24/08/2017

Le trafic aérien continue sa croissance !

EOS_700D4758.JPG

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques mondiales sur le transport de passagers pour le mois de juin, qui révèlent que la demande (mesurée en kilomètres-passagers payants, ou RPK) a augmenté de 7,8 % par rapport à la même période l’an dernier. Cela concorde avec la croissance de 7,7 % enregistrée en mai. Toutes les régions font état d’une croissance. La capacité en juin (mesurée en sièges- kilomètres disponibles, ou ASK) a augmenté de 6,5 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné un point de pourcentage pour atteindre 81,9 %.

Pour le premier semestre de 2017, l’industrie a connu une croissance record en 12 ans, soit 7,9 %, et un coefficient d’occupation record pour un premier semestre, soit 80,7 %. Par ailleurs , on constate embellie dans le paysage économique et des tarifs aériens réduits qui contribuent à maintenir une forte demande. Mais avec les coûts croissants, le stimulus associé aux bas tarifs va probablement s’estomper. Et les incertitudes telles que celle qui entoure le Brexit doivent faire l’objet d’une surveillance étroite dans les prochains mois.

Marchés de passagers internationaux

Le trafic de passagers internationaux a augmenté de 7,5 % en juin, par rapport à juin 2016. Toutes les régions ont enregistré une croissance, et les compagnies aériennes d’Afrique

viennent en tête à ce chapitre. La capacité a augmenté de 6,2 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné un point de pourcentage pour s’établir à 80,6 %.

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré une augmentation de trafic de 9,1 % en juin, par rapport à l’année précédente. La capacité a augmenté de 7,9 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,9 point de pourcentage pour s’établir à 79,3 %. La tendance générale à la hausse demeure forte, selon les données désaisonnalisées, bien que le nombre de passagers ait fléchi au cours des derniers mois. Le trafic entre l’Asie et l’Europe demeure à la hausse après les bouleversements reliés aux attaques terroristes du début de 2016. Toutefois, la solide croissance de la demande sur les routes internationales à l’intérieur de l’Asie marque une pause.

Les transporteurs d’Europe affichent une augmentation de trafic de 8,8 % en juin, en glissement annuel, en hausse par rapport à la croissance annuelle de 7,5 % enregistrée en mai. La capacité a augmenté de 6,5 % et le coefficient d’occupation a gagné 1,8 point de pourcentage pour atteindre 85,9 %, soit le taux le plus élevé parmi toutes les régions. Cette croissance supérieure reflète à la fois la comparaison favorable par rapport à la même période l’an dernier et l’impulsion accrue observée dans le contexte économique régional.

Les transporteurs du Moyen-Orient affichent une augmentation de trafic de 2,5 % en juin, ce qui marque un ralentissement par rapport au taux déjà faible de 3,7 % enregistré en mai. La capacité a augmenté de 3,1 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 68,9 %. Alors que la plupart des marchés ont constaté un ralentissement de la demande, ce phénomène est plus visible sur les routes entre le Moyen-Orient et l’Amérique du Nord, ce qui reflète une combinaison de facteurs, notamment l’interdiction (récemment levée) des ordinateurs personnels en cabine, ainsi que l’impact négatif généralisé de l’interdiction de voyage imposée aux passagers en provenance de certains pays. Cela dit, le trafic de passagers entre le Moyen-Orient et l’Amérique du Nord avait déjà commencé à diminuer au début de 2017, concurremment à un ralentissement du rythme de croissance des plus grands transporteurs de la région.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont vu la demande augmenter de 4,4 % par rapport à juin 2016. La capacité était en hausse de 4,1 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 84,5 %. Le contexte économique relativement robuste en Amérique du Nord devrait continuer à stimuler la demande chez les passagers sortants. Toutefois, la preuve anecdotique laisse croire que le tourisme entrant est affecté par les mesures additionnelles de sûreté visant les voyageurs qui se rendent aux États-Unis.

Les compagnies aériennes d’Amérique latine ont enregistré une augmentation de la demande de 9,7 % en glissement annuel, attribuable au fort trafic à l’intérieur de la région. D’autre part, les voyages vers l’Amérique du Nord stagnent, ou sont légèrement en baisse. La capacité a augmenté de 9,1 % et le coefficient d’occupation a gagné 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 82,1 %.

Les transporteurs d’Afrique ont connu une importante augmentation de trafic de 9,9 % en juin. La capacité a augmenté de 7,1 % et le coefficient d’occupation a gagné 1,7 point de pourcentage pour s’établir à 64,3 %, ce qui demeure le taux le plus faible parmi toutes les régions. Les conditions dans les deux plus grandes économies de la région demeurent divergentes, puisque la confiance des milieux d’affaires augmente fortement au Nigéria depuis quelques mois, alors que l’économie de l’Afrique du Sud est entrée en récession au premier trimestre. (sources IATA)

EOS_700D4670.JPG

Photos : 1 B787 Ethiad 2 A320 Air Serbia, A340 Swiss @ Max Guenat

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.