27/01/2017

Premier Rafale pour le Qatar !

141212_ER_Q5-1-600x400.jpg

Le premier exemplaire des 24 avions de combat Rafale destiné au Qatar a débuté ses essais en vol depuis les installations de Dassault à de Bordeaux-Mérignac. Ce Rafale un appareil biplace N° DQ 01 (Dual seater Qatar) est actuellement à Istres pour tester les équipements spécifiques demandés par les qataris.

Viseur de casque :

Les Rafale destinés au Qatar seront les premiers à être dotés d’un viseur de casque. Le Qatar a opté pour le système israélien Elbit Systems « Targo II ».

Les pilotes équipés du « Targo II » seront en mesure de mieux localiser, suivre, identifier et engager les cibles aériennes et terrestres, car le système offre une prise de conscience de la situation et des options d'engagement facilitée par rapport aux systèmes HMD actuellement en service. La visière montée sur le casque affiche les informations de vol telles que l'altitude et la vitesse, ainsi que des cibles et fournit des données de suivi de soutien au pilote. Le système « Targo II » permet notamment la visualisation de nuit. Ce nouveau système permet une symbologie couleur ou monochrome projetée à l'intérieur de la visière du casque, donnant au système un champ de vision de 20 ° (FOV). Si la cible ou la menace est en dehors de la FOV, une ligne de localisation cible (TLL) dirige le pilote où et dans quelle mesure chercher à l'amener dans la FOV du casque.

386480695.jpg

A noter que le « Targo II » équipera les F-35 israéliens ainsi que ceux de l’US Air Force, les Gripen E brésiliens et suédois. Une version simplifiée est disponible pour l’avion école Alenia-Aermacchi M-346 israélien.

En parallèle à ce nouvel équipement, les Rafale du Qatar disposeront des missiles air-air MICA IR, MICA EM (ElectroMagnétique), du missile METEOR à terme ainsi que des missiles de croisière air-sol SCALP-EG, de bombes air-sol GBU à guidage laser, et l’AASM. Pour compléter l’équipement, c’est la nacelle AN/AAQ-33 « Sniper » qui a été choisie pour être installée sur l’avion français. Les livraisons débuteront en 2018.

991267772.jpg

Photos : 1 Rafale @ Dassault 2 Viseur de casque Targo II @ Elbit Systems 3 Image de synthèse Rafale et nacelle Sniper @ Dassault

 

 

Commentaires

C'est assez cocasse, que ce soit le Qatar, qui subventionne l'intégration d'un viseur de casque Israélien, sur le "Rafale".
Dommage qu'il n'ont pas choisi le moteur M-88, 92KN...

Écrit par : forêt10 | 28/01/2017

@Forêt10: Oui en effet ! Par contre le moteur M88 de 92kn est-il disponible ?

Écrit par : marco | 28/01/2017

Peut-être parce que ce dernier n'existe pas pour l'instant chez Safran Aircraft Engines ex Snecma. il ne faut pas oublier que son intégration dans le Rafale pourrait poser des problèmes en déplaçant le centre de gravité car il n'a pas les mêmes dimensions et le même poids. Dons il faudrait revoir les commandes de vols, sa certification, revoir le manuel de vol, etc. Et ceci coûte très cher pour une poignée d'avion.

Écrit par : Benoit | 28/01/2017

Bonjour,

"Dommage qu'il n'ont pas choisi le moteur M-88, 92KN..."

Pourquoi ? Un client ou prospect a émis un besoin pour ce moteur ? A mon humble connaissance : non.

Frédéric A.

Écrit par : FredericA | 28/01/2017

@ Frederic A, Benoit, Marco
En fait le moteur M-88 92 KN existe au BANC chez SAFRAN (ex SNECMA) sous le forme suivante:
- 88KN en régime normal
- 92 KN en régime "Combat" pendant une (très) courte période.

Le problème actuel, est que ce moteur est un peu plus volumineux que le M88-4 et que son implantation dans le cellule, nécessiterait une modification de celle-ci.

Pour l'instant Dassault se refuse à modifier sa cellule, sauf pour une commande spécifique.
SAFRAN pour l'instant continue ses recherches sur deux points: amélioration des performances (puissance, consommation, espace entre deux maintenances etc.) et surtout diminution de la masse (volume et poids).

Toutefois les EUA persiste dans leurs exigences pour une version "9 tonnes" mais ne veulent pas payer le développement spécifique.
C'est d'ailleurs la principale* raison pour laquelle le deal n'a pu aboutir jusqu'ici...

C'est pourquoi j'ai dit "dommage qu'il n'ont pas choisi le moteur M-88; 92KN" comme cela le développement aurait été "acté".

* Le deuxième point d’achoppement est le viseur de casque. Théoriquement ce problème semble résolu. Pratiquement je ne suis pas sûr que les EUA acceptent un viseur Israélien...

Écrit par : forêt10 | 28/01/2017

Forêt un démostrateur technologique sur un banc moteur n'est pas un moteur pleinement utilisable en escadrille ou en opex. Dont on connaît son coût d'exploitation et son coût de revient. Celui-ci est plus long, plus lourd, plus large. Les entrées d'air doivent être revu. Certes on trouve des PDF marketing ou il est indiqué son existance mais il ne vole pas en ce moment pour la PO ou en Opex. Donc il n'existe pas. Un peu comme la belle voiture du salon de Paris qui a rien à voir avec le truc vu et revu chez le concessionnaire.

Écrit par : Benoit | 28/01/2017

Voilà quelques données. Le deuxième nombre est pour le supposé M88 à la poussée de "tonnes"

Poussée avec PC (kN) 75 90
Poussée sans PC (kN) 50 60
Consommation spécifique avec PC (kg/daN.h) 1,70 1,70
Consommation spécifique sans PC (kg/daN.h) 0,80 0,80
Débit d’air (kg/s) 65 72
Température Entrée Turbine (K) 1 850 (1 577°C) 1 850 (1 577°C)
Taux de compression 24,50 27
Taux de dilution 0,30 0,30
Longueur (mm) 3 538 3 618
Diamètre d’entrée (mm) 696 790
Masse (kg) 897 985

Mais bon les plus têtus vont encore me dire qu'il existe. Donc moi je veux bien savoir dans quelles escadrilles, quel est son MCO, son MTBF, dans quels documents des commissions de la défense de l'Assemblée Nationale, du Sénat, il est mentionné? Si nous n'avons pas ces données, c'est qu'il n'existe pas encore en version opérationnel et que vu les importantes modifications à apporter aux avions il n'existera jamais. C'est un démonstrateur Technologique, de recherche et développement.

Écrit par : Benoit | 28/01/2017

Les militaires doivent faire avec le budget qui leur sont alloués, il faut voir donc que les équipements commandes leur suffisent pour assurer les missions.
Les EAU ont demandé comme à leur habitude les meilleurs équipements, ils ont donc demandé le moteur 9T sans vraiment tester le Rafale.
Les Retex ont ensuite montré que le moteur actuel suffit largement à assurer les performances mémé en temps chaud chez eux, donc le besoin du moteur 9T n'est plus d'actualité

Écrit par : James | 28/01/2017

@ Benoit: Je n'ai JAMAIS dit que le moteur était opérationnel!!!
Comme je savais que mon article allait entraîner (a juste titre) des objections, je vous ai préparé ci-dessous un petit article qui répondra, du moins en partie à celles-ci.

GENESE DU MOTEUR SNECMA M88 xx dit de "9 Tonnes de Poussée"

Ce développement remonte à 2008, lors de la lune de miel entre l'Inde, les EUA d'une part et la France d'autre part.
Lors des premières tractations, l'Inde et les EUA étaient certes intéressées par le "Rafale" mais ils voulaient une version plus "musclée".
SNECMA, le motoriste (qui allait devenir plus tard, SAFRAN-Engines) était naturellement intéressé par un tel développement, mais n'était pas à même de le financer sur fonds propres et cherchait des opportunités, avec un ou plusieurs partenaires étrangers.
Pendant près de quatre ans, les pourparlers, en vue d'une association financière et/ou technique allèrent bon train.
En outre l'état français qui voulait à tout prix vendre le "Rafale" était prêt à mettre également la main au portefeuille.
Dès 2010, les premières briques technologiques, sont déposées et mise en œuvre par SNECMA, sur fonds propres, en attendant...
L'Inde, y voit également son intérêt, pour poursuivre le développement de son moteur indigène (déjà avec l'aide de SNECMA) le "KILAVI".
La participation des EUA serait "seulement" financière, le tout était de se mettre d'accord sur l'importance de celle-ci.
Et c'est ainsi qu'en janvier 2012 l'Inde s'engage pour 126 "Rafale" avec même l'option d'en construire 196.

PATATRAS, en mai 2012, la France change de gouvernement! Tout ce beau montage, est dans un premier temps stoppé net, puis plus tard s'écroulera comme un château de cartes.
Le climat avec les EUA n'est plus au beau fixe et en 2014, la venue au pouvoir en Inde d'un nouveau premier ministre (Mr Modi), sonne le glas du contrat "Rafale" en Inde et surtout du développement conjoint d'un moteur de "9 Tonnes".
Les mauvaises annonces se succèdent, l'Inde, annonce l'arrêt du "Kilavi", dénonce le contrat de 126 "Rafale" et les EUA repoussent l'achat d'un nouvel avion aux calandres grecques.
Entre temps SNECMA est devenu SAFRAN-Engines et la priorité est surtout mise sur le développement assuré du LEAP (Airbus série 320 et Boeing 737-MAX, Comac C919).
Le développement du M88-xx de 9 Tonnes, n'est pas arrêté proprement dit, mais poursuit son (lent) développement dans le cadre normal de la R&D.
D'autres facteurs viendront également ralentir son développement:
La France se dit "satisfaite" avec l'actuelle motorisation et demande surtout une optimisation du M88-4 (maintenance réduite et augmentation du rayon d'action).
Le développement du "Silvercrest" mobilise plus de développement et d'argent que prévu.

Le ciel semble toutefois s'éclaircir pour ce moteur, le développement du "LEAP" est terminé, le "Silvercrest" est sur la bonne voie et les EUA parlent de 2018 pour un éventuel achat d'une soixantaine d'avions de type "Rafale".
Ces derniers, tiennent toujours à leur version "d'au moins 9 Tonnes de poussée" et a un certain nombre d'améliorations, qui dépassent le standard F3R, dont le viseur de casque déjà cité dans un précédent article.
En outre, la marine française serait également intéressée par une telle version, cela lui permettrait d'avoir la même capacité d'emport que les modèles de l'armée de l'air.

Une autre opportunité, beaucoup plus "SUJETTE à CAUTION", serait l'intérêt de l'Inde pour une version Marine du "Rafale" plus musclée, qui permettrait à celui-ci de décoller* à pleine charge (sans le plein, l'adjonction en kérosène se ferait en l'air) à partir d'un PA de type STOBAR. On parle de 57 avions...
Mais bon, avec ce pays entre chimère et réalité il y a un pas que je ne franchirais pas!
* Des essais SANS armements et à vide, ont été effectués avec succès en 2016 avec le "Rafale" Marine actuel.

Écrit par : forêt10 | 28/01/2017

Foret les chiffres que j'ai donné. Je les ai trouvés sur un PDF du groupe SAFRAN datant de 2011. Je ne nie pas l'existence d'un prototype, d'un démonstrateur pour un banc d'essais au sol. Mais pour le reste c'est de la pure spéculation sur les forums par les meilleurs spécialistes aidés par les meilleurs journalistes de la spécialité. Il ne volera pas dans une cellule de Rafale sans de grosses modifications coûteuses et de long essais en vol ultra coûteux. Mais on dit tous les deux la même chose mais pas de la même manière.

www.safran-aircraft-engines.com/fr/file/download/fiche_m88_2011_hd.pdf

Si tu trouves un article d'un vol avec ce réacteur sur un Rafale ou sur une autre cellule, je suis preneur.

Euh tu oublies le plan d'études amont (PEA) ECO, financé par l'état comme tous les PEA par l’intermédiaire de la DGA qui a validé les évolutions à la base du Pack CGP. Après je n'ai pas trouvé la ventilation financière entre la DGA et d'un possible industriel.

www.defense.gouv.fr/content/download/171354/.../fiche_demonstratm882eco.pdf

Quand tu parles de "Des essais SANS armements et à vide, ont été effectués avec succès en 2016 avec le "Rafale" Marine actuel". Tu as une photo, un tweet, un article ou c'est ça vient des forums indiens? Car pour l'instant, c'est un calcul théorique fait par Dassault ou de "formeurs" doués en math. Euh sur quelle plateforme? Avec le train sauteur? J'ai un doute sur la portance au décollage. Mais bon une petite vidéo vaut mieux que quarante milles lignes de forums

Les dires des forums, ou de revues spécialisées ne sont pas parole d'évangile.

Au plaisir de lire la suite, de voir des articles, des vidéos de ce Rafale M décollant sans catapulte d'un porte avion. D'une piste avec ou sans tremplin?

Écrit par : Benoit | 28/01/2017

Sur ce très long PDF, il parle d'un programme de démonstration M88-ECO pouvant aller à 9 "tonnes de poussées pour de potentiels clients export. Ce qui signifie de la recherche pure en gros. Ils ne sont pas sur de le vendre. C'est en haut de la page 27.

http://www.zonebourse.com/SAFRAN-4696/pdf/5000/SAFRAN_Document-de-reference.pdf

C'est du conditionnel. Ça existe au banc mais ça volera surement pas jusqu'à preuve du contraire.

Écrit par : Benoit | 28/01/2017

@foret10
Comme Benoît, je suis preneur sur les liens concernant l'essai concernang un Rafale M sans armements en 2016.
D'autre part, le ravitaillement des avions armés mais sans trop de kero s'effectue avec quel ravitailleur? Par des Rafale nounou? Saviez-vous qu'un Rafale possède 4T de kero en interne, 2 bidons de 2000L et un de 1500L en externe, il faudrait alors 2 nounous pour ravitailler un seul Rafale alors

Écrit par : James | 28/01/2017

@ Benoit et James
Je ne suis pas l'agence Edward Snowden hélas, et à ce titre je ne possède pas à l'instant T0, le "tweet" que vous désirez.

J'opère de deux façons:
1 Publication au fil de l'eau:
Dès qu'un article me paraît être en relation avec le thème édité par Pascal; je vous le soumets, avec souvent un commentaire de mise en garde, si j'estime que l'article pourrait être sujet à caution.

2 Publication analytique:
C'est le résultat d'une longue étude de documents publics internationaux (Medias, livres, revues, discours publiques d'hommes politiques et/ou de militaires en poste).
Tous ces éléments, qui mis bout à bout, m'amène à vous présenter une synthèse.
Une de celle-ci est celle que je vous ai livrée dans la GENESE DU MOTEUR SNECMA M88 xx dit de "9 Tonnes de Poussée".

Je ne possède pas de "serveur" pour enregistrer au fur et à mesure toutes ces informations, mais je les garde dans "ma" mémoire.
Celle-ci pour l'instant me permet (encore) de ressortir une information au moment voulu.

Pour avoir suivi la Genèse de "Rafale" et ses divers développements depuis 1986, je puis vous affirmer, que ce que j'avance est réel.
Si vous pouvez retrouver mes articles de 2012 sur ce même blog, ou les documents de l'époque, y relatif, vous y trouverez la teneur du contrat avec l'Inde pour les 126 "Rafale".
Le moteur "9 Tonnes" était déjà d'actualité.
L'accord sur le "Kilavi" était également partie prenante du contrat.

Concernant les essais "STOBAR" du "Rafale" au cours des années 2015 - 2016, recherchez les différentes campagnes du PA "Charles de Gaulle" et vous y découvrirez que des manœuvres communes entre les marines indienne et française ont bien eut lieu.

Cherchez dans les médias indiens, américains et quelquefois français et vous verrez que l'objet, entre autre chose de ces manœuvres était la faisabilité* du "Rafale" en mode "STOBAR".
Maintenant, il est bien clair que je n'étais pas présent et je ne connais pas le détail de ces diverses manœuvres. Ce que je sais, par contre, c'est que les médias indiens se sont fait l'écho de "l'examen de passage positif" du fighter français.

* Je parle bien de "faisabilité" en non de mode opérationnel!

Voilà, ce que je tenais à vous dire.

PS: Toutefois je conçois fort bien que vous pouvez mettre en doute ces informations, c'est d'ailleurs la règle générale de toute information, chacun peut l'interpréter à sa façon...

Bonne journée à tous!

Écrit par : forêt10 | 29/01/2017

Mais Forêt je ne nie pas l'existence de ce démonstrateur M88 XX dit à "9 tonnes" de poussée sauf que comme le concept car du salon de Paris, de Genève. Personne ne peut l'acheter car il n'est pas commercialisable pour l'instant. Pas plus que les belles valises, les lunettes et les belles dames qui se trouvait dans la dite voiture. Il a été financé par l'état donc on trouve les traces de son financement. Il a brûlé du kérosène sur son banc d'essais. Il a été démonté, ausculté, analysé, remonté puis une nouvelle série d'essais au sol. Et puis c'est tout. Il ne volera peut-être jamais. Jusqu'à preuve du contraire. Arrêtons là

Par contre oui on trouve des tas d'articles, de blogs, de lignes de forums, des hypothèses, des spéculations, de savants dessins et de très belles équations qui démontreraient la faisabilité du Rafale en "STOBAR" mais rien d'officiel de la part du constructeur. Donc pour l'instant il ne faut pas spéculer là-dessus comme pour une primaire de gauche ou de droite. Les discours des politiques comme ceux des militaires sont à prendre avec des pincettes. Ils ne disent pas souvent la vérité mais leur version de la réalité conforme à leurs pensées, dogmes et convictions. Souvenez-vous mon ennemi c'est la Finance. Le changement, c'est maintenant. Les clients des banques commerciales ont été les dindons de la farce et le changement, nous attendons toujours.Et pour très longtemps. Une vidéo, une belle photo vaut mieux qu'un long discourt ou hypothèse de travail. En 2016 si un rafale aurait tenter un touch and go voir plus en moins de 24 heures ceci aurait fait la Une du moindre journal des chiens écrasés.

Merci à PSK de m'avoir permis de dire des bêtises sur son blog. C'est ma dernière intervention sur ce sujet.

Bon dimanche

Écrit par : Benoit | 29/01/2017

@foret10
Je reste sceptique sur un test STOBAR en conditions réelles sur PA, vous imaginez les risques que cela comporte ?
Les 1ers tests se font forcément sur piste terrestre.

Écrit par : James | 29/01/2017

Vous savez quoi les amis? La une de tous vos journaux et images télévisées:

ROGER (Alias Rodgeur) Federer, a gagné son 18 Grand Chelem à Melbourne!!!

Un IMMENSE BRAVO à lui!

Écrit par : forêt10 | 29/01/2017

@Forêt10 : bravo à lui, bientôt il arrivera à faire des services en rafale depuis Genève jusqu'au Qatar ;)

Écrit par : v_atekor | 29/01/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.