23/10/2016

Le Scorpion démontre ses capacités d’appui au sol !

yourfile-1.jpg

Le Textron Scorpion a démonté pour la première fois ses cappacités d’appui au sol légers, lors d’un exercice de tir sur le polygone de White Sands Missile Range au Nouveau-Mexique.

L’appareil est actuellement basé à Holloman AFB au Nouveau-Mexique. Le Scorpion de développement lancé trois types de munitions différentes au cours des essais qui ont eu lieu entre le 10 et le 14 octobre. L’appareil a tirer des roquettes Hydra-70 non guidées, des missiles Lockheed Martin AGM-114F « Hellfire » et pour terminer les roquettes à guidage laser BAe Advanced Precision Kill Weapon Systems (APKWS).

Le Textron Scorpion :

Cessna et Bell Helicopter Textron sont partenaires pour le développement d’un avion de renseignement, surveillance et reconnaissance de nouvelle génération. Dénommé «Scorpion», cet aéronef est de conception entièrement en matériaux composites avec un cockpit en tandem. Il dispose de supports de capteurs rétractables, une baie pour des armes en interne et des points durs sur les ailes. Il est propulsé par turboréacteurs jumeaux produire pouvant produire 8’000 livres de poussée, son plafond pratique est de 45’000 pieds.

Le Scorpion est conçu pour répondre aux contraintes budgétaires de plus en plus strictes en vigueur actuellement. Il doit pouvoir répondre à diverses missions comme la sécurité intérieure en tant qu’appareil de recherche et de sauvetage, la lutte contre les narcotiques, mais aussi la reconnaissance du champ de bataille et l’appui au sol léger. Pour répondre à ces différentes missions, les concepteurs ont prévu une capacité de transition rapide entre la basse vitesse et la haute vitesse.

Le Scorpion a une vitesse de croisière maximale de 450 ktas (517 mph)  avec un rayon d’action de 2’400 miles nautiques. L'avion peut transporter une charge utile interne jusqu'à 3000 Lbs.

 

yourfile.jpg

Photos : tirs de munitions du Scorpion @ Textron

Commentaires

Bonjour Pascal

Une petite requête:
Pourriez-vous nous donner directement la valeur de la poussée en KN, cela nous facilitera la tâche. (Je suis un peu paresseux et je ne me rappelle jamais la correspondance par cœur.)

MERCI d'avance

Écrit par : forêt10 | 24/10/2016

8000 livres de poussée = 4 tonnes ou s'agit-il de livres selon un système poétique surréaliste anglais ? Genre avoirdupoids ou sterling ou je ne sais trop quoi...

Écrit par : Géo | 24/10/2016

Vous savez aussi que les mile nautiques sont plus grands que les miles terrestres ?

Écrit par : rabbit | 24/10/2016

Bel exemple de l'aspect montypythonesque des systèmes de mesures anglo-saxons...

"Le mille terrestre international (symbole : mi) est le mille qui est désigné lorsqu'il est question de mille sans autre qualificatif. Utilisé aux États-Unis et au Royaume-Uni, il fait partie du système d'unités impériales. Le mille international est égal à 8 furlongs ou 1 760 yards ou verges au Canada (1 furlong = 220 yards) ou 5 280 pieds (1 yard = 3 pieds) ou 63 360 pouces (1 pied = 12 pouces) et vaut exactement 1 609,344 mètres (autrement dit, 1 m ~ 39,370 078 740 157 pouces)."

Le mille terrestre américain (statute mile ou U.S. Survey mile) était très légèrement plus long et équivalait à 6 336/3 937 kilomètres ou 5 280 pieds américains (environ 1 609,347 m). Un mille international égale exactement 2,54×39,37/100 = 0,999 998 mile américain. Il devait son existence au (Kasson) Metric Act de 1866 (Public Law 39-183) qui définissait le pied américain comme valant exactement 12 pouces américains ou 1 200/3 937 m (autrement dit, 1 m = 39,37 pouces américains exactement). En 1959 (en même temps que ses multiples et sous-multiples exacts américains), il reste encore utilisé à cause de la grande quantité de cartes et cadastres qui l'utilisent ; leur conversion prend du temps[citation nécessaire], d'autant que l'écart avec le mille international est insignifiant pour nombre d'applications.

Écrit par : Géo | 25/10/2016

Diantre !
Aux States, l'essence s'achète en gallons et les distances se calculent en kilomètres. Pour comparer la consommation des voitures d'un continent à l'autre, c'est pratique. Maintenant, disons que vous êtes en Floride et la météo annonce 100°F à l'ombre: vous sortez ou pas ?

Écrit par : rabbit | 25/10/2016

@rabbit

37,7 °C, j'hésiterais à faire du sport...

Un site, pour ceux que cela passionne:

http://www.convertunits.com/from/lbs/to/newtons

Écrit par : forêt10 | 25/10/2016

En attendant, tout le monde sait que les Ricains ont perdu un satellite d'exploration martienne parce que les programmateurs se sont mêlé les pinceaux entre données métriques et données anglo-saxonnes...

Écrit par : Géo | 25/10/2016

Bonsoir,

Sinon, pour en revenir à l'article, je trouve étonnant que des essais n'aient pas été menés plus tôt. Comment vendre cet avion de combat si démontre ses capacités trois ans après le premier vol (décembre 2013) ?!

Cordialement / Frédéric

Écrit par : FredericA | 25/10/2016

@ rabbit Vous faites erreur! Les étatsuniens mesurent leur essence en gallon US = 128 onces et leur vitesse en mille terrestre. Au Canada nous utilisions le gallon impérial de 160 onces. Les poids et mesures utilisés en Amérique du Nord ont quelques chose d'ubuesque et je comprends qu'elles peuvent vous déroutez! Nous utilisons officiellement depuis 1970 le système Système international d’unités au Canada. Les voitures destinées au Etats-Unis et au Canada ont leur odomètre dans les deux systèmes mais au Etats-Unis les vitesses exprimées en mille sont imprimés de façon plus grande que les kilomètres tandis qu'au Canada c'est l'inverse. A la frontière canadienne, de très grands panneaux de signalisation routière en français et en anglais sont disposés pour rappeler aux étatsuniens que nous mesurons nos vitesses et nos distances en kilomètre! Lorsque j'étais guide touristique dans la ville de Québec, j'indiquais les distances soit en mille ou en kilomètre selon l'âge de mon auditoire. Je vous invite à naviguer sur le web et vous trouverez des belles illustrations à ce sujet!

Écrit par : Simon Perrault | 26/10/2016

Très juste, mais mon expérience de conduite se limite à la Californie, où les distances sur les routes étaient indiquées en kilomètres en 1980 et 81. Ce qui a frappé mon attention. J'ai aussi tenu le volant au Québec, mais je ne me souviens plus des unités en vigueur dans la Belle Province.

Écrit par : rabbit | 26/10/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.