20/02/2017

La Pologne en discussion pour de nouveaux hélicoptères !

AW149-29h.jpg

La Pologne a entamé des négociations avec trois soumissionnaires en vue de l’acquisition 16 de hélicoptères. Le pays veut passer commande pour 8 appareils destinés aux forces spéciales et 8 autres en version de guerre anti-sous-marine.

Selon le ministère de la Défense, Varsovie a transmis sa demande à trois hélicoptèristes, soit : Airbus Hélicoptères, Leonardo Helicopters et Sikorsky. Pour Varsovie, les hélicoptères destinés aux forces spéciales, devront être négociés en premier. La marge semble être plus grande pour les appareils destinés à la Marine, le choix ne sera pas connu avant 2019.

Les concurrents :

Il semble que du côté d’Airbus Helicopters, on présente le H225M « Caracal » pour les deux exigences. Leonardo devrait offrir l’AW149 pour les forces spéciales et l’AW101 pour les missions navales, tandis que Sikorsky devrait présenter le S-70i « Black-Hawk » et le S-70B « Seahawk ». Cette compétition rappelle étrangement la dernière en date, avec notamment les mêmes condidats. 

Le H225M « Caracal »: 

3772147155.jpg

Le H225M « Caracal » (ex EC725)  est la dernière version du « Super Puma » et de la famille « Cougar ». Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales. Le H225M est également équipé d'une tourelle FLIR.

L’AW149 :

2432726845.jpg

Cette machine s’inscrit dans le cadre d’un appareil de transport moyen tonnage de la classe 8 tonnes, pouvant accueillir 18 soldats en version militaire et capable d’effectuer une vaste gamme de missions telles que le transport de troupes, les missions de logistiques, de reconnaissance, surveillance et SAR (Search And Rescue). En version civile il sera capable d’effectuer le levage de charges importantes et le transport VIP.

Doté des dernières technologies en matière d’équipements, ce bimoteurs intègre deux turbine General Electric GE CT7-2E1 FADEC et dispose d’un tout nouveau système de transmission de puissance. De part son architecture électronique, il  sera capable d'être équipé des systèmes requis par le client en fonction de ses besoins pour effectuer une vaste gamme de rôles et être facilement «re-roled» ou mis à niveau pour répondre aux besoins futurs d’exploitations.

L’AW101 :

3359116035.jpg

L’AgustaWestland AW101 tri-turbine est doté de structures en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite surmonté d’un rotor à 5 pales. Il vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrées par Westland obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenues en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix, soit : le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Goggle) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System). 
Il offre une capacité opérationnelle accrue tout en répondant aux exigences de sécurité les plus récentes, qui comprennent la redondance dans les systèmes critiques, il est notamment capable de voler durant 30 minutes, après que la boîte de vitesses soit à court de lubrifiant.

Sikorsky S-70 :

728103909.jpg

Le Sikorsky S-70i est un dérivé des versions MH-60 destiné à l’exportation. La nécessité d'une plate-forme d'un tout nouveau Black-Hawk. Le Hawk «M» a émergé durant les années 1990 avec l'obligation de mettre à jour l’avionique analogique des UH-60A et UH-60L avec un cockpit numérique intégré, des commandes de vol numériques doublées et des moteurs plus puissants et des améliorations structurelles. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le S-70i (MH-60) représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

 

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, l’hélicoptère est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

 

 

Photos : 1 AW149 @ Leonardo 2 H225M@ Airbus Helicopters 3 AW149@ Leonardo 4 AW101@Leonardo 5 S-70i @ Sikorsky

 

Commentaires

Perte de temps,
Les polonais achèteront toujours polonais ou américain. (surtout si c'est du matériel américain produit sous licence en pologne)

Écrit par : niccus | 21/02/2017

Effectivement on peut se demander si la Pologne ne va pas nous refaire la même trignolette que lors de la précédente compétition. Certes, il n'y aura pas de changement de gouvernement ce qui devrait facilite les choses mais en faveur des USA ???

Écrit par : Martin | 21/02/2017

Si j'étais Airbus je ne présenterais meme pas d'appareil par protestation sur la précédente affaire scandaleuse de la Pologne vis à vis d'Airbus.

Donc soit il y a eu un accord entre la Pologne et Airbus pour acheter des Airbus dans ce contrat en compensation du précédent, soit Airbus va encore se faire jeter parce que la Pologne favorisera encore l'Amérique (ah l'union et la solidarité européenne, elle est belle).
Pour ma part, je dirais que si la Pologne veut du matos US, alors ça ne sert à rien de se lancer dans un combat perdu d'avance parce que les dés sont pipés.

Écrit par : Albert66 | 22/02/2017

Les commentaires sont fermés.