03/09/2016

La Chine s’active pour son futur bombardier stratégique !

CrVHRhWVMAAo7hg.jpg

Beijing, le commandant en chef de la Force aérienne de l'armée populaire de libération (PLAAF) le général Ma Xiaotian a confirmé dans une interview en fin de semaine, que la prochaine génération de bombardier longue portée est en cours d'élaboration.

La Chine a déjà amélioré sa capacité à frapper des cibles à longue distance avec l’arrivée en service du Xian H-6K. Mais ce dernier n’est qu’une amélioration d’un appareil dérivé du vieux Tupolev Tu-16. Le ministère de la Défense nationale de la République populaire de Chine prévoit de construire une nouvelle génération de bombardier furtif à longue portée. Ce futur appareil sera équivalent aux futurs PAK-DA russe et B-21 LRS-B américain.

Deux projets en préparation :

Pour la Chine, le concept de bombardier stratégique doit permettre d’atteindre une cible à 8.000 km sans ravitaillement avec une capacité de transporter une charge utile de plus de 10 tonnes de munitions air-sol.

Le Shenyang H-18

La Shenyang Aircraft Corporation une filiale de la China Aviation Industry Corporation (AVIC) semble préparer un projet de futur bombardier stratégique nommé H-18. Comme ses futurs homologues russe et américain, le Shenyang H-18 sera capable d’emporter des armes conventionnelles et nucléaires.

Le Xian H-20 :

bombardier stratégique,aviation chinoise,h-18,h-20 shenyang,xian,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

La Xian Aircraft Corp prépare de son côté le H-20, un projet de bombardier stratégique qui ressemble étrangement au B-2 américain. Il semble que cette « copie » chinoise du bombardier conçue par Northrop-Grumman est le fait de la vente d’informations classifiées à la Chine d’un ingénieur du nom de Noshir Gowadia. Celui-ci avait en son temps été employé chez l’avionneur américain. Cette personne a été condamnée depuis à 32 ans de prison.

 La Chine monte ne puissance :

On ne sait pas pour l’instant si ces deux projets de bombardier seront en concurrence pour venir équiper la PLAAF, ou si ils seront complémentaires. Mais le pays développe de nouveaux équipements militaires de pointe, y compris les sous-marins, porte-avions et des missiles antisatellites. Une montée en puissance qui commence sérieusement à inquiéter au niveau régional qu’à Washington. Et ceci d’autant plus, que la Chine adopte une approche particulièrement musclée en ce qui concerne les différends territoriaux en mer de Chine du Sud.

 

CrVHRhYUkAA_r2r.jpg

Photos : 1 & 3 le projet H-18 @ Shenyang 2 le projet H-20 @ Xian

 

Commentaires

Bonjour,


Le H-18 a un sacré design ! Il me rappelle les avions fictifs des jeux vidéo de la série Ace Combat.

Est-il dédié principalement à la vitesse (éviter les menaces en les surclassant en termes de vitesse), tandis que le H-20 se concentrerait, comme son cousin le B-2, uniquement sur la furtivité ?

Écrit par : Marine | 03/09/2016

je ne pense pas que ce soit judicieux pour les chinois de faire une copie conforme du B-2 car les américains en connaitront les points faible et sa signature radar

Écrit par : Spoutnik | 04/09/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.