27/09/2017

Séoul désire plus de T-50 « Golden Eagle » !

2321.jpg

Séoul prépare l’acquisition d’un nouveau lot d’avions écoles T-50 auprès de Korean Aerospace Industries (KAI), afin de pouvoir tenir sa capacité de formation. En effet, un l’augmentation du besoin en nouveaux avions formateurs est nécessaire en raison de l’arrivée prochaine du Lockheed-Martin F-35 dans les années 2020 et plus tard, du futur avion de combat coréen KAI KFX.

Les acquisitions devraient débuter en 2019, selon le ministère coréen de la Défense, cependant, le nombre d'appareils n'est pour l'heure pas communiqué. Les nouveaux T-50 devraient prendre la relève des 36 avions formateurs Northrop F-5F en service au sein de la ROKAF.

Le KAI T-50 : 

Le KAI  T-50 «Golden Eagle»  est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle»  largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’éléments d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

2d138lu.jpg

Photos : 1 T-50 de la ROKAF @ Darren Mottram 2 T-50 Golden Eagle@ KAI

Commentaires

M. Kümmerling, cet avion, dans sa version armée, pourrait-il convenir (d'une point de vue technique) à la Suisse pour remplacer sa flotte, ou au moins une partie? Si oui/non, pourquoi?
Merci de votre réponse

Écrit par : jp_perfect | 28/09/2017

@JP_perfect: Bonsoir, non d'une part car nous n'avons pas besoin de la version école, le Pilatus PC-21 étant remplissant parfaitement cette tâche. En version armée, le TA/FA-50 ne permet que l'interpcetion à courte portée. Il est incapable d'opérer au-delà de la portée visuel et n'est pas non plus capable de suivre et de détruire des missiles balistiques. En ajoutant sa faible capacité en terme de liaison électronique il ne pourrait permettre un focntion adéquat avec le futur système sol-air.

Il faut savoir que la version armée du T-50 est surtout un appareil d'appuis au sol léger, utilisé notamment aux Philippines contre les rebels islamiques.

Bien à vous, pk.

Écrit par : PK | 28/09/2017

Diable PK vous connaissez beaucoup d'avions capables de détruire des missiles balistiques ?

Écrit par : Montaudran | 29/09/2017

@Montaudran. Nos Hornet actuels avec l'AMRAAM en son capables en ce qui concerne les tirs tendus avec certes certaines limites. L'arrivée du Meteor sur le Gripen, Rafale et Eurofighter va démultiplier la capacité.

Écrit par : PK | 29/09/2017

@JP perfect
Bonjour,
Cet avion ne correspond pas aux besoins suisses.
1.Il s'agit d'un avion d'attaque au sol sans capacité air-air (ou alors très limitées). Or la Suisse est à la recherche d'un avion ayant des capacités air air.

D'ailleurs, la Suisse n'a plus la capacité d'attaque au sol depuis 1994 avec le départ des mirage III à la retraite.
Les F18 pourraient en réalité être armés, mais pour des raisons financières et stratégiques, il a été décidé de maintenir une "forte capacité air air" plutôt que les 2 capacités mais de manière plus faible.

2. De plus, même si ses faibles capacités air-air pourraient suffire à la police aérienne (qui est suffisante pour certains partis politiques), sa vitesse est bien trop faible pour que le territoire suisse soit bien protégé. Entre une alerte, et l'arrivée de l'avion auprès de l'avion à contrôler, chaque seconde compte sur un petit territoire. Or cet avion a une vitesse maximale nettement inférieure aux avions considérés.

Écrit par : Fabrice | 29/09/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.