22/12/2016

L’Iran commande 100 avions auprès d’Airbus !

800x600_1482410500_A350-900_and_A330-900neo_.JPG

Airbus vient de confirmer l'achat par l'Iran de 100 avions dans le cadre de la réouverture des relations commerciales entre Téhéran et les pays occidentaux près d'un an après la levée des sanctions liées à son programme d'enrichissement nucléaire. On parle d’un contrat d’une valeur de 20 milliards de dollars.

L'Iran commande 46 exemplaires de la famille de court-courriers A320, 38 long-courriers de la famille A330 et 16 exemplaires de l'A350, le dernier long-courrier d'Airbus, précise le constructeur européen dans un communiqué. Les livraisons démarreront début 2017.

L'accord est assujetti aux permis d'exportation du Bureau of Foreign Assets Control (OFAC) du gouvernement américain qui ont été accordés en septembre et novembre 2016. Ces licences sont requises pour les produits contenant 10% ou plus de contenu technologique américain. Airbus a étroitement collaboré avec les autorités de régulation de l'UE, des États-Unis et d'ailleurs pour assurer la compréhension et la pleine conformité avec le JCPOA. Airbus continuera d'agir en pleine conformité avec les conditions des licences OFAC.

 

Photo : A330neo & A350@ Airbus

Commentaires

par contre les a380 sont passés à la trappe....

Écrit par : R2D2 | 22/12/2016

Des A321 CEO portent déjà les couleurs de la compagnie Iran Air d'après ceci.

https://www.flickr.com/photos/mathiasdueber/31288180610/

Écrit par : Benoit | 22/12/2016

@R2D2 le problème de l'A380 est que pour l'instant le concept a du "plomb dans l'aile" sans mauvais jeu de mot.... On verra comment va évoluer l'histoire (ou le marché)... !

Écrit par : PC911 | 22/12/2016

En même temps, Iran Air ne pourrait pas véritablement remplir aujourdhui un A380, la compagnie va devoir augmenter sa clientèle étrangère avant de véritablement pouvoir imaginer fonctionner avec un tel avion.

Écrit par : Grégoire Neff | 22/12/2016

@R2D2 l'A380 a été pensé pour une saturation des aéroports majeurs et de fait, il se trouve surtout sur des aéroports très saturés, comme à Londres. Les compagnies ont préféré utiliser des aéroports moins centraux (et fréquentés) que d'utiliser de plus gros avions, mais comme PK le rappelle régulièrement, le trafic passager augmente et l'option de desservir d'autres aéroports sera difficile à maintenir dans la durée : il faudra, plutôt tôt que tard, augmenter également les capacités des aéroports périphériques, et les infrastructures afférentes (voies de communications) ; in-fine, ça revient à déplacer le problème des mains de compagnies aériennes privées sur celles des opérateurs publics. Les pouvoirs publics se rendent compte de ce tour de passe-passe, et je doute qu'ils soient très motivés pour répéter des scénarios à la Notre Dame des Landes un peu partout dans le monde.
.
Bref : cette politique trouvera ses limites, mais un peu plus tard que prévu par Airbus.

Écrit par : v_atekor | 23/12/2016

Je n'aurai jamais pensé qu'il pouvait y avoir une telle différence de "museau" entre un 350-900 & un 1000, dixit la photo.
Airbus paye les frais de l'ancienne direction et ses choix de programmes A350,A380.
Il fallait à Airbus vendre 450 A380 pour amortir le programme, ils peinent à atteindre les 330 avions. Bientôt sur-concurrencés sur le marché des 320, le 350XWB est leur seule planche de salut.

Écrit par : Gian | 23/12/2016

@Gian
sauf que sur la photo , il y a un 350 et 330-900....

Écrit par : moi | 23/12/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.