt10 | 03/02/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.