20/04/2017

Boeing abandonne la compétition en Belgique !

hd-aspect-1483029725-hornet-sunset.jpg

Boeing a renoncé hier à sa participation à la compétition en vue du remplacement des Lockheed-Martin F-16 A/B en Belgique. Dans un communiqué, la division « avions de combat » de l’avionneur américain a confirmé qu’elle ne participera pas à la conférence des soumissionnaires, et ne répondra pas à la demande de propositions de Bruxelles pour un nouvel avion de combat.

Les raisons de ce choix :

Pour Boeing, l’examen de la demande belge ne permet pas de concourir de manière égale. Clairement pour l’avionneur américain, le cahier des charges favoriserait l’un des concurrents. Sans le nommer, il semble bien que Boeing pense au F-35 de Lockheed-Martin.

Dans ce choix on ne peut que penser à la volonté du gouvernement belge au maintien de la capacité à l’engagement de la bombe nucléaire B61, qui n’est possible qu’avec le F-35.

La Finlande et la Suisse :

Ce choix va par contre permettre à Boeing de concentrer ses efforts et ses ressources sur le support de ses clients, de sécuriser de nouveaux ordres et d'investir dans la technologie et les systèmes requis pour faire face aux menaces d'aujourd'hui et de demain. Par ailleurs, l’avionneur se prépare sur deux autres opportunités de concours en Finlande et en Suisse. A noter, que pour l’instant Boeing n’est officiellement déclaré pas en course pour notre pays, l’avionneur attend de connaître le cahier des charges.

Et les autres ?

Après cette défection, il va être intéressant de voir combien de concurrents vont encore rester en course. On se rappelle le « coup de sang » d’Eric Trappier président-directeur général du groupe Dassault Aviation, en début d’année à propos justement d’une favorisation en Europe du F-35 américain au détriment du Rafale et d’une manière générale des avions européens.

 

Photo : F/A-18 E Super Hornet @ US Navy

 

Commentaires

Quand il s'agit d'imposer aux états membres des obligations, des contraintes et surtout de récupérer l'argent des états, Bruxelles se présente comme LA capitale européenne ! Alors soyons européens aussi dans le choix des avions et du matériel des états membres....

Les américains sont assez surprenants dans ce dossiers, ils font attendre longtemps leurs programmes, pendant ce temps les vieux F-16 belges prennent des heures et hop, comme les nouveaux avions ne sont toujours pas achetés, voir fabriqués et bien on vend une upgrade des F-16....

C'est bien mais pendant ce temps là, les belges payent et pourtant il y a des solutions européennes viables Rafale en tête !

Écrit par : Paul M-H | 20/04/2017

le cahier des charges ne contenait plus l'obligation d'arme nucléaire, juste une possibilité pour moins de 1% du score final

qui plus est, le super hornet n'aurait pas été désavantagé sur ce domaine là

on pourrait plutôt y voir une volonté américaine de n'avoir qu'un seul compétiteur de ce pays

Écrit par : Bouli | 20/04/2017

Ce qui est dommage dans ces choix des pays européens, et Trappier a raison, c'est que ça ne se fait pratiquement jamais sur des critères techniques ou d'argent, ce sont souvent des lobbying ou des pressions politiques qui font la différence et c'est très dommage que des pays européens cèdent face à la pression américains pour acheter du produits américains alors que les produits européens sont tout aussi bon, voir parfois meilleur.
On a vu le scandale du marché d'hélico polonais, on a vu plusieurs pays acheter le F-35 comme le Danemark ou les pays bas, ou la norvège.
Voir que le F-35 se vend, y comprend en europe, comme du petit pain alors que c'est l'avion le plus cher du marché et que c'est un avion reconnu comme raté ça montre à quel point la pression politique US est très forte et meme plus forte que les aspect financier et technique d'un avion.
Bref, en Europe oçn fait de bon matériel (Gripen, EF2000, Rafale) mais on n'est meme pas capable d'acheter nos propres produits. Comment veut on réussir si on achète pas nos produits qui sont pourtant de qualité et au niveau des autres.

Écrit par : Albert66 | 20/04/2017

@Bouli: Je partage en rien votre commentaire. D'une part on ne parle pas de pourcentage, la décision de maitenir la B61 par le gouvernement belge est claire et priviliégie le F-35. Le super Hornet n'est pas équiper des logiciels pour ce type d'arme, en conséquence il n'entre pas en considération tout comme le Rafale, l'Eurofighter et le Gripen d'ailleurs.

Prétendre que Boeing laisserait seul Lockheed est ridicule, à un moment ou Boeing peut justement reprendre un peu l'avantage et maintenir sa chaine de production.

Écrit par : Steeve | 20/04/2017

Le Rafale est évidemment le meilleur choix.Je suis cependant étonné de la rapidité des décisions des Néerlandais et d'autres pays alors que le F-35 n'était manifestement pas au point et même refusé par la Navy.Je déplore aussi qu'il faille aller bombarder des pays comme la Libye ou la Syrie pour que les états de services soient certifiés. C'est évidemment un autre problème(politique interventionniste discutable).Le F-104,avion du même constructeur n'a pas laissé que de bons souvenirs notamment chez les Allemands.

Écrit par : Sirius Olivier | 21/04/2017

Bonjour, est ce que Boeing à les moyens de garder sa chaine de production ouverte pour livrer 4 avions par an à partir de 2025? Pas évident que la Navy ou le Canada occupe la chaine après cette date...

Écrit par : Papsou | 21/04/2017

Le Rafale est évidemment le meilleur choix.Je suis cependant étonné de la rapidité des décisions des Néerlandais et d'autres pays alors que le F-35 n'était manifestement pas au point et même refusé par la Navy.Je déplore aussi qu'il faille aller bombarder des pays comme la Libye ou la Syrie pour que les états de services soient certifiés. C'est évidemment un autre problème(politique interventionniste discutable).Le F-104,avion du même constructeur n'a pas laissé que de bons souvenirs notamment chez les Allemands.

Écrit par : Sirius Olivier | 21/04/2017

Bien que je ne fasse aucune illusion sur le résultat final de cette "pseudo compétition" ouverte, les américains eux-mêmes ne sont pas sûrs des performances de leur dernier fleuron.

Sans revenir sur les avatars, longuement décrits sur ce même blog, il est intéressant de noter qu'ils n'ont pas osé aligner, lors de l'exercice Atlantic Trident, le F-35, dans le scénario du combat à vue à un contre un, contre les F-22, Eurofigther et autres Rafale...

Écrit par : forêt10 | 21/04/2017

@sirius Olivier: le fait que les Pays basaient acheté le F-35 n'est pas surprenant vu qu'ils sont partenaires dans le programme de développement, avec les anglais et les italiens qui achètent aussi le F-35.
Bref, bien que l'avion soit raté, ils sont un peu obligé d'en acheter.

Écrit par : Albert66 | 21/04/2017

@sirius olivier: les allemands avaient modifié les F104, c'est la raison des nombreux crashs.
@albert66: le F35 est cher, mais jusqu'à preuve du contraire (combat réel), rien ne permet de dire qu'il est raté.

Écrit par : john | 21/04/2017

@John, il est tellement raté que plusieurs généraux l'ont dit, La Navy a aussi été très critique, et envisage meme d'acheter des SuperHornet ne plus pour compenser et éventuellement des Super Hornet Advanced.
Et je ne compte pas les problème de structure qui ne semble pas etre corrigeable, sans oublier les bugs qui se ramasse à la pelle. On passera sur les incendies et autres soucis que l'avion cumule, et j'en passe.
Bref, j'ai bien peur que cet avion ne soit jamais envoyé en combat réel pour te le prouver, d'autant qu'un exercice dogfight en 2016 face à un F-16 a montré son infériorité.

Écrit par : Albert66 | 21/04/2017

@albert66 vous lisez peut être trop des avis orientés anti F-35.

Concernant l'US Navy ... Cette institution vient de confirmer sa commande de F-35C ... Aucune ombre au tableau à part le fait que la Navy reste fâchée de s'être fait imposer un programme d'avion commun avec l'USAF, et qu'ils ont assisté en spectateur aux errements scandaleux du programme durant ses 10 premières années.
Mais ceci dit l'US Navy n'a JAMAIS prévu de s'équiper en 100% F-35.Regardez le nombre de F-35C commandés dès le départ et comparez le au nombre de F-18 nécessaires pour équiper 11 porte avions aujourd'hui .... Et oui, il y en a beaucoup trop peu.
La réalité c'est que l'US Navy a toujours pensé avoir un seul escadron de F-35 par porte avion ... Et d'utiliser le F-35 en collaboration avec une version modernisée du F-18 (la fameuse version qui arrive aujourd'hui ...).

Mais côté US Air Force le scénario est assez similaire. L'USAF ne prévoit pas d'être sur du 100% F-35A dans un premier temps. Le F-35 va collaborer avec des F-22 et une nouvelle version musclée du F-15.

Et c'est pareil dans TOUS les pays acheteurs ... Même ceux qui prévoient officiellement du 100% F-35 à court terme vont d'abord intégrer peu à peu le F-35 en partenaire de leurs avions actuels.

La raison de cette arrivée en fait progressive est simple ... Contrairement à ce que les fans sur Internet aiment penser, les militaires de tous ces pays ayant absolument voulus le F-35 ne sont ni idiots ni corrompus.
Ils savent tous que la furtivité sera une caractéristique essentielle durant les décennies qui viennent, tout comme les capacités d'évolutions et l'aspect omnirôle seront aussi incontournables pour que les couts restent acceptables. Et le F-35 est le SEUL avion actuel conçu spécifiquement pour ce cahier des charges précis ...
Le rapport des belges sur Le choix à venir montre en plus que l'écart de tarif entre un Rafale et un F-35 est plus faible que ce qu'on nous explique souvent ... Et la phase de pleine industrialisation commençant à peine le prix du F-35 va encore baisser.
Concernant les soucis techniques qui rythment la fin de mise au point du F-35, vous doutez qu'il soit rectifiables et pourtant !a conclusion du très critique rapport de Gilmore indique bien qu'ils peuvent et doivent être reg!és.

Enfin par pitié ... Lisez le rapport F-16 vs F-35 avant de citer les conclusions frauduleuses qui en ont été faites ... Un F-35 version usine et aux capacités limitées, dont les tactiques de combat Air Air n'avaient même pas encore été conçues, face à un avion 100% opérationnel avec un pilote expérimenté ...
Quels espèces d'enseignements les militaires auraient ils pu tirer d'un affrontement de ce type ??? Aucun !!! C'est bien pour cela que ce n'était PAS un exercice de combat ... Comme le titre du rapport et les conclusions l'indique cet exercice avait pour SEUL but de tester les réactions du F-35 dans des manœuvres extrêmes (et en particulier la gestion des décrochages). Le F-16 servait juste de menace pour que les manœuvres soient réalistes ...

Pendant ce temps ce F-35 en ruine selon vos dires enchaîne avec succès les exercices militaires réalistes ... Y compris des exercices internationaux.

Écrit par : Dany40 | 22/04/2017

@Dany40

"Le F-35 va collaborer avec des F-22 et ... F-15. Et c'est pareil dans TOUS les pays acheteurs ... Même ceux qui prévoient officiellement du 100% F-35 à court terme vont d'abord intégrer peu à peu le F-35 en partenaire de leurs avions actuels"

Vous pensez réellement que les Pays-bas, la Norvège et le Danemark ont les moyens d'aligner deux flottes, le temps que le F-35 monte en puissance ???

"Pendant ce temps ce F-35 en ruine selon vos dires enchaîne avec succès les exercices militaires réalistes ... Y compris des exercices internationaux."

Pour lancer une telle affirmation, vous devez certainement disposez des résultats détaillés de ces exercices (LOL). Plus sérieusement, on ne parle pas de championnats mais d'EXERCICES. Le but n'est pas d'être le meilleur avion du monde mais de remplir les missions demandées, et ce, en collaboration avec d'autres nations. De même, les exercices sont conçus en fonction des capacités actuelles des avions.Point barre.

Écrit par : FredericA | 23/04/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.