22/05/2017

Des Challenger 604 pour remplacer le Beech 1900D !

48380.jpg

 

Berne, Lors de la séance du 17 mai 2017, le chef du DDPS a informé le Conseil fédéral sur les négociations concernant l’acquisition de deux avions de la Garde aérienne suisse de sauvetage Rega. Il s’agit d’avions d’occasion de type Bombardier Challenger CL604 destinés à remplacer le Beech 1900D du Service de transport aérien de la Confédération. Pour cet achat, le DDPS souhaite proposer un crédit d’armement de 13 millions de francs dans le message sur l’armée 2018.

La Confédération a besoin d’importantes capacités de transport aérien, notamment pour l’armée. L’avion Beech 1900D du Service de transport aérien de la Confédération (STAC) nécessitera, fin 2018, l’investissement de deux à trois millions de francs pour la modernisation de son avionique et de sa cabine. Ce maintien de la valeur deviendrait superflu en cas d’achat des deux avions d’occasion de la Rega et le Beech 1900D pourrait être vendu.

A l’avenir, les deux CL604 permettraient de gagner en autonomie et de remplir diverses missions : rapatriement et évacuation sanitaire (MedEvac) rapides de citoyens suisses, soutien à des actions d’aide humanitaire (HUMRO) et au Corps pour l’aide en cas de catastrophe, transport de détachements, réalisation de modules d’instruction à l’étranger et engagements divers. Les deux appareils pourraient en outre être mis à la disposition du Secrétariat d’Etats aux migrations (SEM) pour le rapatriement de personnes expulsées pour lequel la location coûteuse d’avions supplémentaires pourrait être évitée.

Etant donné que la Rega vend ses avions avec leur équipement médical pour le transport de blessés, la Confédération pourrait couvrir ses propres besoins pour ce type de transports ou en faire bénéficier les engagements subsidiaires (avec le soutien de la Rega ou d’autres prestataires) en cas d’urgence médicale impliquant des citoyens suisses à l’étranger.

Des dépenses inutiles pour la location d’appareils de remplacement pourraient également être évitées en cas de panne ou d’entretien normal d’un des deux avions. De plus, les CL604 pourraient remplir des missions d’engagement avec plus de souplesse, d’efficacité et de stabilité dans un périmètre plus large avant d’atteindre la fin de leur durée de vie en termes d’heures de vol (prévue pour 2031).

Pour l’achat de ces avions, le DDPS souhaite proposer un crédit d’armement de 13 millions de francs dans le message sur l’armée 2018. Au final, c’est le Parlement qui tranchera.

Le STAC effectue non seulement des vols en faveur des département fédéraux, mais aussi des engagements militaires, notamment pour les contingents des opérations de promotion de la paix de Swissint et des Forces aériennes dans les Balkans, ainsi que des vols de mensuration pour swisstopo. Le service utilise une flotte mixte constituée de jets commerciaux, d’avions à hélice et d’hélicoptères. (Sources DDPS).

BEECH-1900-en-970-10.jpg

Photos : 1 Challenger 604 de la REGA 2 Le Beech 1900D @ DDPS

Commentaires

Pourquoi ne pas directement acheter plus gros comme des C27J ou C130 voir KC390 si les besoins sont là? Toujours des économies de bout de chandelles !

Écrit par : Julian perez | 23/05/2017

@Julian Perez : Parce que la Gauche ne votera pas le crédit, elle ne l'a déjà pas fait pour le C-295 que l'armée demandait il y a 2-3 ans. Il ne faut pas oublier dans ce pays que le GSsA dicte à une partie des politiciens ce qu'ils doivent penser et leur stratégie à long terme reste la dissolution des forces armées, et que tout ce qui pourrait prolonger leur vie et augmenter leurs capacités est combattu férocement.

Écrit par : Noth | 23/05/2017

Bonjour,
La géographie du Québec est bien différente de votre beau pays et 12% de la population québécoise vit en régions éloignées.
Au Québec depuis le mois de septembre 1981 Le Service aérien gouvernemental (SAG) dispose d'un avion-ambulance pour assurer "les transports sanitaires aériens à la population québécoise se trouvant en région éloignée, que ce soit pour les patients en situation d'urgence (évacuations aéromédicales) ou pour les patients en situation stable (vols sanitaires programmés)." https://www.transports.gouv.qc.ca/fr/ministere/role_ministere/SAG/Pages/transports-sanitaires-aeriens.aspx
En 2014, le gouvernement du Québec acheta un Challenger 601-3R construit en 1994 et le transforma pour devenir le nouvel avion-hôpital. Le ministre de la Santé, lui-même médecin, Gaétan Barrette dit "Vous allez avoir accès à des soins critiques qui sont d'un niveau comparable à un hybride entre une salle de réanimation dans n'importe quelle salle d'urgence, incluant les salles universitaires du Québec.»http://www.tvanouvelles.ca/2014/07/17/un-avion-hopital-unique-au-monde

Acheter un Challenger 604 et y effectuer les transformations nécessaires m'apparaît une très bonne solution pour votre pays. Le transport médical par hélicoptères ne se fait pas au Québec contrairement aux États-Unis et nos petites montagnes ne peuvent rivaliser avec vos majestueuses alpes suisses.

Écrit par : Simon Perrault | 24/05/2017

@Julian perez et Noth: La gauche n'a de loin pas la majorité au gouvernement et ne pourrait pas, à elle seule, empêcher ce genre d'achat à ce niveau. Il ne faut pas oublier que l'UDC n'en voulait pas non-plus: on aurait risqué d'effectuer des collaborations militaires et des missions d'aides internationales plus efficaces...
Et gauche + UDC = majorité.

Écrit par : Jo-ailes | 25/05/2017

@Noth Il vous faut relire les compte-rendus des voix aux chambres. Que la Gauche soit contre l'armée est connu depuis des décennies (quoique il y ait différentes tendenaces), par contre sans le parti soi-disant du peuple, l'UDC, il n'y aurait eu aucune majorité contre le C-295.
La Rega fait très bien son job pour les blessés accidentels et le rapatriement.
En tant que citoyen suisse, j'aimerais bien pourvoir compter sur mon gouvernement pour m'évacuer à l'étranger en cas de putsch, catastrophes naturelles, bref, coups durs de grande ampleur. Aujourd'hui, je dois toujours compter sur les méchants de l'EU (dixit l'UDC) et espérer qu'ils me tolèrent dans leur logistique que je n'ai pas financée avec mes impôts.
Cela étant dit, je ne vois pas ce genre de chose dans la mission du STAC. Avant l'achat d'avions de transports, il faudrait peut-être revoir ses missions....

Écrit par : Al&X | 25/05/2017

Solution provisoire et compromis boîteux, comme beaucoup d'acquisitions par le passé... La Suisse a besoin d'une vraie capacité de transport aérien, et pas seulement d'une capacité d'évacuations sanitaires,

Écrit par : Carlo Bernasconi | 28/05/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.