11/05/2017

Chine : démonstration de force des Xian JF-7 !

54777.jpg

La Chine est devenue une puissance économique et militaire, le pays tient à le faire savoir. La montée en puissance militaire du pays ne fait aujourd’hui plus aucun doute, chars, missiles, radars second porte-avions et une aviation indigène sont devenus les témoins des nouvelles et incontournables capacités de la Chine.

Dans une vidéo destinée à plusieurs médias chinois et étrangers, le Chine a voulu démontrer ses compétences aériennes. Une manière de s’imposer et de faire reconnaître sa force. Simple propagande me direz-vous ? Non, car il s’agit pour les instances du pays de mettre en avant une réel capacité qui pèse déjà dans les dossiers important comme Taïwan et les îles revendiquées dans les eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale.


L’exercice volontairement rendu public montre des avions de combat Xian JH-7 mener des tirs contre des objectifs navals, avec des missiles et des bombes de divers calibres sur le secteur de l'île de Hainan, au sud du pays. L’objectif est évident, montrer que la Chine est capable d’opérer des opérations de combat aérien de grandes envergures.

68459.jpg

Le Xian JH-7 « Flying Leopard » :

Le Xian JH-7 « Flying Leopard » est un bombardier bimoteur. Entièrement conçu en Chine, il est le premier appareil indigène, non issus d’appareils russes. L’aaapreil a été développé dans les année 1980 pour venir remplacer les Harbin H-5 et Nanchang Q-5. L’avion a volé le 14 décembre 1988,pour la première fois. L'avion a été conçu comme un avion de combat multi-rôle et doit répondre à la fois aux exigences de l'aviation navale et la force aérienne.  L’avion est doté d’un moteur chinois, le WS-9 qui est en fait un dérivé dune licence du Rolls-Royce Spey MK202 RB.168. En 2002, les JH-7 ont été modernisés avec un poste de pilotage est équipé d'affichages multifonctions (MFD) et un radar doppler à impulsion permettant l'utilisation du laser et du guidage par télévision. Cette modernisation a permis l’adaptation d’armes de précision à guidage radar. De 2004 à 2009 environ 100 machines ont été livrées à la Marine et la Force aérienne chinoise. Au total, 240 machines ont été construites.

342.jpg

Photos : 1 JH-7 de face @ Aleksey Lisitsyn 2 En vol @ Ilya 3 en double Dmitriy Pichugin

 

Commentaires

Peut être le premier avion chinois non issue d'une copie russe mais bel et bien d'une copie française.
En l'occurrence du Breguet 121.

Écrit par : Revan | 11/05/2017

@revanche

On peut parler de copie lorsque les deux avions sont identiques ou très proches. Dans le cas présent, le Br 121 n'a jamais été construit et son descendant, le Jaguar, n'est aucunement comparable au JH-7.

Au-delà de ça, mes lois de l'aérodynamique sont les même pour tous.

Écrit par : FredericA | 12/05/2017

Moi je trouve que l'avion fait beaucoup penser au Dassault G8, avec une flèche inspiré du Mirage F1.

Cela dit, peut importe son apparence. Moi j'ai souvent tendance à croire qu'on surestime les avions chinois, tout comme on avait surestimé les avions soviétiques dans les années 60 à 90. J'avais lu ça dans un magazine il y a quelques années que les avions soviétiques étaient finalement bien inférieurs à leur équivalent occidentaux durant la guerre froide.
Pour ces avions chinois, on peut tout de meme avoir un doute là aussi. La Chine n'a pas une grande expérience et l'a souvent acquise en copiant les avions russes qu'elle a acheté, mais copier ne signifie pas avoir l'expérience et le savoir faire. Si sur la forme on peut facilement faire un avion identique qu'en est il de système d'arme, radar, autodéfense ? fair eun avion qui a une forme "Stealth" ne signifie pas qu'il l'ait vraiment.
Notons aussi que la Chine ne présente jamais son avion en compétition lors des appel d'offre de pays étranger, ce qui à mon sens montre une volonté de cacher une infériorité de leurs appareils.
Je pense donc sincèrement que les avions chinois sont inférieurs aux avions occidentaux et russes, mais ils compensent cela avec le nombre. Plus d'avion compense l'infériorité.

Dans un autre domaine, civile, on voit d'ailleurs que la Chine s'est planté sur son ARJ21 et a pas mal galéré à sortir son C919, qui est une pale copie de l'A320, avion qui a 30 ans. Et ces problèmes sont issues de leur manque d'expérience dans le domaine aéronautique.

Écrit par : Albert66 | 12/05/2017

@Albert66, on peut prendre le truc dans l'autre sens. Des présidents ont été assez niais, les élus ont été assez bêtes pour prendre au pied de la lettre des rapports afin que les industriels pondent des avions F35 hors de prix, 3 pauvres Zumwalt hors de prix et des LCS dont l'Usnavy se demande l'utilité. Il y a certains des tas de matériels militaires ultra coûteux à l'achat et la MCO hors de prix que je ne connais pas. C'est mon humble avis.
Le plus important, ce n'est pas d'avoir la plus grosse mais de pouvoir s'en servir tous les jours au moindre coût et être sûr de sa fiabilité dans la durée.

La chine apprend très vite.

Écrit par : Benoit | 13/05/2017

Quand on pense que le JF-7 contemporain du Rafale... :-P
On peut quand même croire que lorsque le chinois ne copient pas ils reprennent des projets étrangers oubliés: ce avion a donc l'apparence d'un Br 121, le J-10 s'inspire du Lavi, le JF-17 a son origine dans le programme russe Mig-33 des années 1980, le Z-10 dans le projet 941 de Kamov, le J-20 a la configuration et la taille d'un Mig-1.42...

Écrit par : GBU | 13/05/2017

le JF-17 Thunder est vendu aux autres pays (principalement ceux au budget serré).

Le savoir faire, ils peuvent l' acheter : voir la marque auto Qoros , le rachat de Volvo . Dans le ferroviaire, la Chine vend des TGV aux USA:

http://www.mobilicites.com/011-4133-Le-TGV-chinois-va-s-implanter-entre-San-Francisco-et-Las-Vegas.html

Il suffit que Boeing licencie un tas d'ingénieur (vision trimestriel ) et vous allez les voir finir contractant en Chine car ils ont de l' argent et du temps (voir le nb de contractant dans les années 90 en Corée pour Kia-Hyundai).

Quand on pense,la première marque de motos construite au Japon était Harley Davidson sous le nom de "Rikuo"

https://en.wikipedia.org/wiki/Rikuo_Motorcycle

Écrit par : samuel | 14/05/2017

La parenté du Jaguar et d'autres avions russes est très clairement visible dans cette production chinoise qui extérieurement a 30 ans de retard.
Les images de synthèse me font penser aux mauvais jeux vidéos de quand j'étais gamin !

Écrit par : patex | 15/05/2017

@revan: pas faux! d'ailleurs, le F35 ressemble incroyablement au Bréguet TAON.
@albert66: d'accord avec vous.

Écrit par : john | 16/05/2017

Ce n'est pas parcequ'il ressemble à d'autres avions qu'ils en sont copiés, ni même inspirés. Les lois aérodynamiques et le cahier des charges s'orientent tout simplement vers des solutions similaires.
Moi je pencherais plutot pour un tornado à géométrie fixe. Normal, il ont probablement un domaine de vol et un cahier des charges similaires...
Les chinois montent en compétence dans le domaine aéronautique. C'est le début de la fin de la suprématie occidentale, il ne faut pas les sous-estimer.

Écrit par : Rémi | 17/05/2017

Les commentaires sont fermés.