01/12/2016

Israël commande 17 F-35 de plus et atteint sa limite !

Israel-F-35-Adir-Debut-Profile-1.jpg

Le cabinet israélien a approuvé l'achat de 17 autres avions de combats Lockheed-Martin F-35I, ce qui portera le total de la commande de l’Etat Hébreu à 50 appareils.

L'acquisition supplémentaire a été rendue possible après la signature d'un nouvel accord d'assistance militaire des États-Unis avec Israël et l'approbation du Cabinet. Cette demande fait suite aux exigences du commandement de l'IAF qui a conclu que deux escadrons opérationnels étaient nécessaires.

Au fur et à mesure que la date de livraison du premier avion approche, l'IAF s'apprête à l'équiper avec des systèmes développés par Israël qui sont nécessaires pour adapter les capacités de l'appareil aux exigences opérationnelles du pays.

Indépendance sur le F-35 :

Cette nouvelle commande confirme par ailleurs l’indépendance d’Israël sur le dossier du F-35. Pour l’Etat major général de la force aérienne israélienne, il n’était pas question de sous-traiter la maintenance à l’extérieur du pays. L’ensemble des travaux seront effectués en Israël. Seul, certains sous-systèmes seront envoyés à l’étranger et dans certains cas seulement. La question n’était pas négociable et en cas de refus, le gouvernement aurait annulé cette nouvelle commande.

Pour les israéliens, le système centralisé de maintenance de Lockheed-Martin représente une dépendance vis-à-vis des Etats-Unis inacceptable d’une part et dangereuse de l’autre. Les industriels israéliens à travers la société Israël Aerospace Industry (IAI) se préparent à l’installation d’un service de maintenance complet. Israël prévoit de mettre en place sont propre pare-feu pour vous assurer que l'information privilégiée ne passe pas entre les Etats-Unis et israéliens via un système externe tel que le système Autonomic Logistics information (ALIS). De plus, pour Israël il est inconcevable de rester dépendant en matière de pièces détachées. Pour ce faire le pays va constituer son propre stock pour garder son autonomie en cas de conflit.

Moins de F-35 que prévu :

L’Israël Air Force désirait initialement un total de 75 F-35, pour un coût de 15,2 milliards de dollars afin de maintenir sa suprématie aérienne au Moyen-Orient au cours des deux prochaines décennies. Mais les coûts actuels de l’avion ont diminué fortement cette espérance. La H'eil Ha'Avir Ha'Israeli devra donc se contenter de 50 appareils. Le F-35 permettra à l’Etat d’Israël de maintenir une suprématie aérienne et son avance qualitative technologique dans la région, notamment en matière de dissuasion, mais également en cas de frappes préventives. Par contre, du fait du nombre réduit de F-35, l’ossature du combat aérien sera maintenu avec les F-15 et F-16 modernisés. Reste la question du développement d’un avion de indigène pour venir remplacer à terme les F-15 et F-16.

 

F-35-IAF-2.jpg

 

Photos : Le premier F-35 destiné à Israël @ Lockheed-Martin

Commentaires

Que vaut le f 35 vis avis des derniers sukhoi et mig russes?

Écrit par : soussan | 01/12/2016

C'est surprenant que cet avion qui cumule autant de problèmes, de défauts, de critiques de la part de hauts responsables militaires et politiques, et un prix exorbitant arrivent a se vendre aussi bien. Comme quoi la qualité d'un avion ne fait pas tout, et la puissance commerciale et militaro-stratégique des USA fait l'essentiel.

Écrit par : Albert66 | 01/12/2016

Aujourd'hui, il ne vaut absolument rien puisqu'il est truffé de problèmes.
Bridé dans ses évolutions sous fort facteur de charge, un siège éjectable qui fonctionne mal, des problèmes d’étanchéité des réservoirs de carburant qui provoque des incendies à répétition, fuite de carburant, des bugs à la pelle dans le système informatique, etc ... on pourrait en faire des pages comme ça.

Cela dit, peut être qu'un jour ils parviendront à assainir tout cela, mais le moins qu'on puisse dire c'est qu'il est très mal né.

Écrit par : ano102 | 01/12/2016

Il est de loin supérieurs sur une quantité impressionnante de domaines. Les scénarios sont rare ou un pilote préférerait un Su-35 ou mig-29M au F-35 MAIS pour le prix de 1 f-35 tu as facilement 2/3 Su-35 à l'acquisition(grossomerdro c'est très difficile de savoir les prix unitaire réels au vu de la complexité des contrats)
Le gros + du f-35 face à ces concurrents c'est que même si dans les champs classiques (manœuvrabilité, vitesse, plafonds, capacité d'emports,...) il semble à la traine sur ses concurrents russe, son spectre d'action déborde de ceux attribués aux chasseurs classique(bonne furtivité mais surtout cette fameuse "fusion de donnés"). Si le concepts semble abstrait je vous conseil d'écouter les feedback des pilotes qui volent actuellement dessus pour mieux comprendre les avantages qui en découle.
De tels avantages valent-ils d'avoir une flotte 2X plus réduite est la vrai question.
Mon avis personnel reste que pour une puissance qui en a les moyens, un mélange High-end/low-end reste le cocktail gagnant. surtout si les "low" ont les moyens de profiter par communication/data links des avantages apportés par les "High".

Écrit par : Inquisiteur Morphéus | 01/12/2016

Bonsoir,

@soussan : Nous le saurons dès que le F-35 sera réellement opérationnel !

Personnellement, je pense que le F-35 à plus à craindre des missiles sol-air type S400 que des avions de combat actuellement présents dans la région.

Frédéric A.

Écrit par : FredericA | 01/12/2016

Il est très difficile d'affirmer quoi que ce soit sur les capacités Air Air du F-35 ... mais le choix d'Israël pour la version F-35A montre la volonté d'avoir la version la plus performante possible en combat Air Air.
Les tactiques de combat Air Air du F-35A ne sont en cours d'élaboration que depuis 1 an et demi à la base de Luke aux USA ... si les pilotes parlent de capacités remarquables, les commentateurs croyant peu à cet avion y voient plus de la propagande que de la réalité.

Nous verrons donc ... mais l faut garder en tête que dans une première phase les F-35 seront des avions d'appuis pour des appareils actuels (les F-15 pour Israël) auxquels ils apportent leur capacité de Situation Awareness qui elle a fait ses preuves dans de multiples exercices inter-armes US.

Écrit par : Dany40 | 02/12/2016

on le saura peut etre jamais, tant qu'il y aura pas une confrotation en meilleur état de deux système.

Écrit par : kunga | 02/12/2016

C'est plus facile de commander quand on est subventionné...

Écrit par : James | 02/12/2016

Comme vous le savez tous, une aviation sûre et efficace est une question de survie pour Israël.
Si ce pays, après bien des hésitations, se décide malgré tout a acheter le
F-35, c'est que leur industrie aéronautique et éditrice de logiciel, a donné des garanties aux dirigeants, qu'ils seront à même de mettre au point cet avion en conformité avec les besoins d'Israël.
Ce pays a maintes fois démontré sa capacité de développement dans l'industrie aéronautique et dans celles induites.
Je suis certain, qu'il arriveront à mettre au point cet engin. Les autres pays acquéreurs pourront alors se fournir chez eux...

Écrit par : forêt10 | 02/12/2016

@ James. Vous me l'enlevez de la bouche. C'est facile de choisir le F-35 quand on l'a "gratos".

Écrit par : Bob | 02/12/2016

@Inquisiteur Morphéus : oui enfin la fusion des données, c'est surtout que les US rattrapent leur retard sur la France pour le coup, et il semble qu'il leur reste du chemin à faire faute surtout de retour d'expérience (et une mise au point poussive, mais là on arrête de compter )... On comprent à peine que ça n'ait pas été fait sur les F18

@Frederic A: si le F35 a à craindre les S400, ça signifierait l'échec total du programme ; cet avion a été spécialement conçu contre une telle défense, pour pouvoir voir et détruire les sites de lancement de missiles avancés avant d'être vu. Je ne sais pas si ce sera efficace, mais Israël qui apparemment est un client satisfait (ou contraint, c'est selon) a à ses portes des S400 syriens...

Écrit par : v_atekor | 02/12/2016

@v_atekor : il n'y a pas lieu de parler d'échec. Un système d'arme offensif fini toujours par être contré par l'évolution technologique des armes défensives (et vice-versa).

Il me semble que les s400 présents en Syrie sont Russes et non Syriens. Ils ont été déployés après qu'un Sukhoi 24 ait été abattu par la chasse Turque.

Écrit par : FredericA | 03/12/2016

@FrédéricA : C'est vrai. Mais si l'arme offensive est dépassée avant même d'être disponible ça pose un sérieux problème. Avec tous les mérites des Russes et des Américains, je ne pense pas que les Américains, malgré tous les défauts de LM et de ses relais parlementaires, aient persisté à ce point dans ce programme s'il n'est pas capable de neutraliser les équipement militaires contemporains ou qui seront disponibles à court terme. Donc, à mon sens le F35 est en mesure de neutraliser un système S400, et le restera tant qu'il n'y aura pas de couplage avec des systèmes grandes ondes.

Écrit par : v_atekor | 04/12/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.