07/09/2017

Belgique, Dassault contourne l’appel d’offre !

 

belgique,f-16,dassault rafale,nouvel avion de combat,blog défense,aivation et défense

L’avionneur français Dassault aviation se retire de l’appel d’offre officiel en Belgique pour remplacer la flotte d’avions de combat F-16. Mais la France n’a semble-t-il pas dit son dernier mot dans ce dossier, avec une probable offre de gouvernement à gouvernement.

Trop favorable au F-35 :

La réaction française de quitter la table de l’appel d’offre officiel est motivée par le fait que le cahier des charges belge est visiblement un peu trop favorable à l’avion américain Lockheed-Martin F-35A « Lightning II ». Les avionneurs suédois Saab et l’américain Boeing ont eux aussi définitivement quittés la compétition pour les mêmes raisons.

Une offre de indirecte ?

Pour autant, la France semble vouloir tenter le tout pour le tout avec une offre de gouvernement à gouvernement en contournant ainsi la compétition officielle. Selon la Ministre de la Défense Florence Parly, : une offre devrait être faite au gouvernement Belge avec le Rafale et comprendra également des offsets en matière de coopération industrielle.

Une décision qui agace :

Du côté belge, cette décision semble agacé le Ministre belge de la défense Steven Vandeput qui dénonce une action qui n’a aucun sens, étant donné que la procédure de sélection n’a pas encore débuté. Par ailleurs, une offre en parallèle au programme de sélection est inacceptable pour le Ministre belge.

Une action risquée :

La décision française est parfaitement compréhensible et rejoint celle des suédois et des américains de Boeing. L’image d’une compétition biaisée en Belgique se confirme un peu plus et nombres d’avionneurs sont maintenant déçus de n’avoir pu bénéficier concourir dans de bonnes conditions. La Belgique est ainsi pointée du doigt comme d’autres en Europe, car l’idée d’un soutien de l’industrie européenne s’effrite un peu plus.

La France de son côté prend un risque important en voulant tenter une offre en parallèle. D’une part celle-ci n’a que peu de chance d’aboutir et va en plus froisser les relations franco-belges. On se rappelle qu’en Suisse l’équipe de Dassault à l’époque avait tenté de contourner le choix officiel avec une tentative de contre-offre auprès des parlementaires suisses. Bien mal leur en a pris, car bons nombres de politiciens avaient vu dans cette manœuvre une tentative d’ingérence. Le grief n’est du côté de Berne par encore digéré et risque de péjorer le dossier Rafale au sein de la nouvelle compétition. Mais c’est une autre histoire.

 Photo: Le Rafale@ Dassault

 

Plus d’A350 pour United Airlines !

United-orders-45-A350-900.jpg

La compagnie américiane United Airlines a décidé d’accroître le nombre d'A350 XWB qu'elle intégrera au sein de sa flotte. A cet effet, la compagnie actualise sa commande existante constituée de 35 A350-1000, et la porte à 45 A350-900. Ces gros-porteurs viendront remplacer sa flotte d'appareils plus âgés et moins efficients, et assureront la croissance future de la compagnie. 

L'A350-900, qui constitue la pierre angulaire de la famille A350XWB (Xtra Wide-Body), permet de façonner l'avenir du transport aérien. Cet appareil, qui peut accueillir 325 passagers en configuration tri-classe standard, bénéficie d'un niveau de confort et d'installations hors pair. Les passagers peuvent ainsi bénéficier d’une expérience de vol exclusive grâce à la nouvelle cabine Airspace by Airbus.  Doté d'une combinaison unique charge marchande et véritables capacités long-courrier, l'A350-900 est l'appareil idéal pour desservir le réseau international de United Airlines. Ces appareils seront les premiers gros-porteurs Airbus à rejoindre la flotte globale de United.

L'A350 XWB est le bi-couloir le plus récent et efficient au monde, bénéficiant d'une conception aérodynamique innovante, d'un fuselage et d'une voilure en fibre de carbone, ainsi que de nouveaux moteurs Rolls-Royce à faible consommation de carburant. Ensemble, ces toutes dernières technologies se traduisent par des niveaux d'efficience opérationnelle incomparables, notamment une réduction de 25 pour cent de la consommation de carburant et des émissions, et des coûts de maintenance significativement réduits. 

La livraison du 100ème A350 a eu lieu fin juillet 2017, 30 mois seulement après la première livraison du gros-porteur le plus moderne au monde, en décembre 2014. A ce jour*, Airbus a enregistré un total de 848 commandes fermes pour l’A350 XWB, émanant de 45 clients dans le monde.

 

Photo : A350 aux couleurs de United Airlines @ Airbus