14/02/2017

Boeing propose son Advanced Super Hornet comme alternative !

4126836478.jpg

Boeing semble poussé par les récentes déclarations du président D. Trump en ce qui concerne le F-35. En effet, l’avionneur vient de déclarer qu’il était prêt à lancer la production de son F/A/18 E/F  « Super Hornet » Block III connu jusqu’ici sous la dénomination « Advanced Super Hornet ».

L’alternative Super Hornet Block III :

Le « Super Hornet » Block III est maintenant prêt pour la production après un développement de cinq ans. Du côté de la Marine américaine, l’intérêt est particulièrement important car les derniers appareils commandés seront livrés en 2018 et il va bien falloir combler les retards de techniques et de livraisons du F-35. Une décision devrait donc bientôt tomber en ce qui concerne une réattribution potentielle des fonds du F-35 en direction du nouveau standard du « Super Hornet ». Et ceci d’autant plus, que la Marine américaine n’est toujours pas satisfaite des capacités du F-35C.

Pour Boeing, une commande de  « l’Advanced Super Hornet » de la part de l’US Navy lui ouvrirait également la possibilité d’offrir une mise à jour des « Super Hornet » en service dans le monde, mais aussi la capacité de prospecter de nouveaux clients en offrant le nouveau standard dans les compétitions qui se préparent.

020416_f18_sh__5_.jpg

L’Advanced Super Hornet (Super Hornet Block III) :

Le projet «Advanced Super Hornet» est basé selon le constructeur Boeing sur le même principe que le F-15 « Silent Eagle ». L’objectif étant de répondre aux besoins anticipés de la crise à des fins de coût-efficacité améliorés concernant des technologies de furtivité. Cette solution permet avec un coût abordable, de répondre aux futurs besoins de survie d’un avion de combat. Tout comme sur le « Silent Eagle », on appliquer une amélioration de la furtivité des revêtements et de la signature radar de l'avion, avec le montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait, qu’il est possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle.

Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar. L’adjonction de réservoirs de carburant supplémentaires sur l’épine dorsale de l’avion en augmente le rayon d’action, permet de supprimer les réservoirs sous les ailes pour de l’armement additionnel, le cas échéant.

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA) permet une optimisation des différents capteurs et senseurs. L’avionique comprend un écran géant couleur. L’avion est doté d’un capteur IRST. En matière de motorisation, l’appareil est doté de deux General Electric F414-440 qui augmentent la puissance de 20%.

Selon Boeing, le « Super Hornet Block III » peut ainsi effectuer la plupart des missions imaginées pour le F-35C à l’exception de la pénétration furtive.

 

2539970078.jpg

Photos : le prototype du Super Hornet BlockIII  @ Boeing

Commentaires

F-16 mis à niveau, F-15 mis à niveau, F-18 mis à niveau, Hercules C-130 mis à niveau, prolongation du A-10, nouvelle mise en production du Tu-160, modernisation du Mig-29... Décidément, les bonnes cellules traversent le temps.

Écrit par : Specht | 14/02/2017

@Specht, il faut que que de nos jours faire du neuf c'est ça coute un bras aux pays constructeur et c'est la garantie de devoir attendre plus d'une décennie avant d'avoir une version totalement optimisée et opérationnelle.
Donc parfois, la modernisation a des avantages. Un général américain disait qu'avoir plus d'avion moins performants (et disponible) est plus utile que d'avoir peu d'avion ultra moderne (et peu disponible). Donc l'option modernisation d'une grosse flotte est probablement plus interessante.

Écrit par : Albert66 | 14/02/2017

Mise en service (éventuelle) en 2018-2019 déjà? Cela pourrait être un concurrent pour nos forces aériennes, non? Pour autant que le constructeur ait l'autorisation du gouvernement US pour que la Suisse puisse avoir accès à certains points de l'appareils, ce qui avait été refusé avec le Super-Hornet en son temps... ^^

Écrit par : Jo-ailes | 16/02/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.