09/08/2017

En désespoir, la Thaïlande va prolonger 14 F-5 !

399567_409122822458951_914470721_n.jpg

Bangkok, le gouvernement thaïlandais a dégagé un projet visant prolonger 14 avions de combat Northrop F-5E « Tiger II » de Royal Thai Air Force (RTAF) pour un montant estimé à 96 millions de dollars américains, faute de mieux.

Selon le programme la mise à niveau devrait être effectuée par Thai Aviation Industries (TAI), une société appartenant à l'État, et comprendra l'acquisition de systèmes acquis auprès d'entreprises israéliennes telles que Rafael Advanced Defense Systems et Elbit Systems. Ce projet qui concerne 14 avions se décline de la manière suivante : 4 appareils seront complètement modernisés, tandis que les 10 autres seront soumis à des travaux de modernisation axés sur le remplacement du système radar de l'avion non encore modernisé.

Modernisation des F-5 en Thaïlande :

La Thaïlande possède une flotte de 32 avions de combat Northrop F-5 E/F « Tiger II » acquis à la fin des années 1970. En 1988, une première mise à jour à conduit l’installation d’un nouveau HUD/WAC (Head-Up Display / Weapon Aiming Computer) GEC Marconi,  système de sonde AN/ALE-40 et un système d’alerte radar  AN/ALR-46 RWR (Radar Warning Receiver).

En 2002, une seconde mise à jour est confiée à la société israélienne Elbit qui un système de viseur de casque DASH II et un écran MFD (affichage multifonction) ainsi que des commandes de type : HOTAS (Hands On Throttle-and-Stick). En matière d’armement le sF-5 thaïlandais ont reçu le missile israélien  Rafael Python-3.

En 2015, la troisième mise à ne concernait que 15 appareils devant permettre de patienter avant l’arrivée des premiers Saab Gripen C/D et la modernisation de la flotte de F-16. Les appareils subirent une remise à niveau structurelle et l’installation du radar  Elta EL / M-2032 israélien des missiles air-air Python-5 et Derby. Le viseur de casque  DASH a été porté au standard  IV.

Une amélioration qui ne satisfait pas :

Cette nouvelle amélioration doit permettre à la RTAF de tenir en attendant mieux. D’une part ces 14 appareils vont venir remplacer 4 appareils qui sont  hors service et permettre de soulager la dotation en F-5 améliorés qui doit encore tenir bon jusqu’à la commande des troisième et quatrième tranches de JAS-39 Gripen C/D qui se font attendre faute de moyens financiers. Rappelons que la demande pour une troisième tranche avait été transmise par la RTAF au gouvernement Thaï en 2015 déjà, et devait être budgétisée l’année suivante.

Pour la RTAF, cette solution « low cost » n’est qu’un emplâtre sur une jambe de bois, car bien que modernisés, les F-5 ne font plus le poids, vis-à-vis des nouveaux avions de combat, dont s’équipe par exemple la Chine.

Photo : F-5 RTAF @ Somjorn Pawanathee

Commentaires

Le problème aujourd'hui c'est que de nombreux pays n'ont plus les moyens de se payer des avions modernes car ils sont devenus bien trop chers. donc ils achètent de l'occasion ou font de la modernisation.
Je me demande s'il n'y aurait pas un gros marché à prendre pour les constructeurs, celui d'un avion de chasse moderne tout en étant simple, Low cost.
Un radar non AESA, un système d'arme rodé, un moteur ayant fait ses preuves, moins d'électronique à bord, bref du classique mais plus moderne quand meme. Et ça permettrait aux pays avec peu de moyens de repartir avec des avions ayant une structures neuves, parce que moderniser c'est bien mais un moment donné la structure commence à vieillir quand même.
C'est donc étonnant que personne n'ait pensé à se lancer dans ce segment où la demande st visiblement forte.

Écrit par : Albert66 | 09/08/2017

par exemple continuer le mirage 2000 a bas prix aurait etée une bonne idée pour ces pays

Écrit par : giusepppe | 09/08/2017

@Giuseppe: Sauf que le Mirage 2000 n'a jamais été une véritable réussite. Bien qu0avec un design excellent et un très bon moteur, l'avionique était déjà dépassée à son entrée en service et avec une série de radar peu efficiente. Surnomé "Tefal" dans l'Armée de l'air car celui-ci chauffait très vite et n'accrochait jamais rien !

Écrit par : Pieric | 09/08/2017

@Albert66...
Mais tout le monde y pense ! remplacement de l'A10 par exemple, il n'y a pas que les petits pays qui soient touchés par cette crise. Et puis une solution low cost existe déjà, un avion simplifié à l'extrême, c'est un drone... bon marché et sacrifiable à l'envie, une certaine autonomie décisionnelle et commandé à distance par une équipe bien à l’abri, avec si besoin un accompagnement d'un avion de bonne qualité... comme un Rafale, juste pour l'exemple ;-))... on va donc bien plus loin que ce que vous proposez en matière de machine volante puisqu'on supprime aussi le pilote, avec toutes les économies à la clef...

Écrit par : prossi | 10/08/2017

@Pierric
Allons donc, les problèmes de radar que vous evoquez sur le 2000 ne concerne que les quelques dizaines de premiers avions produits, équipés de radar provisoire RDM en effet peu performant en air air (mais bon en air sol). Le radar RDI livré dès 1985 a donné toute satisfaction. Et le RDY des -5 et -9 est encore à ce jour au plus haut niveau de performance !
Prolonger la durée de vie commerciale du 2000 aurait été très interessante en effet....

Écrit par : Tipi | 10/08/2017

@Pieric
C'était vrai pour les premières versions (radar RDM), mais depuis l'introduction du standard -5/-9 (radar RDY/RDY2), le Mirage 2000 est tout à fait au niveau de ses homologues occidentaux et russes.
Pour rappel, le Mirage 2000-5 a été dans les premiers à pouvoir tirer des missiles F3 en mode multicibles. Tellement efficace qu'il a été interdit de Red Flag en 1999 après qu'il ait ridiculisé les chasseurs américains de l'époque !

Écrit par : Matt | 10/08/2017

Matt& Tipi: Certes le RDi et le RDy ont été meilleurs mais bien inférieurs aux radars au F-16 et du F-18. D'ailleurs, plusieurs ayant commandés une première tranche de "2000" ont finalement opté pour du F-16 (Grèce, Taïwan) et d'autres pour des appareils russes comme l'Inde.
Jamais entendu parler dune interdiction d'un 2000 à Red Flag une intox de certains forums probablement.

Écrit par : Pieric | 10/08/2017

"le RDi et le RDy ont été meilleurs mais bien inférieurs aux radars au F-16 et du F-18"

Vos sources ? Et de quels radars US parlez-vous, sur quelles versions des F-16 et F-18 ?

Certes, les Mirage 2000-5 de la fin des années 1990 sont certainement moins évolués que les F-16V Viper et F/A-18E/F Super Hornet qui ont tous les deux des radars plus récents (tous les deux ont des radars AESA, alors que le RDY a un bon vieux balayage mécanique). Par contre, si on compare avec leurs contemporains (F-16C et F/A-18C, radars APG-68 et APG-73 respectivement), alors les Mirage 2000-5 (radar RDY) sont au moins au même niveau, voir un cran au dessus.

Pour les commandes, attention aux raccourcis !
La Grèce, Taïwan et l'Inde ont souhaité diversifier leurs fournisseurs pour des raisons politiques. Et la Grèce a quand même modernisé ses Mirage 2000 au standard -5 APRES avoir reçu ses F-16, tout comme l'Inde APRES avoir reçu des Su-30.

Écrit par : Matt | 10/08/2017

Matt: Navré mais peu importe les versions notre Mirage 2000 a été à chaque fois inférieur aux F-16A/B/C/D de même qu'avec les F-18A/B/C/D. La splendide excuse qui prétend que la Grèce et Taïwan ont voulu diversifier est une manière de se voiler la face, le F-16 était simplement supérieur. L'Inde? Je vous rappelle que ce pays devait acheter une centaine de 2000 ce qui ne fut jamais le cas et pour cause. Mes sources ? Il suffit malheureusement de lire les revues spécialisées.

Écrit par : Pieric | 11/08/2017

@Matt: j'avoue devoir rejoindre Pieric sur ce sujet, le Mirage 2000 bien que fort bel oiseaux n'a jamais été aux niveaux des F-16 et autre F/A-18. D'ailleurs en 1988, il n'a même été retenu pour les essais en Suisse et la tentative de Dassault de revenir en course en 1990 avec le -9 a échoué.

Écrit par : Martin | 11/08/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.