28/08/2016

Les Tu-22M3 dotés du missile Kh-32 !

590529746.jpg

La Russie a débuté l’introduction du nouveau missile Kh-32 sur sa flotte de bombardier Tupolev Tu-22M3 modernisée. Ce très gros missile de croisière sophistiqué est spécialement conçu pour la lutte antinavire et les frappes à longue distance.

Capable de frapper un navire à plus de 1’000km :

tu-23m3-laden-with-two-kh-32-cruise-missiles.jpg

Le missile Kh-32 développé par le Bureau Raduga Design est une amélioration de l’actuel Kh-22 qui a été jusqu'ici le pilier des d'armes à longue portées des bombardiers supersoniques. Cette nouvelle version une fois lancée, grimpe à une altitude de 40 km, dans la stratosphère, puis plonge sur sa cible à un angle particulièrement raide à une vitesse de 5.000 km heures. Le Kh-32 se stabilise et se guide automatiquement sur sa cible. Il dispose d'un système de navigation inertielle GLONASS et d’un autodirecteur. La combinaison de la trajectoire de vitesse et de vol rend le Kh-32 particulièrement difficile à intercepter.

Selon l'expert russe Dmitry Kornev, le missile Kh-32 est conçu, en premier lieu, pour faire face aux navires ennemis. Il offre une opportunité de importante de frappe contre les porte-avions par exemple. Mais il peut également être engagé contre les radars, les ponts, les bases militaires et autres bâtiments tel que des centrales électriques.

Le Tupolev Tu-22M3 :

Les Tu-22M ont été modernisé et portés au standard M3M par Tupolev, ils sont munis de nouveaux équipements. Le Tu-22 modernisé au standard « M3M » démultiplie les performances opérationnelles de l'appareil, avec notamment de nouveaux équipements électroniques, moyens de liaison électronique et une avionique modernisée et la dotation des nouveaux missiles Kh-32 et Kh-55. Ce dernier est doté d’une ogive explosive ou à fragmentation élevée d’un poids de 350-400 kg. Doté de réservoirs plus gros, le Tu-22M3M est capable d’emporter ses missiles de croisière sur 2’410 kilomètres ainsi qu’une variété plus large de bombes diverses.

 

tupolev,tu-22m3,missile kh-32,lutte antinavire,marine russe,aviation russe,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 Tu-22M3 @ Sergy 2 & 3 Tu-22M3 dotés du Kh-32 @ VVS

Commentaires

Face a certaines armes, je me pose toujours la même questions; qu'avons nous a opposer a ce type d'arme et je crains bien que la réponse soit ...rien !

Écrit par : nonmaisdisdonc | 28/08/2016

A cette vitesse là , je me demande si le Phalanx peut faire quelquechose :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Phalanx_CIWS

Écrit par : samuel | 29/08/2016

On trouve l'Aster 30 Block 1, qui a réussi à intercepter en essai le missile Black Sparrow, capable d'aller à Mach 5 (5500/6000 km/h) en phase finale.

Écrit par : B.L. | 29/08/2016

En fait à l'époque de la guerre froide ces bombardiers porteur de missiles lourds et puissants étaient déjà considéré comme mortel par les flottes de l'OTAN. (rappelez vous le livre de Tom Clancy Tempète Rouge)
Par contre à l'époque l'US Navy avait une défense par couche du plus lointain au plus proche avec les Hawkeye+F14+ Phoenix pour détruire les bombardiers avant le tir du missile puis F-18 puis Destroyer Aegis+SM et enfin leurres+CIWS. Cette défense a perdu ses couches les plus lointaines (et les plus chères)

@Samuel ne voit que le CIWS qui est effectivement l'ultime rempart. Mais si les USA estiment que la Russie redevient un danger de même type que l'URSS il va falloir sans doute revoir réinvestir sur l'action lointaine (détection et destruction du porteur)

Écrit par : Montaudran | 30/08/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.