07/10/2017

L’Argentine se procure 5 Super Etendard !

3469379253.jpg

Buenos Aires, négociait depuis près de 12 mois l’achat d’un petit lot de Super-Etendard modernisés (SEM) de la Marine Nationale française. Cette semiane l’accord a été signé pour la vente de 5 appareils d’occasions.

Les 5 Super Etendard qui rejoindront prochainement l’aéronavale argentine (Aviación Naval Argentina) sont des appareils retirés du service actif. Le contrat est estimé à environ 14,23 millions d'euros, dont 12,55 pour les avions de combat, les pièces de rechange, la documentation technique, et 1,68 million d'euros, pour le transport des avions.

Les Super Etendard vont venir renforcer la 2° Escuadrilla Aeronaval de Caza y Ataque avec déjà dotée de ce type d’avion sur la  Base Aeronaval Comandante Espora (BACE), située sur la côte est de l'Argentine. La Marine argentine avait acheté à Dassault Aviation 14 Super-Etendard en juillet 1979. Certains d'entre eux ont été engagés dans la guerre des Malouines.

Le Super Etendard modernisé (SEM) :

La Marine avait reçu le dernier exemplaire du Super Etendard modernisé au standard 5 (SEM 5) le 14 mai 2012. L’atelier industriel de l’aéronautique (AIA) de Cuers-Pierrefeu avait livré le Super Étendard modernisé (SEM) n°62, dernier SEM sorti des chaînes de maintenance du service industriel de l’aéronautique (SIAé).

Durant 30 ans, l’AIA de Cuers-Pierrefeu a été un acteur prépondérant dans la disponibilité de la flotte SEM en réalisant plus de 140 visites d’entretien majeur. L’atelier a également assuré toutes les modifications et les mises au standard de l’avion demandées par la marine nationale, en raison de l’évolution des technologies et des besoins opérationnels.

A l'origine, le Super Étendard ne devait être qu'une évolution de l'Étendard IVM. Mais la refonte de l'avion et de son système d'armes fut si complète que le Super Étendard ne partage plus guère aujourd'hui qu'une partie de son nom (et d'excellente qualité de vol) avec le glorieux ancêtre. Le Super Étendard est un appareil dont les qualités manœuvrières en basse et moyenne altitude en font un remarquable avion d'assaut capable de traiter des objectifs maritimes ou terrestres avec des armements aussi diversifiés que l'armement nucléaire, les missiles anti-surfaces et air-sol, les bombes et le canon.

3769680807.jpg

Photos : Super Etendard SEM @ Laurent Casaert

 

 

Commentaires

Cet achat n'empêchera pas les résidents des Îles Malouines de dormir sur leurs deux oreilles.

Écrit par : Simon Perrault | 08/10/2017

Il serait interessant de connaitre la position anglaise, eux qui excercice depuis des années de pressions sur les pays qui veulent vendre des armes aux argentins.

@Simon, certes ces vieux avions ne sont pas une grande menace pour les anglais mais l'armement transporté peut l'être, un bon Exocet peut etre très dévastateur pour une flotte marine et les anglais le savent. Et puis à 5m de la mer, les radars n'arrivent pas à détecter un avion, enfin trop tardivement.

Écrit par : Albert66 | 08/10/2017

Et 15 millions de rentrées d'argent frais pour payer Sentinelle et les autres OPEX ! Il n'en reste plus "que" 785 à trouver...

Écrit par : Ysgawin | 08/10/2017

Après la vente de 63 Mirages F1 aux Etats Unis, 5 Mirage F1 biplaces pour l'Afrique du Sud et maintenant 5 SEM à l'Argentine on s'aperçoit que nos anciens avions de combat se vendent beaucoup mieux que les rafales....

Écrit par : james | 08/10/2017

De toute façon, soit les argentins arrivent à neutraliser par surprise les défenses anglaises présentes sur l'île (en particulier les 4 Eurofighter qui y sont stationnés, ainsi que la batterie Rapier) et à l'envahir l'île/neutraliser sérieusement la piste avant l'arrivée de renfort aéroportés, et dans ce cas les anglais n'auront plus aucun moyen de déployer des avions de combat dans la région (en tout cas sans soutien aéronaval français ou américain, sauf à réaliser des missions de 14 à 15h depuis Saint-Hélène ou l'île de l'ascension, si tenté que les Tornado en soient capables, vu que les F-35B sont encore loin d'être opérationnels...), ce qui rendra la tâche des anglais difficile même si les moyens aériens argentins sont largement dépassés*, soit les argentins n'arrivent pas à prendre le contrôle de l'île ou au minimum à rendre la piste complètement inutilisable avant l'arrivée de renforts aéroportés, et dans ce cas, les argentins n'auront plus aucune chance d'envahir l'île...

D'ailleurs, si les argentins voulaient vraiment reprendre les Falkland, c'est maintenant qu'ils auraient le plus de chance. Car une fois les deux porte-avions et les F-35B opérationnels, les argentins perdraient complètement la maitrise du ciel, ce qui rendrait la défense des îles extrêmement difficiles (si tenté qu'ils arriveraient à les conquérir).

*les forces aériennes argentines (armée de l'air + marine) n'ont que 20 à 30 A-4AR et 10 à 15 SEM à disposition, mais tous ne doivent pas être opérationnels. Ainsi que 4- P-3B Orion qui peuvent rendre quelques services.

Écrit par : Chris2002 | 08/10/2017

@james
À moins qu'il fallait prendre ça au 2nd degré, ce genre de comparaison est d'un niveau très bas.
D'autre part, Rafale est un nom propre comme Typhoon ou Gripen, ça ne s'accorde pas (pas de pluriel)
James (the 1st)

Écrit par : James | 09/10/2017

Pourquoi un tel esprit guerrier ? L'Argentine ne semble pas vouloir recommencer un acte qui était plus pour valoriser son président à l'époque que pour récupérer un territoire dont elle n'aurait su que faire ... L'achat de ces superbes avions est destiné à compléter par un même modèle ses effectifs. Sans oublier cependant qu'il s'agit d'avions de guerre ...

Écrit par : Daniel COCHARD | 09/10/2017

@Daniel Cochard:
L'argentine revendique toujours les Malouines, s'équipe d'un avion d’assaut embarqué, particulièrement pensé autour des interventions sur ou sous la mer, et dont il existe peu d'usages pertinents hors d'une mission de guerre.
.
A part pour missions autour des Malouines et du Brésil, il n'existe aucun usage pour cet avion qui serait moins adapté que d'autres à une mission à la frontière chilienne.

Écrit par : v_atekor | 09/10/2017

Chris, si l'Angleterre n'a pas les moyens actuellement de réaliser une projection de ses forces aux Faklands ils pourraient très bien faire appel à l'OTAN. Car normalement l'OTAN c'est "si vous agressez l'un de nos pays membres c'est toutes l'alliance qui vous attaquera".

Cela dit, je pense aussi que l'Argentine a compris la leçon, 30 ans après elle paie encore les conséquences de cette invasion. Et meme si elle revendique toujours ces iles elle n'osera plus refaire la meme erreur car elle n'aurait aucune chance de gagner.

Écrit par : Albert66 | 09/10/2017

@Albert66: En même temps en 82 l’Otan n’avait pas spécialement bougé, seul les USA avait apporté un soutien logistique. Aujourd’hui l’OTAN est angluée en Irak et en Syrie et tente tant bien que mal d’opposer une résistance à l’Est de l’Europe face aux russes. Une aide parait des plus douteuse. Par ailleurs, l’Argentine n’a plus les moyens navals pour monter une opération aux Malouines.

Écrit par : Steeve | 09/10/2017

En fait la lettre d'intention n'est pas signée par l'Argentine. Si la marine argentine est favorable à cette acquisition, l'armée de l'air s'y opposerait. De surcroit la conclusion de ce contrat semble conditionnée à la résolution du conflit des patrouilleurs hauturiers qui oppose les deux pays. L'Argentine devait acheter des patrouilleurs hauturiers du type L'Adroit au près de Naval Group, mais aurait décidé au dernier moment de lancer un nouvel appel d'offre.

Écrit par : François | 12/10/2017

@Albert66 et @Steeve

"normalement l'OTAN c'est "si vous agressez l'un de nos pays membres c'est toutes l'alliance qui vous attaquera"."

L'article 5 de l'OTAN (car c'est de celui-ci qu'on parle) précise que c'est une attaque contre l'un des membres de l'alliance SUR LE CONTINENT EUROPEEN qui entraînerait la réponse des autres membres.

Donc, vu que les Malouines ne sont pas en Europe, une attaque là-bas n'entrainerait pas une réponse militaire des autres pays de l'OTAN (comme cela à été le cas en 1982).

Écrit par : Matt | 13/10/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.