29/11/2016

La Norvège a choisi le P-8A « Poseidon » !

gbaqekl2sd60vjotspqu.jpg

La Norvège a choisi son nouvel avion de patrouille maritime (MPA) C’est Boeing qui a remporté le contrat avec son P-8A « Poseidon ». Au total se sont 5 appareils qui viendront remplacer les Lockheed Martin P-3 « Orion » et Dassault DA-20 Falcon. Les autres appareils en concurrence étaient le Lockheed-Martin SC-130J « Sea Hercules » et l’Airbus C-295.

Le gouvernement norvégien dispose d’une somme de 1,5 milliard de dollars pour remplacer les six P-3 et trois DA-20. Le contrat comprendra des aéronefs, des capteurs, des systèmes de surveillance et des armes anti-sous-marines, a déclaré la ministre de la Défense Ine Eriksen Søreide dans un communiqué. La Norvège a planifié la livraison entre 2021 et 2022.

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones.

Avec cette commande, la Norvège deviendra le cinquième utilisateur du P-8A après la Marine américaine, l’Inde, l’Australie et l’Angleterre.

 

P64934-02_Poseidon-web.jpg

Photos : P-8A « Poseidon » @ Boeing

Commentaires

Boeing semble gentiment gagner son pari de devenir le plus grand fournisseur d'avions patrouilleurs.

Écrit par : Marco | 29/11/2016

Je me suis fait exactement la même remarque ! L'Europe semble totalement démunie sur ce créneau car l'Airbus C-295 ne joue pas tout-à-fait dans la même court...

Écrit par : FredericA | 29/11/2016

Boeing est bien "aide" par les pays européens qui au lieu d'investir et développé un concurrent du P-8 avec un Airbus A-320 et équipé les utilisateurs de P-3 Orion (Portugal, Espagne, Allemagne et Grece) rien de nouveau malheureusement

Écrit par : Philippe | 29/11/2016

L’Europe de l’armement n'avait vraiment aucun chance d’exister!

Écrit par : Loïc | 30/11/2016

Airbus avait proposé à l'Inde un A319MPA mais l'Inde à préféré le P-8 déjà en développement. Après il semblerai que Airbus aie abandonné ce projet pourtant assez intéressant surtout au moment où presque toutes les marines européennes ont besoin de remplacer leurs vieux P-3 ou Atlantique. Un programme européen abandonné comme tant d'autres: A321TIPS, HTH, Mako HEAT, Talarion... :-(

Écrit par : GBU | 05/12/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.