03/01/2017

La Chine a défini ses exigences pour son bombardier stratégique !

image.jpg

Beijing, la Force aérienne de l'armée populaire de libération (PLAAF) a fourni des informations supplémentaires sur ses exigences pour son nouveau bombardier stratégique.

Le général Ma Xiaotian, Commandant de l'Armée de libération populaire (PLAAF) a confirmé que son pays est en train de mettre au point un nouveau bombardier stratégique à long rayon d'action. Deux projets sont actuellement à l’étude, le H-18 et le H-20. Selon lui, les «missiles de croisière, armes nucléaires et autres armes et équipements qui seront portés par ce futur bombardier stratégique sont tous en place, le moment est venu pour la Chine de développer son nouveau bombardier stratégique.

Les bombardiers actuels à long rayon d'action de la Chine, tel que le Xian Corporation H-6 (un dérivé modernisé de Tupolov Tu-16 « Badger ») n'était pas vraiment un bombardier stratégique et a suggéré que le nouvel avion aura des caractéristiques comparables à celles du Northrop-Grumman B-2 « Spirit » américain.

Pour la Chine, le concept de bombardier stratégique doit permettre d’atteindre une cible à 8.000 km sans ravitaillement avec une capacité de transporter une charge utile de plus de 10 tonnes de munitions air-sol.

Le Shenyang H-18 :

4102680089.jpg

En parallèle au H-20, la société Shenyang Aircraft Corporation une filiale de la China Aviation Industry Corporation (AVIC) semble préparer également un projet de futur bombardier stratégique nommé H-18.

Le Xian H-20 :

h20stealthbomber.jpg

La Xian Aircraft Corp H-20 est justement un projet de bombardier stratégique qui ressemble effectivement au B-2 américain. Il semble que cette « copie » chinoise du bombardier conçu par Northrop-Grumman est le fait de la vente d’informations classifiées à la Chine d’un ingénieur du nom de Noshir Gowadia. Celui-ci avait en son temps été employé chez l’avionneur américain. Cette personne a été condamnée depuis à 32 ans de prison.

Les deux projets doivent permettre d’emporter des armes conventionnelles et nucléaires.

Les difficultés avenir :

Pour concevoir son futur bombardier, la Chine va devoir redoubler de travail. Si celle-ci peut compter sur l'expérience et la connaissance de la conception des avions furtifs obtenus grâce au développement des avions de combat J-20 et F-31, associée à la compréhension et à l'application technologies de matériaux de pointe. Les enseignements acquis avec les appareils de transport militaire XAC Y-20 et de l'avion commercial Comac C919 reflètent les progrès réalisés par l'industrie aéronautique du pays pour acquérir l'expertise technique requise pour entreprendre un tel projet de développement. Cependant un gros travail reste à faire en ce qui concerne la motorisation et la production des systèmes de furtivité.

 

Photos : 1 Vue d’artiste du futur bombardier chinois 2 Possible design du H-18 3 Possible design du H-20

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.