23/07/2017

La Russie va commander le MiG-35 !

rac mig,mig-35,fulcrum-f,aviation russe,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'avation,salon maks 2017,aviation et défense

Salon aéronautique MAKS, le vice-ministre de la Défense Yuriy Borisov a annoncé que le programme d’équipement de l’aviation russe pour 2018-25 soutient l'approvisionnement du nouvel avion de combat Mikoyan MiG-35.

Cette importante confirmation pour l’avionneur russe a eu lieu alors que le MiG-35 a pris le devant de la scène au sein du salon avec notamment comme espoir d'attirer les clients militaires nationaux et étrangers. Cette annonce semble donc confirmer la volonté de la Russie de venir remplacer progressivement les actuels MiG-29 par le nouveau standard.

Un nouveau souffle pour MiG :

Depuis la fin de la guerre froide, le Mikoyan Design Bureau a lutté pour obtenir une large attention sur le marché par rapport à son concurrent Sukhoi, qui bénéficie d'un solide soutien de l'État pour ses avions de la gamme Su-30, Su-34, Su-35 et le futur T-50.

Borisov a déclaré lors d'une conférence de presse que les forces armées russes commenceront à acheter le Mig-35 une fois que le programme d'armement de l'État (GPV) 2018 sera définitivement approuvé.

De son côté, le PDG de MiG Aircraft Corporation, Ilya Tarasenko, s'attend à ce que la production en série du combattant du MiG-35 débute en 2019. Borisov n'a pas dit combien d'aéronefs ou d'escadrons de MiG-35 le programme d'armement supporterait ou combien seront nécessaires. Néanmoins, toute commande d'état aiderait à ancrer le programme et à le rendre plus attrayant pour les éventuels clients internationaux.

3447786819.5.jpg

Le MiG-35 « Fulcrum-Foxtrot » :

Le MiG-35 « Fulcum-F » (Foxtrot) est représente un développement ultime du célèbre MiG-29. Il est un dérivé du MiG-29OVT de démonstration. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MiG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou.

Les ingénieurs de MiG ont mis l'accent sur la fiabilité de la cellule, des moteurs et de l'avionique. Le chef de la direction de MiG, Sergei Korotkov, a déjà déclaré que le MiG-35 dispose d’une vitesse de Mach 2,23 et une portée opérationnelle 1,5 fois plus longue que le MiG-29 actuel. Il dispose deux impressionnants moteurs Klimov RD-33OVT munis de buses bidirectionnelles de vectorisation de poussée. Cela contraste avec les avions comme le Su-35 actuel et le F-22 « Raptor » américain qui n'utilisent que la vectorisation de poussée verticale à un seul axe.

Le MiG-35 est équipé d'un système de ciblage électro-optique NPK-SPP OLS-K. Le système de ciblage et de surveillance OLS-K est monté directement sur l'avion sous le fuselage droit (tribord) sur la nacelle du moteur. Le capteur OLS-K peut suivre les véhicules en mouvement sur 20 kilomètres et les contacts de surface en mer pendant 40 kilomètres. Un télémètre laser intégré calcule la distance de la cible jusqu'à 20 kilomètres. L’avion dispose d’un système de désignation laser pour les armes guidées. Le nouveau télémètre laser et télémètre PPK permet au MiG-35 de guider de façon autonome des munitions de précision de la même façon que les F-15 E américain. A noter que cette nouvelle capacité de ciblage par précision pour les armes air-sol, est en soi une nouveauté dans la doctrine aérienne russe.

Le MiG-35 dispose du radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-MAE (Zhuk-AE pour l’exportation) d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et en engager 8. L’avion mettre en œuvre les derniers systèmes d’armes russes, dont les missiles R-77 et K-74M. La charge militaire avoisine maintenant les 6 tonnes. En matière d’avionique le pilote dispose d’un cockpit tout glace avec 4 écrans couleur LCD.

 

3114915098.2.jpg

Photos : 1 Le MiG-35  2 Cockpit 3 En vol @ RAC MIG

 

Commentaires

Incroyable encore une fois de constater que la Russie est capable de se moderniser à tout, va alors qu'en Occident on peine à moderniser nos chars et à acheter un nouvel avion de combat.

Écrit par : Martin | 23/07/2017

Surtout que celui-ci nous suffirait plus que largement et que nous pourrions le commander en quantités suffisantes.

Écrit par : Marieno | 23/07/2017

@Martin,
Je pense que ne peut pas comparer ce qui n'est pas comparable.
Si par Occident on entend Europe, on a un "petit" territoire à défendre, mais surtout, on a "naturellement des aéroports militaires tous les 500km (ou moins). En Russie, vu la taille du pays, il en faut des chasseurs pour couvrir tout le territoire (rien que pour la police aérienne.
Ensuite, la Russie a une composante bombardement que seuls les Américains ont aussi, et cela uniquement dans le but de garder une puissance équivalente entre l'est et l'ouest. Mais l'Europe n'a pour le moment pas besoin de monter en puissance dans l'arme nucléaire, le nombre actuel est suffisant pour jouer son rôle de dissuasion.
La Russie est entourée de pays pour certains amis, pour d'autres, ce sont de potentiels conflits, mais surtout l'OTAN se rapprochant de la Russie, je présume que le besoin de se protéger se fait ressentir.
Le budget publique russe, de la plus petite part, à la plus grande: 7% pour la dette, environ 10% pour l'éducation et la santé combinés; 13 % pour la justice, l'économie environ 18%; 25% pour les dépenses sociales et les retraites, 27% pour la défense (la police étant probablement considérée dans la justice)...
En Suisse, le budget est structuré très différemment car nos priorités ne sont pas les mêmes, car nous n'avons pas les mêmes besoins. C'est pour cela que seuls 2.5% des dépenses publiques vont à l'armée.
Et finalement, un point très important, la Russie est richissime en ressources naturelles (pétrole, gaz, uranium, charbon, bois, aluminium, nickel, palladium, or, platine, cuivre, cobalt, diamants...
Les hydrocarbures enrichissent presque tous les pays/états dans lesquels ils sont abondants (contre exemples, Nigeria, Venezuela...). Mais grosso modo, quand vous avez une source de revenu sans avoir à faire le moindre investissement (taxe sur l'extraction pour l'état) et qu'en plus cette même source enrichoit des entreprises, crée des emplois, et enrichit des personnes, et que chacunes de ces personnes paient leurs impôts, votre capacité à investir dans la défense deviennent très grandes. Et elles deviennent aussi nécessaires. Ressources = convoitises.
Pour toutes ces raisons, l'Europe n'est pas dans une situation comparable, donc il ne faut à mon avis pas être trop alarmiste. Mais pas trop attentiste non plus.

Écrit par : Fabrice | 24/07/2017

Mais le Su-35 à poussée vectorielle 3D. Vous parlez peut-être du Su-30MKI?

Écrit par : GBU | 24/07/2017

Je pense qu'il est de l'intérêt de la Russie de soutenir son industrie militaire et l'aide envers Mikoyan est indispensable s'ils veulent se garder deux industries aéronautiques et une capacité forte en cas de nécessité. Avoir un unique constructeur, pour une grande puissance militaire ce n'est pas bon.

@Martin: Ce n'est pas parce que la Russie dépense énormément en militaire et en rénovation que c'est un signe de dynamisme. Ils l'ont déjà fait dans les années 80 avec le surarmement et ça les a conduit à la banqueroute.
La situation économique de la Russie est mauvaise, donc avec de tels programmes couteux le pays s'endette fortement et ce qui est donné d'un coté est forcément pris de l'autre (le peuple et les industries civiles). Reocnnaissons aussi à la Russie le fait que son matériel militaire était très vieillissant et qu'une rénovation s'imposait. Elle est cependant plutot rapide et importante, ce qui laissera des traces sur son économie.
Bref ce n'est pas parce que la Russie refait la meme erreur des années 80 que nous devons faire la même chose, meme si il est vrai que de notre coté nous faisons l'erreur inverse en gardant du matériel moderne mais en réduisant drastiquement les quantités et les moyens.

Écrit par : Albert66 | 24/07/2017

On ne s'aperçoit même plus que le rôle principal de ces engins est d'aller balancer des bombes sur des villes en Afrique ou au Moyen-orient, brûlant des milliers d'enfants et qu'ils n'ont plus rien à voir avec des avions de l'été 40 engagés dans des combats aériens ! Ce genre d'avion, tel le FA18 est totalement inutile en Suisse !
Si on veut vraiment nous attaquer ce sera avec un ou des missiles et non pas avec des avions. D'ailleurs cette stratégie d'anéantissement total des civils a été mise au point au cours de la Seconde Guerre mondiale, la preuve: Hiroshima et Nagasaki après toutes le villes allemandes et pas mal de françaises, par des bombardiers certes mais les Américains n'avaient pas encore de missiles.

Écrit par : Christian Favre | 24/07/2017

@Christian Favre: c'est du troll ou quoi ?
Pendant la seconde guerre mondiale, pour atteindre une cible, les militaires rasait tout le quartier. aujourd'hui, ces avions lancent des bombes avec un guidage laser et/ou GPS pour une précision du mètre. Certes il peut arriver encore des dégats collatéraux mais ça reste très restreints ou exceptionnels, comparés à autrefois où les dégats était énorme.
Les missile sont des avantages mais des inconvénients aussi et ne sont que des compléments aux attaques aériennes. Ce sont souvent les missiles qui vont réaliser les premières attaques, pour passer à travers les défenses de l'ennemi (soit pour atteindre une cible précise soit pour détruire les défenses AA). ensuite c'est l'aviation et le pilote qui font le tri entre les cibles à attaquer ou pas et aussi les troupes au sol qui vont requérir des frappes aériennes sur une zone précises ou mouvantes, choses qu'un missile longue portée ne pourra pas faire.
Quand à la morts de milliers de civiles durant les guerres, elles sont maintenant plus liés aux exactions des troupes au sol qu'aux avions. Mais c'est justement pour éviter des carnages que nous nous protégeons avec une armées dissuasives et éventuellement la dissuasion nucléaire pour certains pays.

Écrit par : Albert66 | 24/07/2017

2,3 imprécision que je relève
Le SU-35s possède effectivement des tuyère à orientation vectoriel dans les 3D
Le su-30MKI ne sont en effet que orientable que sur l'axe verticale mais comme les tuyères sont désaxer vers l’intérieur en se qui lui permet avec l'aide de calculateur d'obtenir un "faux" controle 3D des tuyères.
Il semble que votre article mélange les information entre le Mig-35 (izdeliye 9.61) destiné au marché indien et le Mig-35s pour l'armée russe.
Les dernières versions présenter du mig-35 qui devrai être correspondre su mig-35s sont équipé de 2 réacteurs RD-33MK, sans poussé vectoriel. les poussé vectoriel serait tout de même une option à l'export.
Il en va de même pour le radar, les Mig-35s devrait être équipé du N041 à balayage mécanique. Seul le modèle qui concourrait pour le programme MMRCA en inde était équipé du Zhuk-AE.

Écrit par : Inquisiteur Morphéus | 24/07/2017

@Christian Favre : un État souverain défend son espace aérien. Point.
C'est comme ça et les voisins attendent aussi cette attitude. Si vous préférez envoyer des missiles sur tout avion en incursion/difficulté dans notre espace aérien, c'est votre choix, ; que je ne partage pas.
Vous étiez certainement choqué lorsque les USA ou l'URSS abattaient des avions civils, non?

Écrit par : Al&X | 24/07/2017

"aujourd'hui, ces avions lancent des bombes avec un guidage laser et/ou GPS pour une précision du mètre."

Aussi avec des bombes au phosphore probablement...
https://www.letemps.ch/monde/2017/06/16/plaie-ouverte-phosphore-blanc

On comprend parfaitement cette stratégie après cette lecture:
http://livre.fnac.com/a7346281/Richard-Overy-Sous-les-bombes

Écrit par : Christian Favre | 26/07/2017

"un État souverain défend son espace aérien. Point."
Tout de même un peu court. Que je sache, l'espace aérien syrien n'est pas l'espace aérien des Français ou des Américains. Qui sont là-bas pour défendre les sunnites contre les chiites, ce qui personnellement me paraît être une grande erreur...
Et leurs bombardements font énormément de victimes civiles à Mossoul, dont on ne parle pas contrairement à Alep où la presse occidentale hurlait au génocide parce qu'il s'agissait d'attaquer les Russes...

Écrit par : Géo | 26/07/2017

Dans l'article du Temps : "A Genève, Sergio Pinheiro, chef de la Commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie, parlait cette semaine d’une situation «atterrante» en évoquant le chiffre de 300 civils tués dans les opérations"
Je pense que le journaliste voulait dire 300 civils tués POUR UN COMBATTANT DAESH ABATTU...
Des témoignages des habitants de Mossoul indiquent que s'il y a un sniper ennemi dans un immeuble, les bombardiers détruisent tout l'immeuble, avec des centaines de civils à l'intérieur...

Écrit par : Géo | 26/07/2017

Sans compter les jihadistes d'origine européenne, qui, pour des raisons prophylactiques, vont disparaître à la fois de la surface terrestre et des statistiques.

Écrit par : rabbit | 26/07/2017

"Tout de même un peu court. Que je sache, l'espace aérien syrien n'est pas l'espace aérien des Français ou des Américains. Qui sont là-bas pour défendre les sunnites contre les chiites, ce qui personnellement me paraît être une grande erreur...
Et leurs bombardements font énormément de victimes civiles à Mossoul"
Bien Mossoul est en Irak... C'est une ville d'origine Sunnites qui a accueilli à bras ouvert daesch en 2014. Si la France, les européens et les EU bombardent là bas c'est pour aider les Chiites à reprendre cette ville. Donc même si la France est pro-Sunnites, elle sait faire la différence entre terrorisme et état souverain. Les Européens en général, aident aussi les Kurdes au Nord. Rappelez vous les massacres des yézidies, des Chrétiens et des Kurdes dans cette régions. Les Pilotes (Français et autres) de la coalition sont seul juge au final de leur tir. Si au dernier moment des populations civiles sont en danger, la frappe est annulée.
Il y a certes des victimes civiles et nous le déplorons tous, cependant une guerre propre est une vue de l'esprit. Nombre de belligérants se font un malin plaisir à cacher armes et autres au sein même de populations "civiles" ou les utilisent comme bouclier.
Maintenant on peut ne rien faire et attendre que daesch ai pris le contrôle de la région. Au risque qu'ils ne progressent bien au delà. Demandez ce que préfère la population civile.

Écrit par : Papsou | 27/07/2017

"c'est pour aider les Chiites à reprendre cette ville." Qui appartient aux sunnites. C'est bien ce que je dis.
Rappelons que durant des mois et des mois, les bombardements de la coalition ont étrangement épargné Daesh...

Et maintenant, remontons au début : George W a lancé en 2003 un acte de piraterie contre l'Irak de Saddam Hussein, détruisant l'Irak par là même comme tout le monde le lui disait. Ce sont donc les chiites qui ont pris le pouvoir dans ce qui reste du pays, lançant l'armée de Saddam dans la lutte clandestine en s'alliant avec les islamistes. Repliés sur la Syrie, ils ont contribué à faire éclater aussi ce pays.
Les Occidentaux s'en sont mêlés en semant la confusion, ce qui a contribué à faire que de jeunes occidentaux de confession musulmane rejoigne les rangs de Daesh.
Puis Daesh est retourné en Irak, prenant Mossoul, où ils ont été accueilli favorablement au début. Leur comportement a rapidement inversé ce sentiment...

A côté de cela, les Français ont fait éclater la Libye, sans se soucier des conséquences. La première a été le déferlement des islamistes sur le Mali, qui a nécessité une autre intervention française. La seconde, la fin du contrôle des migrants africains vers l'Europe.

Un général français a laissé parler sa colère en déclarant que tout ce chaos était destiné à déstabiliser les états arabes autour d'Israël. Mais chut, ne le rappelez pas trop fort...

Écrit par : Géo | 27/07/2017

"les Français ont fait éclater la Libye, sans se soucier des conséquences. La première a été le déferlement des islamistes sur le Mali, qui a nécessité une autre intervention française."
Aller savoir ce qu'en pense les populations de Benghazi, de Gao et Mopti, ils sont certainement bien heureux de ces interventions. Kadhafi et Ben moktar leurs auraient réservé un bien meilleur sort.
La non intervention en Syrie en 2013 suite au bombardement chimique du 21/08 n'a pas épargné les Syriens bien au contraire, elle a même renforcé le pouvoir en place. Et que dire de la non intervention à Srebrenica...
Mais bon on s'éloigne du MIG 35, GRIPEN et autre Q400...

Écrit par : Papsou | 28/07/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.