03/12/2016

Le revêtement des F-22 souffre !

F-22_Raptor_edit1_(cropped).jpg

Depuis le mois de septembre 2014, l’US Air Force déploie des avions de combat Lockheed-Martin F-22 « Raptor » en Syrie. Le nombre de F-22 engagé n’est pas connu, mais semble être assez faible. Selon les rapports de l’USAF, les F-22 ont effectué environ 150 sorties et ont largué environ 200 bombes probablement des GBU-32 et GBU-39.

Revêtement en cause :

Les F-22 engagés en Syrie semblent souffrir des conditions climatique, tel que la chaleur, la pluie et la poussière de sable.  Ces conditions ont pour effet d’écailler la pellicule de revêtement absorbant qui recouvre les fuselages. La maintenance semble devenir de plus en plus onéreuse pour ce type d’appareil car les matériaux utilisés pas simple à produire et donnent du fil à retordre, lorsqu’il faut effectuer une réparation. Il faut comprendre que les matériaux à vocation de furtivité sont à base de carbone et de caoutchouc (pyrocéramiques, des silicones et des polyuréthanes). Ces éléments absorbants peuvent être recouverts de peinture à base d'époxy qui contiennent des particules de ferrite en suspension qui ont pour rôle de piéger les ondes qui n'ont pas été absorbées par les couches inférieurs. Ces matériaux sont souvent utilisés sur les éléments de structure susceptibles de recevoir le plus d'ondes radars (bords d'attaque, dérives, ailerons, plans canards). Paradoxalement, ces revêtements se montrent particulièrement fragiles.

Quel avenir pour les avions furtifs ?

 La furtivité semblait il être « la solution » miracle face aux radars ennemis. Pourtant l’arrivée de nouveaux radars notamment AESA et des optroniques de type IRST semblent remettre en cause la furtivité tant vantée il y encore quelques années. Si les avions dit furtifs comme le F-22 et le F-35 sont conçus de manière à être pratiquement invisibles aux radars de poursuite utilisant des hautes fréquences (bandes Ku, X, C et partiellement S), ceux-ci ne sont pas optimisés pour échapper aux radars à basses fréquences en bandes L, UHF ou VHF). Ajoutons le fait que ces appareils sont particulièrement chers à l’achat et fragile en ce qui concerne l’entretien notamment en opération extérieure, la question se pose aujourd’hui sur le réel avenir de cette technologie ?

 

Photo : F-22 Raptor @ USAF

 

Commentaires

Il me semble qu'une étude est faites sur le plasma, une technologie qui serait embarqué sur les avions et leur permettrait d'être invisible au radar, pour le moment c'est une phase test dans des laboratoires ? À suivre.

Écrit par : michel | 03/12/2016

@michel vous voulez peut-être parler de la magnétohydrodynamique.
Autant elle peut être un sujet d'étude, autant ses applications supposées relèvent, jusqu'à preuve du contraire, de la pure spéculation. Si vous faites référence à un scientifique supposé en la personne de M. Jean Pierre Petit, vous trouverez là source non pas d'argumentaire mais uniquement de suspicion.
Pas besoin de magnétohydrodynamique pour fabriquer des avions coûteux.

Écrit par : Gian | 04/12/2016

@ Gian
je sais pas au juste mais voici quelques infos sur ce système plasma stealth
https://fr.wikipedia.org/wiki/Plasma_stealth
https://www.youtube.com/watch?v=As0Z5ror0BA

après théorie pure ou projet prometteur ou réalité ?
l'avenir le dira...

Écrit par : michel | 04/12/2016

Bref le conflit en Syrie est nécessaire pour tester en situation réelle les armes actuelles. Je parle pour la Russie et les USA. Personne n'a donc intérêt à la stopper.

Écrit par : Al&X | 04/12/2016

En tant qu'ancien mécano avion, je constate que la prédiction sur la maintenance des ces appareils "furtifs" deviendraient une problématique sur un théâtre extérieur. Rien que pour une peinture polyuréthane, avoir une bonne température, hydrométrie, mélange correct est assez "chiant" j'imaginais les réparations sur ce type d'appareil devient une galère sans nom, ensuite les pièces détachées si pas de budget sont hors de prix. Le Rafale à ces début avait eu quelques soucis de corrosion sur le bord d'attaque sur les avions embarqués. Le problème à manifestement été réglé depuis. pour les F22 et F35 j'en suis moins certain

Écrit par : Fyd | 06/12/2016

Les commentaires sont fermés.