16/09/2016

La Bolivie mécontente de ses hélicoptères Z-9 chinois !

342.jpg

 La Chine a livré 6 hélicoptères Harbin Z-9 à l'armée bolivienne le 12 septembre 2014. Ces appareils avaient été achetés sur la base d’un contrat d’une valeur de 108 millions de dollars. Les équipements connexes comprenaient des pièces de rechange, mais aucune arme ni capteurs d’imagerie. Les 6 hélicoptères chinois Harbin Z-9 sont basés à Chimoré avec un détachement de maintenance à Cochabamba.

Beaucoup de problèmes :

Un rapport d’utilisation de la Force aérienne bolivienne dénonce plusieurs problèmes lors de la mise en service de l’appareil. En service depuis deux années, les résultats du Z-9 sont particulièrement mitigés.

Selon le rapport, la formation sur l’appareil n’a pas été suffisante pour les pilotes mais également pour les équipes de maintenance. De plus, des problèmes d’entretien sont apparus rapidement. Les équipes de maintenance doivent faire face à de nombreuses pannes à répétitions dues à des pièces défectueuses.

Le Harbin Z-9 :

L’hélicoptère de transport Harbin Z-9 ne vous rappelle-t-il pas un autre appareil ? Le Harbin Z-9 est un appareil construit par la société Harbin Aircraft Manufacturing Corporation à partir de kit d’AS 365N « Dauphin » fourni par Aérospatiale devenu Eurocopter. Le premier vol du Z-9 a eu lieu en 1981. En 1988 commença l’assemblage du premier Z-9B Haitun équivalent de l’AS 365 N2 et dont la majeure partie des pièces (70%) étaient produites en Chine. Le premier Z-9B vola pour la première fois en 1992 et entra en service en 1994. Contrairement à l’AS 365 N dont le rotor anti-couple comporte 13 pales, celui du Z-9B n’en compte que 11.
Il existe plusieurs versions du Z-9B. Dans sa version de base il peut transporter au maximum 10 soldats. Dans sa variante anti-char/appui, Z-9W (WZ-9), il est doté d’une optique sur le toit et de pylônes d’emport sur les flancs. Une version plus récente du Z-9W est dotée d’un FLIR sous le nez de l’appareil. Il peut emporter comme armement un pod canon de 23 mm ou de 12,7 mm des missiles antichar HJ-8 (maximum 8), de paniers de roquettes de 57 mm et de 90 mm ainsi que des missiles air-air TY-90 à guidage infrarouge d’une porte de six kilomètres.
Le Z-9C est la version « navalisée » du Z-9 en service dans l’aéronavale chinoise. Il est équipé d’un sonar et d’un radar de surface KLC11 en bande J. Il peut emporter deux torpilles ou des missiles mer-mer C701 Il y aurait environ 200 Z-9 en service.

232.jpg

 

Photos : 1 Harbin Z-9 bolivien @ Ejercito de bolivia 2  Z-9 chnois @ PLAAF

Commentaires

Ca ne me surprend pas.
Je travaille dans une industrie Hitec en microélectronique, et auparavant nous avions des machines de production suisses, très pointues.
La direction a voulu passer fin 2015 sur des machines chinoises plus performantes et moins chères. après 1 an le constat est accablant, les performances sont loin de ce qui avait été annoncés et si les 6 premiers mois ont été correctes niveau pannes (normal pour des machines neuves) cela s'est très vite dégradé. Sans parlé du piètre service après ventes (pièces de rechanges, service maintenance de la société chinoise, etc).
Bref c'est bien à l'image de ce qu'on se fait des produits chinois. Mauvaise copie, mauvaise qualité, mauvais service, mauvaise performance. Il n'y a que les prix qui sont interessant.

Écrit par : Albert66 | 16/09/2016

Made in China ! Si on extrapole à l'ensemble des forces armées chinoises...Un tigre de papier ?

Écrit par : philbeau | 16/09/2016

Albert66 :
après avoir dit : "Mauvaise copie, mauvaise qualité, mauvais service, mauvaise performance", tu aurais pu ajouter : (très) mauvais choix de la part de ton employeur hightech !

La réputation, souvent avérée usurpée, des entreprises chinoise et de leurs produits en ce qui concerne la qualité des produits finis est connue depuis longtemps. On ne rattrape pas en quelques années les dizaines, voire les centaines d'années d'expériences des entreprises suisses, surtout si l'on est obsédé par la production de masse afin d'inonder le marché et prendre un place prépondérante dans l'économie mondiale.

Le bon marché coûte toujours beaucoup trop cher, c'est bien connu.

Écrit par : byp | 17/09/2016

Ils sont tout de même "très forts" ces chinois!

Ils ont réussi à faire d'un bon "vieux" et réputé très fiable AS 365 une hésitante machine volante...

Écrit par : forêt10 | 17/09/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.