22/12/2016

Le CBO veut stopper les commandes de F-35 !

CygaChBWEAAwXLp.jpg-large.jpeg

Washington, le Bureau du Budget du Congrès américain (CBO) proposer ni plus ni moins que de stopper les commandes de l’avion de combat F-35 de Lockheed-Martin. L’objectif de cette demande du CBO doit permettre de réduire le déficit budgétaire des Etats-Unis.

Pour le Bureau du Budget du Congrès américain le programme d’avion de combat F-35 représente un coût estimé à près de 400 milliards de dollars. Le CBO explique dans un son raprt datant du 8 décembre dernier, que cette mesure devrait être appliquée au delà des 285 exemplaires déjà commandés par le Pentagone et de poursuivre la production des chasseurs actuels.

Pour les membres du CBO, une telle décision impliquerait une économie de 29 milliards de dollars sur la période 2017-2026.

Le rapport précise également comment gérer la flotte de F-35 initialement construite. Celle-ci devrait venir intégrer une future force d'appareils furtifs constituée des actuels bombardiers B-2 « Spirit » et des F-22 « Raptor » et du futur bombardier stratégique B-21.

Dans une seconde phase, le CBO préconise et l'achat des deux types de chasseurs non furtifs encore en production, soit le le F-16 C/D pour l'US Air Force et le F/A-18 pour la Navy et les Marines et ceci dans des versions plus modernes comme le « Viper » et « l’Advanced Super Hornet ».

Par ailleurs, le CBO rappelle que les deux composantes de l'armée américaine prévoient de développer des avions de combat "entièrement nouveaux" pour une mise en service dans les années 2030. L'USAF et l'US Navy "pourraient ainsi choisir de remplacer certains des F-35 prévus par ces nouveaux avions", souligne le rapport.

Trump négocie des baisses de coûts :

De son côté, le futur Président D. Trump a rencontré le PDG de Boeing, Dennis Muilenberg, en Floride. Les deux hommes semblent être d’accord sur le fait qu’il sera possible de livrer les futurs B747-800 « Air Force One » pour moins de 4 milliards de dollars. Des efforts sont possibles en vue de réduire les coûts du projet.

Concernant le F-35, D. Trump a également rencontré les dirigeants de Lockheed-Martin en vue de la mise en place d’un plan de réduction des coûts. Ce lundi, le général Christopher Bogdan, directeur du programme F-35 du ministère de la Défense, a défendu le programme en disant que les dépassements de coûts faisaient partir du passé et a déclaré que le Pentagone envisageait de négocier les prix des prochains lots F-35 à la baisse. De son côté l’avionneur américain s'attend à ce que le coût pour chacune des trois variantes du F-35 baisse de 6% à 7%. Cependant cette baisse est insuffisante pour D. Trump. L’histoire ne dit pas pour l’instant, si le futur locataire de Maison Blanche appliquera la recommandation du Bureau du Budget du Congrès américain (CBO) !

 

Photo : Le F-35 de Lockheed-Martin@ USAF

 

Commentaires

Trump va-t-il être plus fort que LM et les lobbies pro LM? Celle-ci va-t-elle faire une ristourne pour ne pas perdre le contrat du siècle?
A suivre.

Écrit par : Benoit | 22/12/2016

Si une telle décision devait être prise, les pays ayant choisi cet avion en prendront pour leur grade.

Écrit par : Grégoire Neff | 22/12/2016

Hé oui en vérité aucune des unités US n'est "opérationnelle" (le terme s'applique à une FOC, pas une IOC), simplement parce que le logiciel permettant entre autre chose le combat n'est toujours pas terminé : pour l'instant, la "fusion de données" en tant que seul avantage comparatif de l'appareil n'existe tout simplement pas. A noter que ce n'est pa sla première fois que la CBO propose de diminuee les commandes du F-35.

Écrit par : J.Henrotin | 23/12/2016

F18 pour les Marines, quoi pour remplacer les Harrier ? Les USA iraient-ils vers une refonte du corps des Marines.

Écrit par : Fyd | 23/12/2016

Je ferai le même commentaire sur l'élection de Trump que sur l'élection de notre premier ministre Justin Trudeau: nous jugerons l'arbre aux fruits qu'il donnera! Qu'il secoue le pommier au complexe militaro-économique étatsunien et soit une bonne chose mais nous ignorons quels seront les véritables répercussions sur la défense des Etats-Unis.

Écrit par : Simon Perrault | 23/12/2016

Une Pierre dans la mare des détracteurs de D. Trump:

La directrice générale de Lockheed Martin s'est engagée vendredi auprès du président élu Donald Trump à faire baisser le prix de son avion de combat F-35, critiqué pour son coût par l'homme d'affaires, ce qui avait fait reculer l'action du groupe à New York.

"Je l'ai assuré de mon engagement personnel"
La directrice générale de Lockheed, Marillyn Hewson, a dit s'être entretenue avec Donald Trump vendredi après-midi et a assuré qu'elle avait entendu son message "clairement". "Je l'ai assuré de mon engagement personnel pour baisser le coût de manière agressive", a-t-elle dit sur Twitter.

Écrit par : forêt10 | 24/12/2016

Et un avatar de plus! UN! Cela commence à faire beaucoup...

http://www.defenseworld.net/news/18143/Naval_F_35__Aircraft_Carrier_Redesign_Required_to_Fix_Pilot_Disorientation_Issue#.WHIZFtLhA-U

Écrit par : forêt10 | 08/01/2017

La merveille f35 en version C naval aurait besoin d'un nouveau train d’atterrissage avant suite aux derniers essais sur un porte-avion. La huitième merveille prendrait encore quelques années de retard. A suivre. A moins que Trump impose à l'US Navy des F18 E/F ? Ou des F18 Silent?

http://www.popularmechanics.com/military/aviation/a24633/navy-f35-landing-gear/

Écrit par : Benoit | 10/01/2017

Cet article n'est pas mal non plus:

http://www.defense-aerospace.com/article-view/release/180171/sen-mccain-blasts-dod%2C-lockheed-ceo-on-f_35-dissembling.html

Que n'aurait-on pas entendu (médias, groupes de pression etc.) si un programme phare européen avait subi autant de déboires!

Vu les coûts induits, je pense que le programme aurait été purement et simplement enterré.

Alors posons-nous la question: Que vont faire les gouvernements européens, complices d'un tel fiasco, pour justifier les sommes englouties vis à vis de leurs concitoyens?

Écrit par : forêt10 | 11/01/2017

Rien le bon peuple est là pour payer les désirs des politiques, des élus, des technocrates, des hauts fonctionnaires. Si nous sommes pas contents, nous sommes des démagogues, des populistes pour eux. Il n'y aura jamais de sanctions pénales ou, et, financières. Malheureusement.

Écrit par : Benoit | 11/01/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.