19/08/2017

La Russie dévoile son premier drone MALE !

DFXc_MxVYAA_qkR.jpg

Le groupe privé Kronshtadt (KT) a dévoilé en partenariat avec Rosboronexport le premier drone russe de la catégorie MALE (Medium Altitude Long Endurance) l’Orion. Ce nouveau drone russe qui a déjà effectué ses premiers vols d’essais semble, selon le groupe prêt a être produit. Avec l’Orion, la Russie comble un important vide dans ses outils aériens.

Le KT Orion :

Le drone Orion est un drone de reconnaissance et de guerre électronique, sans armement. Il a un poids brut de 1’200 kg (2,600 livres. Le drone possède une charge utile de 200 kg (440 livres) et peut atteindre une Aatitude maximale de 7’500 mètres (24 750 pieds) avec un rayon d’action de 250 km (135 nm). L’endurance serait de 24 heures. L'UAV a une apparence similaire à celle du prédateur américain MQ-1 et de l’Hermes 900 israélien, avec une envergure d’environ 50 pieds. La construction est en fibre de carbone avec une structure porteur réalisée à l'aide de techniques modernes de liaison par diffusion. Les systèmes embarqués de l'Orion sont électriques uniquement, sans pneumatique ni hydraulique. KT n'a pas divulgué d'informations sur le groupe motopropulseur, mais il semble que celui-ci emporte un moteur diesel. L'Orion dispose d'un système de dégivrage à électro-impulsion, lui permettant d’évoluer dans n’importe quelle région climatique.

Le groupe KT prévoit de développer à l’avenir une nouvelle version armée de l’Orion et de l’équiper d’une liaison Satcom à grande vitesse.

 

orion_uav.jpg

Photos : Drone russe Orion@ KT

 

 

Commentaires

Quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi on ne trouve pas de winglets ou d'ailes à plusieurs dièdres sur ce genre de machines de notre temps, sachant que ce sont des artifices qui améliorent consommation et stabilité, puisque ces appareils ne volent de toute façon pas sur le dos... ?

Écrit par : Néophyte | 19/08/2017

Les winglets induisent des efforts structuraux sur les ailes donc un surpoids, probablement le gain en traînée ne vaut pas la peine. Plus un avion est simple moins il coûte en maintenance

Écrit par : James | 19/08/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.