07/01/2017

Un B-52 perd un moteur en vol !

maxresdefault.jpg

L’incident à eu lieu lors d'un exercice qui se déroulait dans l'État du Dakota du Nord aux États-Unis, un bombardier Boeing B-52 « Stratofortress » a perdu en vol l'un de ses moteurs. L’avion a pu atterrir sans dommages quelques minutes plus tard. Le moteur a été retrouvé à 40 kilomètres au nord-est de la base de Minot au fond d’une rivière.

Concernant la cause de l'incident, l'armée n'est pas pour le moment en mesure de la déterminer précisément. Toujours est-il que les militaires précisent qu'à bord du bombardier, il n'y avait pas d'armes au moment du vol.

La question de la remotorisation :

Cet incident soulève à nouveau la question d’une remotorisation du vieux bombardier au sein de l’US Air Force. Cependant, le budget actuel de la Défense ne permet pas une accélération du programme de modernisation de la motorisation de la flotte de B-52. Dans son dernier discours à Washington le 6 janvier dernier, la Secrétaire de l’Air Force Deborah Lee James a déclaré que le récent accident n’augmentait pas l'urgence d’une remotorisation. Par contre, la Secrétaire a confirmé l’intérêt d’un programme dans le remplacement des moteurs Pratt & Whitney TF33 du bombardier.

De son côté l’US Air Force à lancer une nouvelle étude destinée à comparer les coûts en vue d’une prochaine modernisation de la motorisation du bombardier.

Modernisation :

Pour pouvoir rester en service actif, les B-52 n’ont cessé de subir de nombreuses modifications, cellule, avionique, équipements électronique et de survie. La dernière modernisation en date concerne la mise en réseau du système avec l’adjonction du système CONECT, installé sur les B-52, qui permet une liaison numérique avec l’ensemble des éléments de l’US Air Force, des centres de commandement et de contrôle, ainsi qu’avec les diverses forces terrestres. Ce système intégré et entièrement codé et protéger contre les éventuelles tentatives de pénétration électronique. Ces nombreuses modifications et modernisation doivent permettre à USAF et Boeing de garder le B-52 en service jusqu’en 2040. La question des moteurs du B-52 reste pour l’instant en suspend.

 

Photo : B-52 en vol g USAF

 

 

Commentaires

Est-ce que quelqu'un peut me donner une explication CREDIBLE (pas une page de pub américaine) sur l'utilisation actuelle d'un tel engin?

Écrit par : forêt10 | 07/01/2017

En meme temps avec 1 moteur en moins sur 8, ça n'est pas un risque majeur pour l'avion.

Écrit par : Albert66 | 07/01/2017

Bon, mieux vaut perdre un moteur qu'une bombe atomique, comme cela a été le cas en Espagne...

Écrit par : Géo | 07/01/2017

Heureusement que le moteur ne soit pas tombé sur une réserve indienne du Dakota !

Écrit par : travis | 09/01/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.