29/10/2017

F-35, pas assez de pièces de rechanges !

1920px-thumbnail.jpg

Un nouveau problème gangrène la mise en service du nouvel avion de combat américain Lockheed-Martin F-35. En effet, il s’avère que les besoins en matière de pièces de rechange ont été jusqu’ici sous-estimés.

Actuellement, près de 250 F-35 sont en service et cette flotte devrait tripler d’ici 2021. Hors, le nouveau jet n’a pas pu voler durant 22% du temps entre janvier et août en 2017 en raison de la pénurie de pièces de rechange, selon un rapport du Government Accountability Office (GAO) publié cette semaine à Washington.

La maintenance a accumulé six ans de retard, ce qui a entraîné un délai moyen de réparation des pièces de 172 jours, soit le double de l'objectif du programme. L'achat de pièces prend de deux à trois ans, y compris une longue période contractuelle suivie d'un délai supplémentaire pour produire des pièces.

Soucis pour l’US Navy et l’USMC :

Le US Marine Corps et l’US Navy prévoient de déployer le F-35 sur les navires après 2018, mais ils ne pourront pas le faire sans une maintenance nécessaire en mer. Pendant ce temps, le programme continue de se heurter à des retards dans le système d'information logistique autonome (ALIS), un système de maintien en puissance complexe que certains partenaires internationaux du F-35 rejettent.

Il semble donc, qu’une fois les livraisons terminées, le programme continuera de faire face à des problèmes de maintien en puissance, puisque le Pentagone n'a pas identifié toutes les données techniques requises de l'entrepreneur principal pour assurer la performance et le soutien du système d'armes, selon le GAO. 

« En 2014, nous avons recommandé que le bureau du programme élabore une stratégie à long terme pour inclure l'identification de tous les besoins des données techniques critiques et de leurs coûts associés », déclare le GAO. "En septembre 2017, le programme a pris quelques mesures pour développer une stratégie, mais il n'a pas identifié tous les besoins critiques et leurs coûts associés."

 

Photo : le F-35 de Lockheed-Martin @ USAF

 

Commentaires

HAHAHA! Au moins on peut pas accuser le programme F-35 de ne pas être amusant.

Écrit par : GBU | 29/10/2017

Malgré tous ses défauts, tous ses déboires, toutes ses pannes, son cout d'achat et de maintenance des plus élevés et ce problème d'appro en pièces détachés.... Et bien malgré cela il se vend et très bien. Allez comprendre.

J'espère que la Belgique sait où elle va mettre les pieds avec cet avion (quelle achètera assurément) parcequ'il ne faudra pas pleurer après. Ils ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas.
Pas étonnant que la russie renforce son armée de l'air, car avec cet avion qui va dominer en occident elle ne risque pas grand chose, il sera où cloué au sol, ou incapable de faire face à un avion efficace.

Écrit par : Albert66 | 29/10/2017

Ia lenteur légendaire des suisses s’applique aussi au processus décisionnel, semble t’il.

Écrit par : de Foucaud | 29/10/2017

tout est politique malheureusement et les iditos qui font ce choix ne sont pas les payeurs ...mais la question ont ils touchés des dessous de table pour participer a l aveuglette à un programme aussi merdique ...

Écrit par : emmanuel | 29/10/2017

La lenteur légendaire des Suisses a permis à ce Pays de choisir avec intelligence tous les avions militaires dont elle avait eu besoin. Elle a donc lutté avec succès au "courant de Foucaud" (hihi).

Écrit par : Daniel COCHARD | 30/10/2017

Bon allez .... remettons encore un peu de faits dans certaines fausses impressions que cette analyse du rapport du GAO, un peu à charge, pourrait donner.

Pour rappel le GAO a déjà lourdement insisté par le passé sur ses inquiétudes concernant la date de mise en service effectif des F-35 pour les forces armées US.
Pour rappel le GAO a clairement indiqué dans le passé, et il le redit encore dans ce rapport, que le F-35 est un avion absolument vital pour les futures capacités opérationnelles des armées US.

Ceci étant rappelé ... tout le rapport du GAO n'est qu'une revue des faits qui, encore une fois, font douter le GAO de la capacité réelle du DoD à rendre 100% opérationnel le F-35 pour l'année 2020.

Tout ce que le GAO écrit sur le F-35 dans ses derniers rapports est focalisé sur leur inquiétude de voir le DoD ne PAS tenir son engagement d'avoir les F-35 pleinement opérationnels pour 2020. Dans ce dernier rapport le GAO relève les retards qui sont pris dans les financements fournis pour alimenter les éléments de maintenance (que ce soit ALIS ou les pièces de rechange).
Tout cela, bien sûr, participe à maintenir des doutes évidents sur les coûts qui seront à engager dans les 2 années qui viennent.

Cela explique les recommandations finales de ce rapport du GAO :
"GAO recommends that DOD revise sustainment plans, re-examine metrics and ensure that it has sufficient knowledge of costs and technical characteristics before entering into performance-based contracts, and improve communication with the services about sustainment costs. DOD concurred with these recommendations."

Pour être clair, le GAO a clairement égratigné Lockheed Martin dans ses précédents rapports ... le GAO considère que des moyens insuffisants sont investis par LM pour finaliser les cycles de maintenance de l'avion, le constructeur se focalisant plus sur les capacités pures de son appareil en vol.

En résumé, le GAO encore une fois demande que l'on sécurise une mise en capacité opérationnelle totale du F-35 dans un délai correspondant aux prévisions (2020) ... plutôt que de poursuivre à tout prix une montée en puissance des capacités techniques de l'appareil (sachant que ses capacités actuelles seront déjà largement satisfaisantes pour les besoins des forces US en 2020).

On pourrait se demander à juste titre s'il n'y a pas quelques histoires de gros sous dans tout cela ... une fois le F-35 "mis en service" officiellement, les futurs upgrade sur l'appareil ne seraient ils pas moins profitables au constructeur que les évolutions techniques effectués en cours de développement ???

Écrit par : Dany40 | 31/10/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.