10/11/2016

Le Shenyang J-31 bientôt en service !

tumblr_nfypwsIRFC1txx6x7o1_1280.jpg

La construction du premier appareil de présérie du Shenyang Aircraft Corporation (SAC) J-31 (FC31) de cinquième génération a débuté. L’annonce a été confirmée lors de l’Airshow qui s’est tenu à Zhuhai en Chine du 1-6 novembre.

Un peu plus d’informations :

L’occasion d’en savoir un peu plus sur le nouvel avion furtif chinois. Selon le porte-parole de Shenyang Aircraft Corporation, l’avion peut emporter six missiles air-air en interne et six en externe sous les ailes ou quatre missiles air-sol supersoniques en internes et quatre sous les ailes. L’avion peut également emmener quatre bombes à pénétration profonde de 500 kg en interne et quatre sous les ailes. Toujours selon l’avionneur chinois le J-31 peut également emporter jusqu’à 18 petites bombes sur les différents pylônes.

L’appareil est doté d’un système de ciblage électro-optique (EOTS) et utilise un radar AESA KLJ-7A produit par Nanjing Electronics (NRIET).

AVIC a également fourni de nouvelles spécifications en ce qui concerne la longueur du J-31 qui est est passée de 16,8 m à 17,3 m, tandis que son poids maximal au décollage est passé de 25 tonnes à 28 tonnes. L’avion dispose de commandes latérales, d'un grand écran multifonction reconfigurable (MFD), d'un grand écran tête haute (HUD) et d'un viseur de casque.

Le Shenyang J-31 :

Le Shenyang J-31 est un chasseur de taille moyenne utilisant des moteurs russes RD-93 et à terme des moteurs chinois WS-13. L’avion reprend les entrées d’air du F-35 sans séparateur de couche du moins en apparence. On notera que les tuyères sont classiques à la différence du F-22. 

Conçu par l'Institut 601 de Shenyang et fabriqué par l'usine 112, toujours à Shenyang. Selon les premières communication de la China Aviation Industry dédiée à cet avion indique qu'il a une faible signature radar et une forte capacité en matière de contre-mesures électroniques. Il y une capacité multirôle. Les systèmes de bords permettent la fusion des données. De plus l’avion capacité en logistique intégrée et un haut ratio qualité/prix. Il peut décoller sur 400 mètres et atterrir sur 600 mètres. Sa durée de vie est estimée entre 6 et 8’000 heures de vol ou 30 ans de service.

 

6bwXK9or.jpg

Photos : Shenyang J-31 @ Chine nouvelles

Commentaires

Moi je reste sceptique sur ces avions chinois. Ce n'est pas parce qu'il ressemble à un avion ultra furtif qu'il est ultra furtif, ce n'est pas parce qu'il a un radar AESA qu'il a forcément un bon radar AESA, ce n'est pas parce qu'il a un viseur de casque que c'est un bon viseur, ce n'est pas parce qu'il est dit "chasseur de 5eme génération" qu'il est meilleur qu'un Rafale ou Typhoon. quand à ses capacité multirole ça ne vaut pas les capacité omnirole du Rafale.

D'ailleurs, les chinois ne le présente dans aucun marché d'appel d'offre à l'étranger, où il y a des comparatifs entre avion, et ce n'est pas pour rien. A mon sens ses avions sont nettement surestimés.

Écrit par : Albert66 | 10/11/2016

Albert66, on peut dire la même chose de certains avions américains. Nous ne connaissons pas toutes les données. Il faut se méfier du marketing parfois il se plante en beauté. Exemple Clinton était le meilleur produit, les gens ont préféré Trump. Il ne faut jamais être sûr de ces certitudes mais être sûr de son analyse.

Peu importe qui a la plus grosse, le plus important est qu'elle réponde à ses besoins.

PS le référence de cet avion est FC 31 et non pas J 31 qui est une erreur d'analyse.

Le Consortium China Aviation Industry Corporation (chinois : 中国航空工业集团公司 présente son avion sous l’appellation 鹘鹰 (Falcon), ou sous la référence FC-31, mais jamais avec la référence « J-31 ».

Le FC-xx est donc la référence interne de AVIC, pas de l’armée de l'air chinoise. Evitons de répéter des erreurs car on l'a lu sur un forum ou pire dans un journal ou magazine.

Écrit par : Benoit | 11/11/2016

J-7, J-8, J-10, J-11, J-20, J-31 (ou FC 31) J-xx ...
Une chose est sûre, les chinois ont de la suite dans les idées et mettent tout en oeuvre pour réussir.
Contrairement à d'autres pays, comme l'Inde par exemple, ils ne se dispersent pas, en tout cas ils restent cohérents.

Maintenant, comment savoir exactement où ils en sont, je ne pense pas (actuellement) que quelqu'un peut répondre à cette question.
En tout cas certains pays, comme le Pakistan, commencent à s'interresser aux productions chinoises

Écrit par : forêt10 | 11/11/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.