05/11/2017

Au Danemark les critiques s’envolent sur le F-35 !

F35-F16-DK.jpg

Une nouvelle polémique vient d’éclater à propos du programme de l’avion de combat de Lockheed-Martin F-35 « Lightning II ». Celle-ci, se déroule chez un client européen au Danemark et concerne des problèmes de coûts et la diminution de la capacité de combat future du pays.

Pas assez d’avions et trop cher :

Selon le National Audit Office, le ministère de la Défense du Danemark a été trop optimiste pour calculer ce que les avions de combat F-35 pourront faire, par exemple, en terme d’heures de vol. Les 27 Lockheed-Martin F-35A ne pourront purement et simplement pas compenser en terme de dotation minimale la flotte actuelle de 44 F-16. Pour mémoire le Danemark avait acheté 77 F-16A/B et en avait modernisés 47 au standard MLU.

Dans le même temps, il existe un risque important que le coût total de l’acquisition dépasse les 66 milliards de l’ensemble de la durée programme, soit 30 ans.

Pour la Force aérienne du Danemark, une future flotte de 27 F-35 ne permettrait pas de résoudre les tâches promises et le Danemark se retrouvera avec une Force aérienne plus faible qu’aujourd’hui.

Selon le professeur de politique internationale de l'Université de Copenhague Ole Wæver, le Danemark pourrait être contraint d'acheter plus d'avions de combat ou de réduire le nombre de tâches. L'expert en défense Peter Viggo Jakobsen, de l'Académie de la Défense, critique le ministère de la Défense pour avoir « reculé » afin de s'assurer que le F-35 puisse remporter la compétition sur deux autres avions en concurrence. 

Rappel :

C’est au mois de mai 2016 que le ministère de la défense et le gouvernement du Danemark ont ​​recommandé la sélection du Lockheed-Martin F-35A « Lightning II » comme futur avion de combat pour le pays. Cette décision fait suite à une réévaluation. La décision finale a été annoncée par le Premier ministre Lars Løkke Rasmussen et le ministre de la Défense Peter Christensen. Trois appareils étaient concernés, l’Airbus DS Eurofighter, le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » et le Lockheed-Martin F-35.

 

Photo : Le F-35 est censé venir remplacer les F-16 au Danemark@ Lockheed Martin.

 

 

Commentaires

C'est drole de voir tous ces pays acquéreur regretter l'achat du F-35. On ne peut pas dire qu'ils n'étaient pas au courant des surcouts et des déboires du programme.
en tout cas, ceux qui vont acheter le F-35 (comme probablement la Belgique et la Canada) n'auront plus d'excuse pour prétendre qu'ils ne savaient pas.
Le surcout et les déboires du F-35 sont en train de tuer la capacité aérienne de l'occident et les russes (qui renforcent la leur avec des avions éprouvés) ne peuvent que s'en réjouir.

En tout cas il est clair qu'avec l'entrée en service des ces avions on va commencer sérieusement à voir les plaintes et mécontentement faire surface. J'attends de voir la réaction des australiens, eux qui ont été très sévère avec le Tigre.

Écrit par : Albert66 | 05/11/2017

Effectivement, c'est littéralement le prix à payer pour ces pays européens qui investissent dans du matériel US au détriment d'une industrie communautaire.
L'appareil pourrait arriver à maturité et se révéler au final un bon vecteur, qui sait, mais quels que soient ses resultars,il serait bien préférable de construire sans tarder une industrie européenne de la défense pour maîtriser nos choix de defense, notre tissus industriel, nos savoir faires (cf Alsthom energie) notre indépendance stratégique en cas de conflit et affirmer notre identité propre.

Écrit par : Alain69 | 06/11/2017

Ce n'est pas grave...

Malgré tout, les européens restants, vont continuer d'acheter cet avion, comme si de rien n'était et aujourd'hui, les EUA (oui oui, vous ne rêvez pas, ceux là même, qui demandaient un super Rafale à Dassault en 2015) se sont mis sur les rangs pour eux aussi bénéficier de cette super merveille.

Ah! j'oubliais, Mr Trump, dans sa grande mansuétude, a donné son accord pour le début dés pour-parlés.

Vous voyez, tout va bien, dans le meilleur des mondes; c'est Dany40 qui va être content!
A un degré moindre, en ce qui nous concerne, Mr Blocher, car toute cette cacophonie européenne, lui donne raison...

Écrit par : forêt10 | 06/11/2017

@forêt10

Il y a quelque chose de pathétique et insultant dans votre manie partiale et aveugle à vouloir accuser d’ennemi de la nation toute personne relevant la vaste incohérence des points de vue que beaucoup donnent sur le F-35 de derrière leur écran.
Personnellement j’ai la chance de compter parmi mes connaissances des personnes travaillant pour l’armée de l’air française ou indirectement pour Dassault ... et j’ai la chance de voir presque tous les jours des Rafales voler au dessus de nos têtes...

C’est justement parce que l’aveuglement et l’idéologie ont été des plaies récurrentes que je m’y oppose .. et vous en êtes un bel exemple. Pour pouvoir contrer une menace il faudrait commencer par ne pas la nier stupidement en espérant une catastrophe qui n’arrivera jamais !!!

La gestion du programme JSF et la mise au point du F-35 sont loin d’être exemplaires... en terme de délai et de coûts de développement... mais il est évident que cet appareil sera bientôt prêt et que ses capacités opérationnelles feront référence (voire les propos du chef d’état major de l’armée de l’Air française). Nier cette réalité ne rend service à personne.

Est ce que c’est une bonne chose que les pays européens achètent le F-35 ??? Bien sûr que non !!! Mais le F-35 est aussi une arme géostratégique et il a aussi été lancé pour ça... c’est pour cela qu’ils ont précipité le lancement du programme en 1999 ... malgré les conséquences prévisibles en coût et retards ...

La réussite annoncée et prévisible du F-35 c’est d’abord la faillite et la défaite de l’Europe en tant que puissance militaire potentielle... gangrenée par un pacifisme béat post Guerre Froide.

On peut s’enorgueillir en France d’être les seuls à avoir maintenu une capacité de défense cohérente... mais nous avons été trop isolés et parfois trop enfermés (de gré ou forcés par manque de moyens ) dans un manque de croyance dans certains concepts de pointe. La défiance coupable envers la furtivite passive et les systèmes autonomes ont ralenti notre développement dans ces capacités essentielles.... heureusement que la compétence est là et que des solutions pour éviter d’être trop en retard ont été trouvées ...

Il faut faire preuve de mémoire ... À ses débuts le F-16 était très loin d’avoir les performances d’aujourd’hui et pourtant impossible de nier son immense succès commercial et opérationnel... le F-35 suit la même voie, ce système d’armes est encore peu mature mais ses capacités déjà 100% opérationnelles aujourd’hui sont justement celles considérés comme prioritaires pour l’avenir par les militaires... et justement c’est sur ces capacités là que le F-35 possède une avance claire sur tous ses concurrents ... inutile de chercher plus loin les raisons de l’intérêt que les militaires lui porte.

Écrit par : Dany40 | 06/11/2017

Albert66 :je suis entièrement d'accord avec vous tous les pays européens qui ont acheté le F-35 vont
ce retrouver dans l' incapacité d'assurer toutes les missions que faisait leurs anciens avions.
Et que dire du taux de disponibilité de 52% car il lui faut 32heures pour la maintenance mécanique et logiciel ainsi que les pièces de rechange a un cout astronomique et un délais de livraison de 6 mois
minimum.Je pense que l'on est au tout début d'une crise international contre le constructeur de cet avion.
lire cet article: http://www.defensenews.com/articles/india-inks-deal-with-france-for-36-rafale-fighter-jets
http://www.defense-aerospace.com/articles-view/feature/5/163182/f_35-engine-unit-costs-continue-to-grow.html
https://www.f35.com/about/fast-facts/cost

Écrit par : 207SW | 07/11/2017

@Dany40
On se calme, cher ami, l'agressivité et le dénigrement ne doivent pas s'inviter sur ce blog!

Si je relis mon petit article (écrit au second degré, je précise), je n'y ai trouvé aucune phrase, aucun mot "insultant" à votre égard.
En opposition, certains termes et le général ton de votre réponse pourraient par contre m'offusquer.
Rassurez-vous je ne fais pas partie de ces gens qui dérapent, dés que quelqu'un ne partage pas ses idées...
Je ne comprend d'autant moins votre réaction, puisque en fait sur le fond (l'Europe et l'hégémonie américaine avec le F-35), nous sommes d'accord.

Pour revenir au Rafale: je vous rappelle qu'en 2008 nombre de personnes en Suisse; sur ce blog (PK avait même posté un article à ce sujet), dans l'opinion publique, dans les cercles politiques et d'influences, étaient d'accord à l'unanimité pour le choix du Rafale.
C'est tout de même pas de notre faute si vos politiciens emmenés par le président de l'époque ont tout gâché.

Revenons également au F-16: Certes, à ses débuts il n'était pas parfait, mais nettement plus performant que le F-1 français auquel il était confronté pour le marché du siècle. Par la suite le gouvernement français s'est tourné en catastrophe, vers le Mirage 2000 au détriment du Mirage 4000.
Deuxième erreur, car à l'époque les biréacteurs en occident et à l'est, étaient plébiscités (F-15,F-18, Tornado, SU-27, Mig-29 etc.).

En bonne entendeur et sans rancune, je vous salue monsieur!

Écrit par : forêt10 | 07/11/2017

@forêt10

Si c'était du second degré je vous présente alors mes plates excuses ... c'est le souci du langage écrit on ne peut pas toujours saisir les nuances de ton.

J'ai sûrement trop l'habitude de devoir ferrailler contre des avis partiaux et souvent agressifs ... cela fait prendre de fort mauvaises habitudes.

Concernant la comparaison avec le F-16 elle est d'autant plus pertinente lorsque vous parlez de la supériorité du F-16 sur ses concurrents à sa sortie.
Comme le F-16 à son époque le F-35 répond, d'un façon pour l'instant inégalée, à des problématiques que les militaires considèrent comme prioritaires pour un avion de combat opérant durant les 20 prochaines années.
Des capacités poussées en connectivité et furtivité sont les clefs de voute de la capacité opérationnelle de l'avion de combat des prochaines décennies ... et à ce niveau le F-35 dispose déjà de systèmes 100% performants aujourd'hui (MADL, DAS, concept furtif de nouvelle génération) qu'aucun autre appareil ne possède dans ses capacités actuelles.

Ceci étant dit il est savoureux que l'institution danoise soit choquée de la baisse des effectifs de la flotte en passant au F-35 ... sachant que leur flotte aurait été fortement réduite de façon très similaire quelque soit l'appareil choisi parmi les avions disponibles à ce jour .... car tous sont nettement plus chers que les F-16 danois actuels. Pour maintenir une flotte de taille constante il faudrait soit rester sur des appareils "anciens", soit augmenter le budget.

On peut par contre relever le flou encore important sur le taux de disponibilité et le coût de maintenance réel des F-35 ... mais nous parlons d'un avion qui ne sera totalement opérationnel qu'en 2020 et le rodage de ses opérations de maintenance fait parti des travaux sur lesquels le constructeur doit augmenter ses ambitions de délais (problème relevé par le DOT&E dans son dernier rapport).

Écrit par : Dany40 | 07/11/2017

Rien à voir avec l'article ci-dessus, mais en relation avec les sujets développés sur le blog...L'Europe!

La Suède, vous connaissez? CE pays vertueux, toujours prêt à prodiguer des leçons aux autres européens, vient contre l'avis même de ses militaires, de commander aux américains le système Pariot contre le système européen SAMP/T (ASTER) proposé pour une fois n'est pas coutume en commun, entre l'Italie et la France.
Le système européen bien que 35% moins cher et ROI à l'appui (Offset) n'a pas tenu la distance contre la "persuasion" américaine...

Triste Europe de la défense...

Écrit par : forêt10 | 08/11/2017

@Foret10: je ne sais pas d’ou vous sortez toutes ces bêtises?
Depuis quand la Suède donne-t-elle des leçons ?
Depuis quand l’Europe de la défense existe-t-elle mis a part dans les rêves de certains politiques ?
Le système préféré de militaire ? L’argument repris par certains lors d’une défaite.
Le prix ? Le Patriot est offert avec un prix d’achat et d’entretien moindre que le SamP-T par ailleurs ce pays utilise déjà l’Iris-Sl allemand il s’agit ici d’une décision politique en plus d’autres arguments.

On peut certes regretter ce choix mais la Suède est de loin l’un des pays qui achète le plus en Europe, on ne peut en dire autant d’un grand nombre pays pourtant très actif en blabla pro-européen.

Écrit par : Steeve | 08/11/2017

Forêt10: Vous semblez totalement intoxiqué par la désinformation de nos amis français, avez-vous seulement tenté de chercher d'autres sources ? Visiblement non!

Écrit par : Florence | 08/11/2017

@Florence : pourquoi immédiatement crier à la désinformation ? Le choix d'une arme est avant tout un choix politique, stricto sensus. Les fabricants d'armes sont des outils de pouvoir, l'exemple de LM et son F35 en est caricatural. Pour la Suède, choisir le patriot contre l'aster c'est d'abord le choix de s'allier avec les états-unis. On s'en fou du système d'arme qui est derrière. La Corée du Sud mettra ses c*illes en vente, mais achètera américain.
.
Je lisais il y a longtemps ici un participant qui ne comprenait pas français qui pousse le Rafale (en l’occurrence) envers et contre tout, et en Inde alors qu'ils n'ont pas une seule action chez Dassault. Le fait est qu'en pratique l'Inde devient factuellement un allié militaire stratégique de la France (qui lui a fourni ses bombes atomiques dans le passé, l'alliance dure...). Pour la même raison certains - français toujours - critiquent des livraisons d'armes vers des pays où le lien d'alliance est hautement suspect (Moyen Orient).
.
Et je crois, évidemment, que la rencontre entre l'administration US, les gouvernements finlandais et suédois a abouti à une relation d'alliance contre les Russes et qui a un coût financier pour la Suède. De même que le choix de construire un avion remplaçant au rafale dans les 10 ans avec l'Allemagne est un choix politique, qui ne répond pas strictement à une nécessité opérationnelle, ni à un problème de budget pour la France.
.
Il n'y a que la Suisse pour choisir le moins cher (et ne pas l'acheter) pour la simple raison qu'elle peut s'en passer. Elle est neutre et peut se le permettre, tant mieux. Mais ce n'est pas le cas de la Suède, et ni de la France.

Écrit par : v_atekor | 09/11/2017

@Steeve: "je ne sais pas d’ou vous sortez toutes ces bêtises?"

Avant d'écrire quoique ce soit, je rappelle que je ne participerai ni n'entretiendrai aucune polémique!

Dans la façon d'agir de ce pays depuis le 6 juillet 1998 qui je le rappelle avait signé alors la "Letter of Intent" avec 5 autres pays (D, E, F, I, RU) pour favoriser la "mise en place d'un environnement favorable à une industrie de la défense intégrée en Europe".
- Citez moi un exemple ou ce pays a vraiment favorisé une technologie européenne depuis lors?
- Par contre, le cheminement de l'affaire "Renault Trucks" est un modèle d'affaiblissement de la défense européenne.
- Revenons rapidement sur l'affaire citée ci-dessus: Vous êtes d'accord que MBDA vient de subir un terrible revers, non?
Maintenant, si vous suivez l'économie mondiale, un tel revers aura des conséquences, non?
MBDA a pleinement joué le jeu de Saab avec le "Meteor".
Imaginez maintenant que MBDA mette des conditions à la mise en oeuvre de ce missile sur le Gripen? Celui-ci perdrait une grande partie de son attrait, non?

Certes, je vous l'accorde, la Suède et Saab cajole notre pays depuis des années et pour cause!

@Florence:
Si je ne lisais que les médias français, je n'aurai certainement pas été à même de vous informer sur la "méforme" actuelle d'Airbus, ni sur les futurs succès de Boeing suite au voyage en Asie de M Trump; dixit ma prédiction dans l'article de PK "Boeing et Mitsubishi Heavy Industries concluent un partenariat"

Écrit par : forêt10 | 10/11/2017

Aujourd'hui je suis en DEUIL l'Allemagne a fait une demande d'information sur les délais d'acquisition
et le prix du F-35,si cela ce réalise la Belgique emboitera le pas et de fait il n'y aura plus de construction
d'avion Européen et par la même une Europe de le défense KO.

Je me souvient d'avoir lu un article de presse concernant l'Inde pendant la guerre Indo-Pakistanaise
L' Amérique n' étant pas d'accord avec l'Inde à Bloquer l'exportation des pièces de rechange et les munitions a l'Inde, résultat les avions sont rester clouer au sol ,heureusement l'Inde avait diversifiés ses achats d'avions.

Je suis surpris que nos Chefs d'Etats soient si naïfs Face a l'Amerique de Mr TRUMP et leur esprit de domination. j'espère vraiment me tromper.

Si cela nous arrivent nous serons sans défense.

Écrit par : 207SW | 11/11/2017

@207SW : Personne n'est naïf, ni en Suède, ni en Belgique, ni en Allemagne (ou alors un petit peut, si, mais en Suisse). L'administration Trump a la moyen de tordre le bras à n'importe lequel de ces pays. Ca a été plus costaud pour l'Allemagne, mais il semble que le discours de Trump mettant dans la balance les contributions OTAN (càd, les achats de matériel US) et les importation de voitures a eu un effet.
.
Trump met son programme en oeuvre ; je ne suis pas sûr que ce soit pour le bien des États-Unis, mais ce qui est sûr c'est que c'est une calamité pour l'Europe, en particulier dans la défense. L'Europe est clairement considérée en vassal d'un Empire. Ce n'est pas forcément nouveau, mais la nouvelle administration ne prend aucun gant.

Écrit par : v_atekor | 12/11/2017

A propos des discussions précédentes sur "l'engagement pro européen" de la Suède...
http://www.defense-aerospace.com/article-view/release/188746/sweden-turns-down-less-expensive-french-air_defense-offer.html

sans commentaires...

Écrit par : forêt10 | 29/11/2017

J'imagine qu'en 15 à 20 ans il est possible de concevoir un nouvel avion qui fonctione. Pour écrire le logiciel, il faut repartir de zéro et cela demande 15 ans. Inutile de vouloir ratrapper un logiciel foireux. Si sa conception est mal partie il faut recommencer.

Écrit par : julien | 03/01/2018

ahhh le F35 , qui d'après des experts va couté en entretien 1,5 milliard d'euro sur 40 ans soit 5 x le coût d'entretien d'un Rafale , à vouloir adapté cet avion à 3 forces armées , le F35 est devenu trop lourd , ou alors le moteur n'est pas assez puissant ! ce dernier prend feu , dommage pour un moteur qui devait être garantie à vie ! pour la version stvol , la soufflante derrière le cockpit prend la place d'un réservoir , cette version est dans anémique en autonomie ! cette version a aussi un manque cruel d'emport en interne , oui , on peut mettre de l'armement en extérieur mais fini la sacro sainte furtivité passive ! ah la furtivité passive , que de bêtise peut-on lire à son sujet , il faut savoir qu'elle est optimal sur un plan horizontal mais dés que le F35 change d'orientation ( montée ou descente ou virage à plat ) , cette furtivité est moindre voir nulle ! de plus , la furtivité passive est utile que seulement contre des radars hautes fréquences : K , Ka , X ou S mais contre des radars basses fréquences , la furtivité passive est totalement inefficace , seul défaut du radar basse fréquence , il détecte tout mais il est peu précis ! la furtivité passive impose des matériaux couteux , des formes ( qui pénalise la vitesse et la maniabilité ) et des peintures couteuses ! lors de test avec le F16 , le F35 s'est montré ridicule , il devra être escorté par un F22 pour assurer sa protection aérienne ! le siège éjectable peut provoquer de grave blessures aux vertèbres cervicales à des personnes de - de 75 kg ! la trappe qui camoufle le canon dés son ouverture provoque des imprécisions de tir ! le programme informatique est une usine à gaz qui est tellement compliqué et mal conçu que les ingénieurs ont peur d'y toucher ! il est peu rapide ( mach 1,6 ) ! la visière du casque gêne la rotation de la tête , elle touche la verrière du cockpit ! la fusion des données est tellement peu efficace , qu'elle provoque des échos fantômes sur l'écran , des cibles imaginaires ! le F35 est surclassé par un petit F16 nettement moins sophistiqué , on se demande si il est capable de se défendre contre des avions comme le Rafale ! il servira donc à du bombardement , mais qui va défendre les F35 contre des avions de type Rafale ou SU35 ? cet avion est une supercherie !

Écrit par : loloetval | 26/01/2018

A propos de bêtises...

La Suède ce pays, référence européenne aux yeux de certains, est en train de se mordre les doigts à propos du système Patriot.
Rappelez-vous les termes dithyrambiques qui avaient été avancés à l'époque pour justifier le choix du patriot aux dépends du système européen.

Quelques mois plus tard on apprend que le système est "seulement" deux fois est demi que prévu et manifestement ce n'est pas fini...

Pour terminer je rappellerai la déclaration prémonitoire de Mr Trappier, certes à propos du F-35, mais qui s'applique également à tout achat stratégique américain:
"Ce qui est sûr, c'est que l'alternative à ne pas faire, c'est de choisir un appareil américain. Je souhaite bien du plaisir à ceux qui ont acheté ou qui vont acheter du F-35 d'être capable de ne pas être intégrés à l'armée américaine. Car le F-35 est une machine à TUER l'industrie européenne, mais aussi une machine à vous intégrer dans les armées américaines" (fin de citation à méditer).

Écrit par : forêt10 | 26/01/2018

@forêt10

Oui Trappier à totalement raison ... le F-35 a aussi été conçu pour tuer l'industrie européenne de défense. C'est pour cette raison stratégique que le programme F-35 a été lancé de façon précipité, une des raisons des retards et surcoût du programme.
Mais par contre il faut être clair ... le F-35 est aussi une menace pour l'industrie européenne à cause du fait qu'il sera performant et très bien adapté aux décennies à venir. C'est ce que le Chef d'état major de l'armée de l'air française a dit clairement devant la Commission de la Défense. Eric Trappier a lui expliqué à cette même commission que les surcoûts n'étaient en aucun cas un soucis pour les USA ... bien au contraire cela participe à un cercle économique finalement vertueux.

Donc OUI le F-35 menace l'indépendance stratégique des pays acheteurs ... mais OUI ces pays seront équipés d'un très bon avion s'ils prennent le F-35.

Écrit par : Dany40 | 29/01/2018

@dany40

"les surcoûts n'étaient en aucun cas un soucis pour les USA ... "

pour les USA (639 milliards de dollars de budget militaire pour 2018) NON, mais pour TOUS les autres OUI

et ce problème de surcout, que vous balayer régulièrement d'un revers de main, est au contraire centrale pour des pays devant composer avec des budgets contraints

Écrit par : Laurent | 29/01/2018

@Laurent

Attention ... je ne balaye les problèmes budgétaires et de surcoûts que pour le cas précis des USA. Concernant le F-35 il faut regarder ce programme de façon distincte selon que l'on parle des clients exports ou des ventes internes pour l'armée américaine.

Prenons donc le cadre export du programme F-35 ... les raisons budgétaires (et autres) qui poussent tant de décideurs militaires et civils à vouloir absolument cet avion :

Avant toute chose, rappelons que le TRES TRES couteux développement du F-35 a été presque totalement financé par les USA. Les pays partenaires ont "participé" .. mais soyons clair leur participation reste assez faible.
- Pourquoi parler de cela ??? Pour pouvoir rappeler que l'achat du F-35 permet aux pays partenaires de jouir de la totalité des capacités opérationnelles d'un programme d'armement qu'ils auraient été totalement incapables de financer sur leurs fonds propres.

- De plus, ce programme s'accompagne d'une certitude d'évolutions et de mises jour technologiques sur plusieurs décennies s'appuyant toujours sur la gigantesque capacité budgétaire US. Une capacité d'investissement sur le long terme que l'utilisation massive du F-35 par les USA rend certaine et qui, encore une fois, est au delà de toute capacité budgétaire des pays partenaires.

- En plus chaque partenaire peut "personnaliser" son F-35 selon ses besoins et ses capacités. Les israéliens décident de rallonger son rayon d'action, les anglais peuvent utiliser leur missile Meteor, les norvégiens peuvent l'équiper d'une parachute d'atterrissage etc ...

- En plus chaque partenaire fait travailler des industries de son pays sur le programme F-35.

Donc oui le F-35 est aujourd'hui plus cher que ses concurrents mais il apporte les certitudes ci dessus. Et les concurrents alors ils ne les apporte pas ??? Et bien non et c'est bien cela le problème ... et pour cela je parlerais du Rafale qui semble être l'avion qui suivra de plus près le F-35 dans la hiérarchie :

- De l'aveu même du chef d'état major de l'armée de l'air française, l'équivalent au F-35 en terme de capacités opérationnelles ne peut en aucun cas être le Rafale standard F3R qui arrive tout juste aujourd'hui. Non, pour obtenir les mêmes capacités il vous faut un Rafale standard F4 + le drone furtif d'attaque SCAF.
Il y a là deux soucis majeurs : Le duo Rafale F4 + SCAF ne sera pas disponible avant 2025, et ses coûts sont pour l'instant totalement inconnus ou à peine estimés. Et là où le coût du F-35 descend peu à peu vers l'objectif des 100 millions de dollars, le coût du système français lui est condamné à augmenter vers cette même valeur des 100 millions de dollars. Il est probable que le Rafale restera moins cher ... mais l'écart entre les 2 offres est bien trop faible pour compenser les manques de certitudes en investissement et en développement que la France subit dans sa proposition par rapport aux USA (manque de certitude qui est juste causé par la puissance économique comparée des deux nations ...)

- Enfin, il faut bien sûr parler du poids géostratégique des USA par rapport à ses partenaires et surtout, et je m'en excuse, il va falloir parler un peu d'Histoire :

Lorsque l'URSS s'écroule au début des années 1990 (dissoute en 1991), la vieille Europe de l'Ouest (OTAN) se sent soudainement libérée de la menace rouge et de cela découle deux comportements politiques et stratégiques majeurs : Une nette démilitarisation de ces nations d'une part, et une volonté nouvelle de construire une Europe indépendante du "protecteur" USA dont la protection est devenue inutile d'autre part. Voici venir le Traité de Maastricht de 1992 qui transforme totalement le projet Europe en le dotant d'un pilier nouveau en terme de politique étrangère et de sécurité commune (la PESC). Voilà le grand frère USA qui se retrouve mis à l'écart face à une Europe nouvelle naissante.
C'est dans ce contexte que les USA lancent entre 1993 et 1997 le programme JSF qui donnera le F-35. L'idée fondamentale de l'époque est aujourd'hui claire : Les USA ont fait acheté sur plan un avion de combat dont le lancement du programme a été effectué bien trop tôt par rapport aux technologies disponibles ... le but unique étant de mettre sous tutelle technologique et industrielle ses alliés et ainsi enrayer à terme les envies d'indépendance comme celles de l'Europe de l'ouest. Une partie des surcoûts et des retards du programme F-35 viennent de cette simple manipulation stratégique.

La conséquence aujourd'hui, 20 ans plus tard, est assez claire : La démilitarisation massive des pays occidentaux les ont laissé impuissant face au nouvelles "menaces". La crise ukrainienne a fini de prouver la faiblesse et la dépendance totale des européens à la puissance militaire US ... mais soyons clairs, à part la France (et encore), aucun pays occidental n'a depuis longtemps la capacité et l'envie de mener des OPEX sans le soutien ou le commandement des USA (une habitude bien ancrée par la posture de "police du monde" des USA et des opérations impressionnantes comme "Tempête du Désert" en 1991). Donc le F-35 devient un outil parfait venant confirmer une habitude tactique et stratégique totalement admise depuis des années par tous ces pays : L'intégration systématique de leurs force dans une coalition sous commandement américain.

Voilà pour un tour d'horizon assez large du pourquoi et du comment concernant la partie export du programme F-35 .... et il y aurait autant à en dire sur la partie 100% USA.

Écrit par : Dany40 | 31/01/2018

Dans tous les articles ci-dessus pro ou contre le F-35, un paramètre essentiel a été occulté; L’INDÉPENDANCE NATIONALE!
Oublions un moment, si vous le voulez bien, l'aspect purement technique et financier, pour analyser la voie dans laquelle s'engage un futur utilisateur de F-35.

Hormis Israël, a une très faible échelle toutefois, la liberté d'action est réduite à néant. Certes vous avez la possibilité, MOYENNANT FINANCES, d'accéder aux diverses mises à jour du système (je ne parle plus d'avion seulement); regardez ce qui se passe déjà maintenant avec le système de maintenance.
Mais pour ce qu'il en est de la personnalisation, vous devez en passer par le bon vouloir des américains.
Il y a pire, comment un état membre du club F-35, pourra à l'avenir jouir d'une indépendance politique vis à vis des USA?
Cela sous-entend, que lorsque les EU, sont en "quasi guerre ou guéguerre" avec un autre pays il faudra se mettre au garde à vous?

L'utilisation du système sera hypothéqué* au bon vouloir des EU, de même l'OTAN sera en fait une succursale "politico-economico-technico" américaine.
Des pays comme la Russie, l'Iran, etc. deviendront automatiquement nos ennemis?
L'Amérique du Sud, et une partie du moyen-orient et de l'Asie seront autant de chasses gardées américaine?
Pour finir l'industrie aéronautique européenne dans son ensemble, d'abord militaire, civile ensuite , sera anéantie, avec tout ce que cela comportera comme conflits économiques et sociaux...

* Voyez ce qui se passe avec la Turquie actuellement, son action (que je n'approuve pas personnellement) en Syrie est remise en question par l'Allemagne, sous prétexte qu'elle utilise des chars Leopard d'origine allemande!
Alors imaginez-vous les US avec le système F-35...

Écrit par : forêt10 | 31/01/2018

@ dany40

1° vous parlez/argumentez comme un responsable réseaux sociaux de chez lockheed

2° vous essayez de "noyer le poisson" mais vous pouvez nous expliquer comment les pays (autre que US) pourrons faire face au cout d'exploitation du F35?

3° le Rafale standard F3R c'est pour 2018 => aujourd'hui

le Rafale standard F4+ c'est pour 2025 => demain (surtout pour des avions devant servir 30/40 ans)

3bis° https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/f-35-preoccupe-l-armee-l-air-131972

le chef d'état major de l'armée de l'air française doit aussi (et surtout) argumenter pour obtenir des budgets pour le rafale

4° "Les USA ont fait acheté sur plan un avion de combat dont le lancement du programme a été effectué bien trop tôt par rapport aux technologies disponibles ."

=> d'ou un projet partie sur une base technologique bancale ....

Écrit par : Laurent | 31/01/2018

@forêt10

Vous avez totalement raison ... il faut être très clair, l'achat du F-35 est un acte de soumission stratégique aux USA car il met dans une position de dépendance. Comme je l'expliquais plus haut, cette dépendance existe par contre déjà depuis bien longtemps pour tous les pays acheteurs du F-35 ... elle existait avant que le programme F-35 ne soit lancé. Le F-35 ne fait qu'inscrire dans la technologie et la technique un fait déjà établi mais il pose un souci majeur : Une dépendance "psychologique" vous pouvez décider facilement d'y mettre fin, une dépendance "physique" elle est bien plus difficile à surmonter... et c'est exactement la conséquence du F-35 .. passer de l'habitude à la nécessité.

Je l'ai souvent dit sur divers sites ... la mode est à la sous estimation massive des capacités de manipulation et de plans stratégiques à long terme des USA. On aime les voir comme des "imbéciles" alors que c'est certainement le pays ayant la plus vaste tradition de manipulations stratégiques à long terme. Les théories du complot ont occulté la vrai capacité des USA, aujourd'hui comme hier, à manipuler décideurs et peuples dans le but de conserver leur posture d'hégémonie. Le F-35 est un exemple fort, mais il y en a d'autres comme le mythe habile d'une Chine "menaçant la position de domination des USA".

Même si les USA sont une démocratie très bien faite (on voit les soucis de Trump pour faire passer la majorité de ses projets), c'est aussi le pays ayant la plus implacable tradition de défense de ses propres intérêts ... et à ce jeu tous les coups sont pour eux permis (l'Histoire est encore ici riche d'enseignements).

Donc oui, les nations européennes auraient été bien avisées de ne pas aller sur le F-35 ... et il vaudrait mieux que l'approche franco-allemande d'un avion de combat fonctionne car cela risque d'être la toute dernière chance pour l'industrie européenne de défense.

Mais pour autant .. la manipulation ne va pas jusqu'à fournir un avion incompétent à ses alliés, surtout que les USA eux mêmes vont avoir besoin d'un F-35 pertinent pour leur propre doctrine d'hégémonie militaire.

Dites vous bien, par contre, qu'ils ont largement le temps, les moyens humains et les moyens financiers de rectifier leur avion jusqu'à ce qu'il soit performant ... C'est même devenu une méthode officielle ... ils appellent çà Concurency.

Écrit par : Dany40 | 01/02/2018

Je vais pas me lancer dans un long monologue, je rappel juste quelques faits qui me semble important :
Premièrement le PESD qui est introduit dans les traitées de Maastrich art 42 du TUE grave dans le marbre la soumission des états membres à la politique de l'OTAN qui n'est pas une table ronde mais un club ou l'un décide (USA) les autres suivent.

Je renvoie aussi au discourt de De Gaulle sur le fédérateur extérieur et au traité de l'Elysée qui à été sabordé dans son esprit voulu par CDG, une UE indépendante, par son confrère allemand Adenauer.

Si l'on nous fait miroiter une union complice d'égal à égal ou d'un seul bloc aux institutions fusionnées pour moi les deux cas de figure sont contredit par les faits.
On tend plutôt à avoir une relation de suzerain à vassal.

Écrit par : tori | 05/02/2018

je suis d'accord sur l'ensemble des ecritures

Écrit par : BOYER | 10/02/2018

Les commentaires sont fermés.