07/11/2016

Singapour opte pour le H225M & le Chinook !

img_carousel-EC725-2.jpg

Singapour va acquérir un nombre non révélé d'hélicoptères Airbus H225M et Boeing CH-47F « Chinook » dans le cadre de son programme de modernisation de sa flotte d’hélicoptères. Les Caracal et les Chinook vont venir remplacer les hélicoptères AS332 « Super Puma » et CH-47D de la République de Singapour (RSAF).

«Le H225M et le CH-47F possèdent les meilleures capacités de levage et de portée et permettront à la RSAF de répondre plus efficacement aux exigences de levage des forces armées de Singapour avec moins d'hélicoptères et moins de main-d'œuvre » indique le porte-parole de la RSAF.

Le H225M « Caracal »: 

Le H225M « Caracal » (ex EC725)  est la dernière version du « Super Puma » et de la famille « Cougar ». Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales. Le H225M est également équipé d'une tourelle FLIR.

Le Boeing CH-47F : 

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique numérique.

ch_47_hotspot_background_960x410_mobile.png

Photos : 1 H225M Caracal@ Airbus Ch-47F Chinook@ Boeing

 

Commentaires

Espérons pour Airbus Hélicoptère que cette commande sauve l'usine de Marignane ou va se dérouler un plan de départ volontaire. La BTP de la version militaire est-elle la même que la version civil? Ou les militaires utilisent moins leurs hélicoptères? Ou se "moque" du coût du MCO.
Au plaisir de lire vos avis avisés.

Écrit par : Benoit | 08/11/2016

Pour les problèmes de BTP, je me suis laissé dire par une "source anonyme bien informée" ;) qu'il y aurait deux fournisseurs dans cette histoire, ce qui expliquerai le fait que certains hélico ne soient pas concernés.
Mais bon, rien de certain et pas de nom du sous traitant défaillant dans le traitement de la pièce.

Écrit par : Pour Info | 09/11/2016

Il me paraît surprenant qu’il y ait deux fournisseurs pour une même pièce pour une petite série. Qu'il y ait des différences de coefficient de résistance structurelle entre la version civil et la militaire ne me surprendrait pas

Écrit par : Benoit | 10/11/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.