25/01/2017

Gros retard pour le Mitsubishi Aircraft MRJ !

C23AbbiUUAAcvCc.jpg-large.jpeg

Mitsubishi Aircraft vient d’annoncer que les livraisons de son avion régional le Mitsubishi Regional Jet (MRJ) sont désormais retardées de deux ans. Selon le nouveau calendrier de l’avionneur japonais, la première livraison se fera à la mi-2020.

Des problèmes de certification :

Selon l’avionneur cet important retard est dû en raison de problèmes de configurations électriques qui ne répondent pas aux dernières exigences demandées en vue de la certification. Plus précisément, lors d'un examen effectué l'automne dernier, les autorités de certification ont déterminé que la conception de certains systèmes électriques ne tenait pas compte des situations extrêmes telles que des fuites d'eau ou une explosion. Mitsubishi a déjà commencé une nouvelle étude de conception préliminaire.

Mitsubishi a souligné que le changement de conception n'aura aucune incidence sur la performance de l'avion, la consommation de carburant ou la fonctionnalité des systèmes, les quatre avions de test en vol qui sont déjà en exploitation continueront leurs tâches comme prévu et que les données de certification obtenues à partir de ces essais restent valables.

Dans un autre registre, la version MRJ90 ne s'inscrit toujours pas dans les limites de poids stipulées par les clauses du syndicat des pilotes des trois grands transporteurs des Etats-Unis. Cette problématique bloque la date de livraison de l’avion aux Etats-Unis. A noter que l’avionneur brésilien Embraer a repoussé son calendrier d'entrée en service du nouvel E175-E2 d'environ un an, de 2020 à 2021, pour la même raison.

Le Mitsubishi Aircraft MRJ :

Mitsubishi Heavy Industrie décline sont MRJ en deux classes, soit : le MRJ 70 (72 à 76 places) et le MRJ 90 (92 à 96 places), les deux versions seront également proposées aux standards : ER (Extended Range) et LR (long Range.Le MRJ sera le «  Regional jet » qui comprendra le plus de matériaux composite afin de diminuer l’impact sur l’environnement. Des recherches ont été menées par l’Energy and Indusrial Development Organization en collaboration avec l’Agence spatiale japonaise JAXA à ce sujet.

Le MRJ devrait pouvoir concurrencer en matière de coûts les actuels Bombardier CRJ900 et Embraer E175 avec une consommation en kérosène inférieure de l’ordre de 11% au premier et 13% au second. Toujours selon le constructeur, le MRJ doté des moteurs Pratt & Whitney PurePower PW1217G réduira l'empreinte de bruit au décollage de 40% par rapport à l’Embraer E190. Le MRJ pourra effectuer des vols sans escale au départ de Denver à New York ou à Miami par exemple.

Question confort, la cabine du MRJ permet l’installation de la nouvelle génération de «sièges minces», qui disposent d'un dossier de siège plus fin et qui prendront moins de place entre les rangées, en offrant un espace pour les genoux des passagers de 31 pouces. Ces sièges contribuent également à la réduction du poids de l’avion.

 

MRJ_cockpit.jpg

Photos : 1 MRJ 2 Cockpit @ Mitsubishi Aircraft

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.