29/10/2016

Syrie, les Ka-52 russes vont engager le missile Hermes !

3010478811.jpg

Selon le Ministère de Défense russe les hélicoptères Kamov Ka-52K « Katran » qui se trouvent à bord du porte-avions Admiral Kouznetsov, actuellement en route en Méditerranée disposent du tout nouveau missile antichar à longue portée Hermes-A.

Pour les russes, la Syrie va permettre de tester grandeur nature le missile de nouvelle génération et de le perfectionner avant la livraison à grande échelle à l’armée russe. Le nouveau missile sera principalement utilisé contre des sites en durs aux mains des islamistes.

Le missile Hermes-A :

806680.jpg

Le missile « Hermes-A » est un supersonique, bi-calibre, polyvalent à guidage modulaire conçu par l’usine KBP basée à Tula. Il est utilisable depuis des plateformes aéroportées. La particularité principale du missile est la possibilité d’un usage « horizontal ». La tête autoguidée combinée au capteur infrarouge et au canal laser permet au missile d’atteindre les véhicules blindés de l’ennemi, même s’ils se trouvent hors du champ de vision de l’équipage de l’hélicoptère.

L’Hermes-A est conçu équiper les aéronefs à voilure tournante ou fixe tels que le Ka-52 et Su-25. Le missile est guidé à travers la zone visée par un système de navigation inertielle (INS). Le guidage terminal est fourni par un système laser semi-actif avec une optronique fournissant la désignation d'objectif monté généralement sur l'aéronef. Le Hermes-A dispose d’une portée de tir maximale comprise entre 15 à 20 kilomètres à une vitesse moyenne de 500mps. Les diamètres du missile sont 170mm (booster) et 130mm (souteneur). Le souteneur transporte une charge HE de 28 kg à fragmentation qui peut vaincre les chars de combat actuels et futurs. Deux missiles Hermes-A peuvent être tirés contre deux cibles différentes simultanément. Le missile dispose également d'une meilleure résistance contre les contre-mesures par rapport aux missiles antichars existants.

Le Kamov Ka-52K «Katran» : 

Le Kamov Ka-52K "Katran" est une version navalisée du Ka-52 « Alligator ». Le Ka-52K bénéficie de pales et d’ailes repliables, d’un train d’atterrissage renforcé, d’un traitement anticorrosion, ainsi que de nouvelles capacités comme la lutte antinavire. En matière d'armement, cet appareil recevra le missile air-mer Kh-35UV en plus de l’armement classique de l’Alligator. Les deux pilotes disposent d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial, puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur. Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent une nacelle infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome. L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km et le nouveau missile Herme-A. Le Ka-52 est armé d'un canon 2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut.

 

Kamov Ka-52K (1).jpg

Photos : 1 & 3 Ka-52K « Katran » @ Sergui 2 Missiles Hermes-A @ KPB

 

Commentaires

Ce missile Hermès possède tout de même des dimensions et je suppose en poids qui n'ont rien à voir avec le Hellfire ou équivalent

Écrit par : James | 01/11/2016

Le missile sur la dernière photo ressemble plutôt à un missile anti-navire...genre Kh-35. Le Hermes est plus fin.

Écrit par : john | 01/11/2016

@John: il faut lire les légendes des photos, l'Hermes-a est sur la photo du milieu en gros plan.

Écrit par : Florence | 01/11/2016

@Florence et @Pk, au temps pour moi!

Écrit par : James | 02/11/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.