07/12/2017

12 Rafale de plus au Qatar !

DQb3E12UMAAUCWu.jpg

Le Président français Emmanuel Macron est arrivé ce jeudi matin au Qatar. Plusieurs contrats ont été annoncés à cette occasion, en présence de l'émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani. Le premier concerne un second lot de 12 Rafale pour un montant de 1,1 milliard d'euros et a posé une option sur 36 autres.

Rappel :

Le Qatar avait passé commande en 2015 pour 24  avions de combat Rafale pour près de 6,3 milliards d’euros. Tout comme le Koweït le petit Emirat modernise sa flotte en prenant soin de diversifier ses fournisseurs. 

Les Rafale destinés au Qatar seront les premiers à être dotés d’un viseur de casque. Le Qatar a opté pour le système israélien Elbit Systems « Targo II ». Les pilotes équipés du « Targo II » seront en mesure de mieux localiser, suivre, identifier et engager les cibles aériennes et terrestres, car le système offre une prise de conscience de la situation et des options d'engagement facilitée par rapport aux systèmes HMD actuellement en service. La visière montée sur le casque affiche les informations de vol telles que l'altitude et la vitesse, ainsi que des cibles et fournit des données de suivi de soutien au pilote. Le système « Targo II » permet notamment la visualisation de nuit. Ce nouveau système permet une symbologie couleur ou monochrome projetée à l'intérieur de la visière du casque, donnant au système un champ de vision de 20 ° (FOV). Si la cible ou la menace est en dehors de la FOV, une ligne de localisation cible (TLL) dirige le pilote où et dans quelle mesure chercher à l'amener dans la FOV du casque.

Les Rafale du Qatar disposeront des missiles air-air MICA IR, MICA EM (ElectroMagnétique), du missile METEOR à terme ainsi que des missiles de croisière air-sol SCALP-EG, de bombes air-sol GBU à guidage laser, et l’AASM. Pour compléter l’équipement, c’est la nacelle AN/AAQ-33 « Sniper » qui a été choisie pour être installée sur l’avion français. Les livraisons débuteront en 2018.

Photo : Rafale aux couleurs du Qatar @ Dassault/ M.Alleaume

Commentaires

Ce pays est en passe de devenir une grosse puissance dans la région, une région ou les tensions pourraient bien explosés à l'avenir.

Écrit par : Felix | 07/12/2017

@Felix : Vue la situation géographique, et si tant est qu'il ait les hommes aux commandes, aucune arme ne me sauvera d'un conflit avec l'Arabie, et à peine mieux contre l'Iran... Sauf s'il s'inscrit dans une alliance plus large, et c'est évidemment une facette de cet achat.

Écrit par : v_atekor | 07/12/2017

Qu'est-ce qu'il est beau le Rafale au camo qatari! Et avec le Targo on dirai qu'il est peut-être le plus avancé.

Écrit par : GBU | 07/12/2017

@Gbu; pour info le Targo israélien est également monté sur le M346, le F-35 israélien et sur le Gripen E.

Écrit par : Martin | 07/12/2017

@Martin, je voulais dire peut-être le plus avancé parmi les Rafale vu que ni les français ni les égyptiens on des viseurs de casque.

Écrit par : GBU | 07/12/2017

@Felix encore faut-il les pilotes formés pour... Ce qui reste à démontrer. Oû alors des mercenaires. Très peu des chasseurs des pays du golfe sont pilotés par des chevronnés. Et le soutien matériel et la maintenance est en général entièrement en mains privées, c-a-d des occidentaux qui pourraient être rappelés à tout moment au bercail. Il ne faut pas se leurrer, acheter des armes n'équivaut pas à savoir les manier et les entretenir.

Écrit par : Noth | 08/12/2017

Le bon côté de l'affaire, c'est que l'on va pouvoir avoir une idée des différences de coût d'exploitation entre Rafale et Eurofighter, dans vingt ans . . .

Écrit par : Gian | 08/12/2017

Bien! en plus on connait le prix du Rafale... 1.1 M divisé par 12 soit: 91m.

Écrit par : Papsou | 08/12/2017

@Papsou

C'est un peu plus compliqué que cela, car en 2015 le contrat pour 24 Rafale s'élevait alors à 6,3 Md€.
Car il faut calculer TOUS les "à-côtés" comme:
- l'armement Missiles, Bombes, minutions etc.
- les divers équipements: radar, viseur de casque, pod de désignation etc.
- les développements et intégrations spécifiques (Pod de désignation, viseur de casque, nouveau calculateur, élargissement de la zone active du radar etc.)
- la formation des pilotes, des mécaniciens etc.
- les heures de vol sur Rafale de l'armée de l'air
liste non exhaustive...

Écrit par : forêt10 | 08/12/2017

@ forêt10, Tous les éléments que vous citez correspondent au contrat initial, L'avion est au même standard, les Pilotes sont déjà à St Dizier en formation avec des heures de vols déjà définis, les mécanos idem (Rochefort, Mt de Marsan?), les missiles et autres munitions font partis du 1er lot. Tous les avions ont un radars (heureusement), un viseur de casque idem, personnellement je ne vois pas grand chose d'autre à rajouter car c'est une levée d'option pour des appareils supplémentaires.

Écrit par : Papsou | 08/12/2017

@Papsou

"Tous les éléments que vous citez correspondent au contrat initial..."

Je n'ai jamais prétendu le contraire, je voulais simplement vous faire remarquer que lorsque vous achetez un type d'avion, quel qu'il soit, le prix unitaire de l'avion en question ne veut rien dire.

Dans le cas que vous citez, il faut prendre aussi en considération les frais induits soit 6,3 MD€ pour la première étape, (outre les frais relatifs à l'état français proprement dit, il y a toute la partie MBDA) et 1,1 MD€ pour la seconde étape; soit pour 36 avions ~ 205 M€ pour un système complet.

Je vous accorde toutefois que la part du consortium Rafale (Dassault, Safran, Thales) proprement dite est de 3,6 MD€ pour la première phase et de 1,1 MD€ pour la seconde, ce qui nous ramène à ~ 130 M€ l'unité (hors frais induits et minutions) pour un lot de 36 avions.
Dans tous les articles que j'ai lu, pour cette seconde étape, il n'est fait aucune allusion à une seconde tranche de minutions (Missiles, bombes, obus etc.)

Concernant votre allusion (moqueuse?) concernant le radar, je parlais "élargissement de la zone active du radar".
Lors des pourparlers de la première tranche (2015), il était question du futur standard F3R, basé sur une demande franco-française, sans viseur de casque et pod Thalès NG (2018), entre temps ce module à évolué, pour se conformer au futur standard F4 (proposé à la Belgique 2021) et surtout aux diverses adaptations nécessaires imposées par les choix Quataris (pod Sniper et viseur de casque entre autres).

Écrit par : forêt10 | 09/12/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.