29/05/2017

USA : Le Super Hornet au menu !

434.jpg

 Washington, le budget de la défense proposé par le président Donald Trump prévoit des fonds pour acheter jusqu'à 74 Boeing F/A-18E/F « Super Hornet » jusqu'en 2022, soit 60 appareils de plus que prévu dans les prévisions budgétaires précédentes.

La Marine américaine demande 14 « Super Hornet » additionnels pour l'exercice 2018 pour atténuer le déficit de modernisation dû aux retards du F-35 et au vieillissement des « Hornet ». En outre, la proposition de budget de Trump prévoit de nouveaux plans pour obtenir 23 F/A-18E/F supplémentaires en 2019 et 14 en 2020. Puis se sont 14 appareils prévus pour 2021 et 15 en 2022. La demande récente inclut non seulement le financement de nouveaux « Super Hornet », mais aussi des fonds de passation de marchés avancés pour répondre aux capacités avancées.

La ligne de production reconduite :

L’avionneur Boeing se frotte les mains, car la l’engagement du nouveau Président permettra de continuer à produire l’avion durant encore quelques années. Ce maintien de la production permettra également à Boeing de venir confiant vers de nouveaux clients, dont les évaluations pour un nouvel avion, va ou vont débuter prochainement.

Reste la question du financement :

 Mais avant de pouvoir sabler le champagne, Boeing devra encore attendre que le financement puisse être entièrement validé. Car pour placer définitivement ces commandes sur étagère, il va falloir à l’administration Trump revoir le budget de la Marine qui ne prévoyait pas de tels achats.

Le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » :

Le Boeing F/A-18E/F «Super Hornet» est un avion multirôle, capable d'effectuer pratiquement toutes les missions dans le spectre de tactiques, y compris la supériorité aérienne, de jour comme de nuit avec des armes à guidage de précision, chasseurs d'escorte, de soutien aérien rapproché, la suppression de défenses aériennes ennemies, de reconnaissance.  En comparaison du «Hornet» le «Super Hornet» permet des missions à très grand rayon d’action. Le «Super Hornet» est doté du radar AESA (Active Electronically Scanned Array) APG-79 de Raytheon.

2123.jpg

Photos : 1 Super Hornet @ Jeremy Dando 2 Super Hornet @ Phlip Hosking

Commentaires

Ces nouvelles commandes pourraient-elles intéresser la Suisse ? Plus la quantité à produire est élevée, plus les charges peuvent être réparties ... Enfin, je n'ai pas de conseil à donner à nos responsables !

Écrit par : Daniel COCHARD | 30/05/2017

@ Daniel COCHARD
Je doute toujours de la capacité des américains à satisfaire notre appel d'offre, par rapport aux offsets en tout cas. C'est d'ailleurs pour cette raison que Boeing s'était déjà retiré en 2009: ses dirigeants ne voulaient pas s'embêter à conclure des contrats en Suisse et ont préféré laisser tomber. Je ne sais pas si la situation a fondamentalement changé...
Et puis le coût à l'heure de vol de ces avions reste important, me semble-t-il. Rien ne sert d'acheter un avion 3 millions moins cher que chez la concurrence, si c'est pour se retrouver avec des charges d'exploitation hors normes.

Écrit par : jp_perfect | 30/05/2017

@Daniel&Jp
Effectivement, la demande suisse est particulière, surtout que le besoin est surtout lié à la police du ciel. Indéniablement, en avion moderne, je ne vois que le Gripen qui pourrait répondre aux besoin de la Suisse. Mais après le dernier rejet par le peuple, politiquement, ce sera une pilule dure à faire avaler.
A mon sens les Rafale, Eurofighter et F-35 sont surdimensionnés au besoin Suisse.

Écrit par : Albert66 | 31/05/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.